Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > L’actualité sud-africaine croquée par le caricaturiste

L’actualité sud-africaine croquée par le caricaturiste Zapiro


Réunionnais installé en Afrique du Sud depuis trois ans, Philippe Caussanel nous fait partager l’ambiance actuelle dans le pays à travers le décryptage des caricatures de Jonathan Shapiro. Tandis que les élections générales viennent de consacrer Jacob Zuma nouveau président, c’est l’histoire récente qui est remise en perspective et passée à la moulinette par le plus grand caricaturiste sud-africain.


Un article de Philippe Caussanel (lire le portrait de Philippe Caussanel)
Remerciements : Richard Hainebach, agent de Zapiro

Les élections générales se sont tenues le 22 avril 2009. Les Sud-Africains ont parfois attendu pendant des heures pour pouvoir voter, malgré le mauvais temps. Le taux de participation a dépassé les 70%. L’ANC a confirmé sa place de parti ultramajoritaire avec 66% des voix.

Tous les Sud-Africains espèrent à présent que le nouveau parlement sera capable de relever les grands défis qui attendent le pays : la lutte contre le chômage, un système éducatif performant, un système de santé décent et une belle Coupe du Monde de football. Lors de la dernière coupe du monde organisée dans le pays, l’Afrique du Sud avait gagné devant les All Blacks. Il s’agissait de rugby et le Président s’appelait Nelson Madiba Mandela.

"Les Dossiers Mandela" par Jonathan Shapiro

JPEG - 26.1 ko
The Mandela Files

On connait tous l’histoire de ce peuple qui a connu des décennies d’humiliation et lutté pour sa dignité. La libération aurait pu être sanglante et la transition douloureuse. Il n’en a rien été, grâce à quelques personnes habitées par un idéal, touchées par la grâce. Il serait difficile de les citer tous, de Nelson Mandela bien évidemment à Desmond Tutu, deux hommes que l’on ne présente plus, en passant par Walter Sisulu ou Steve Biko.

Quelques blancs ont aussi milité, chacun à sa façon, pour la fin de l’apartheid. Vous connaissez certainement Johnny Clegg, le chanteur, André Brink, l’écrivain, mais peut-être pas Jonathan Shapiro alias Zapiro, caricaturiste de génie. Il vient de publier un beau livre s’intitulant “The Mandela Files” (“Les Dossiers Mandela”).

JPEG - 9.1 ko
Jonathan Shapiro - Photo de sa femme Karina

On y trouve ses premières affiches dessinées clandestinement pour le United Democratic Front, collectif de lutte contre l’apartheid, jusqu’aux dernières planches pour les 90 ans de Mandela.

A l’heure où tous les observateurs prédisent des années très difficiles pour l’Afrique du Sud, il est réconfortant de se plonger dans ce livre relatant cette période certes délicate de la “transition démocratique” du pays, mais illuminée par l’action de cet homme exceptionnel, Mandela. L’humour, à travers quelques dessins de Zapiro, est certainement la meilleure façon de retracer l’histoire récente de cette jeune nation.

JPEG - 58.5 ko
Zapiro - Mai 1987

L’artiste utilise les évènements les plus divers pour faire passer son message militant.

Le “Comrades Marathon” est une course à pied de 90 kms qui a lieu tous les ans, entre Durban et Pietermaritzburg. Ce dessin date du 31 mai 1987 et sur la banderole, il est écrit : “Comrades Marathon, les camarades que vous ne verrez jamais à S.A.T.V”. Sur la route, on aperçoit des coureurs portant un tee-shirt et les drapeaux des collectifs de lutte contre l’apartheid et qui n’avait bien évidemment pas accès à la télévision publique. Sur la banderole d’arrivée, on peut lire « LIBERATION ».

JPEG - 23.2 ko
Zapiro - Mai 1997

Ce second dessin relate les difficultés de la mission confiée en 1995 à l’archevêque anglican Desmond Tutu. Il est nommé président de la Commission Vérité (“truth”) et Réconciliation, chargée de faire la lumière sur les crimes commis durant le régime de l’Apartheid. Il était alors demandé aux bourreaux d’hier –essentiellement les agents de la police secrète- de donner toutes les informations possibles aux familles des personnes torturées, disparues pendant le régime de l’apartheid. Lors de ces commissions publiques, et en échange de cette vérité, les familles acceptaient de pardonner.

JPEG - 50.8 ko
Zapiro - Sept 1996

“Le prochain touriste qui demande qui est la vieille petite dame avec Mandela...” prévient cet agent de l’ordre britannique. Nous sommes en 1996. Mandela est une icône. Dans plusieurs pays d’Afrique, les hommes politiques tentent par tous les moyens de se maintenir au pouvoir. Après un unique mandat (1994/1999) à la tête du pays, Mandela décide de ne pas se représenter à la présidence de la république sud-africaine. Il considère que personne n’est indispensable et passe la main à Thabo MBeki.

JPEG - 31.4 ko
Zapiro
Mbeki in Mandela (big) shoes in front of the mirror

Malheureusement, Thabo Mbeki n’est pas à la hauteur de la tâche. Il est souvent à l’étranger, négligeant la politique intérieure et préférant le rôle plus valorisant de médiateur dans les nombreux pays africains en guerre. On le surnomme “le gentleman anglais”. Néanmoins, Mbeki sera reélu en 2004 pour un second et dernier mandat, la constitution sud-africaine limitant le nombre de mandats au poste de président de la république.

Un an après, Mbeki limoge son populaire et populiste vice-président, Jacob Zuma, englué dans un grave scandale politique. Il s’attire alors l’hostilité de la frange la plus populiste de l’ANC, celle qui soutenait Zuma.

Entre 2005 et 2008, Zuma va passer une partie de son temps au tribunal.
A chaque fois, il s’en sortira. Inculpé pour le viol d’une jeune femme séropositive, il déclare qu’elle était « en demande ». Il explique avoir pris une douche après l’acte sexuel pour minimiser les risques d’infection.

Depuis, Zapiro le dessine avec un pommeau de douche sur la tête. Zuma est acquitté. À la sortie du tribunal, l’ancien vice-président sud-africain entame un chant de libération zoulou, Mshiniwami (« Rendez-moi ma mitraillette »).
Le 2 juin 2005, Schabir Shaik, homme d’affaires et conseiller financier de Jacob Zuma, est condamné à quinze ans de prison ferme pour lui avoir versé près de 160 000 euros en provenance de la société française Thomson CSF devenue Thalès.
Jacob Zuma est inculpé et à ce jour, ses avocats ont réussi à repousser ce procès en jouant sur des vices de forme.

JPEG - 23.8 ko
Zapiro - Mai 2008

En mai 2008, des incidents xénophobes ont lieu avec une chasse barbare aux immigrés clandestins. Il est vrai que l’Afrique du Sud récupère toute la misère de l’Afrique australe : République Démocratique du Congo, Malawi, et surtout Zimbabwe. Le pays souffre d’un taux de chômage important, d’une insécurité croissante, d’une lente réforme agraire sensée redistribuer les terres…
Au sein de l’ANC, les partisans de Zuma affûtent leurs armes.

En septembre 2008, Jacob Zuma prend le pouvoir au congrès de l’ANC à Polokwane. A cette époque, les coupures de courant sont fréquentes, les capacités de production d’Eskom, l’EDF sud-africain, étant insuffisantes. Jacob Zuma devient le président d’un parti ultramajoritaire dans le pays avec près de 70 % des suffrages. Celui-ci va fonctionner de plus en plus comme un parti unique.

Ainsi, il demande aux parlementaires de supprimer l’unité des Scorpions, créée en 1999 pour lutter contre la corruption et le crime organisé, en toute indépendance de la police sud-africaine. Il est vrai que cette « super police » est devenue particulièrement gênante depuis qu’elle a enquêté sur des cadres du parti, au premier rang desquels Jacob Zuma.
L’ANC va ensuite demander au président de la république, Thabo Mbeki, de démissionner à moins d’un an de l’élection présidentielle, ce que ce dernier a fait aussitôt.

JPEG - 59.7 ko
Zapiro - Sept 2008
Jacob Zuma et la justice

Enfin, l’ANC va exercer une pression très importante sur le tribunal sensé se prononcer sur l’inculpation de Jacob Zuma dans ses affaires de corruption. D’où ce dessin qui a fait beaucoup de bruit lors de sa parution, où l’on voit les partisans du président de l’ANC lui “offrir” une jeune femme représentant la justice sud-africaine.
D’autres voix célèbres –André Brink, Desmond Tutu*- se sont élevées contre l’attitude de l’ANC face à la justice du pays.

Philippe Caussanel : Voir son profil - Lire son portrait

Pour aller plus loin :

http://www.zapiro.com

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/04/23/jonathan-shapiro-le-fou-du-roi-zuma_1184499_3212.html

http://www.mg.co.za/article/2009-04-02-tutu-not-looking-forward-to-a-zuma-presidency

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacob_Zuma

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/04/21/afrique-du-sud-l-immense-deception-d-andre-brink_1183341_3212.html

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8836 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik