Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Gaëlle Lefevre, une Saint Joséphoise autour du (...)

Gaëlle Lefevre, une Saint Joséphoise autour du monde


Grâce à l’argent de la revente d’un site Internet qu’elle a créé, Gaëlle fait le tour du monde avec son compagnon depuis dix mois. Elle a depuis créé le site www.je-suis-reunionnais.re


Pouvez-vous vous présenter ?

J’ai 27 ans, et cela fait sept ans que j’ai quitté Vincendo pour m’installer en Métropole. Aujourd’hui, je vous écris depuis Puno, une ville du Lac Titicaca au Pérou. Grâce à l’argent de la revente d’un site Internet que j’ai créé avec mon compagnon, nous sommes tous les deux en tour du monde depuis dix mois, et nous nous préparons à rentrer bientôt sur l’île pour démarrer un nouveau chapitre de notre vie.

Quel a été votre parcours de mobilité ?

Après deux ans en classe préparatoire au Lycée Leconte de Lisle, j’ai décidé de quitter l’île avec deux objectifs en tête : apprendre le marketing et voyager. J’ai été admise à l’EDHEC Business School de Lille, une école de commerce classée parmi les cinq meilleures de France. Un sésame donc pour accéder aux grandes entreprises pour mes stages et à des échanges universitaires (Espagne, Belgique et Chine). Après mes études, je me suis mise à créer des sites Internet. Par chance, une entreprise a souhaité racheter un de ces sites et m’a embauchée pour que je continue à le développer pour son compte. A la fin de la période contractuelle, j’allais toucher 10% des bénéfices que j’en aurais dégagés ! Je me suis donc démenée pour pouvoir en tirer le plus d’argent possible. Au bout d’un an et demi, j’avais assez d’argent pour partir en tour du monde !

Quelles ont vos premières impressions de votre tour du monde ?

J’ai parcouru plusieurs pays « pauvres » (la Bolivie, l’Indonésie ou encore les Philippines, vous trouverez mes récits de voyage sur www.unpeudailleurs.fr). J’ai pourtant été souvent épatée par les initiatives de chacun pour s’en sortir : acheter un carton de chocolats pour les revendre quelques sous en plus, s’acheter un lama et demander aux touristes quelques pièces pour se faire prendre en photo avec... même les plus petites idées permettent de s’en sortir, c’est cette créativité qu’il faut développer dans la vie de tous les jours.

Quels objets de la Réunion avez-vous apporté dans votre valise ?

En tour du monde, je n’ai qu’un sac à dos de 12 kilos que je dois porter tous les jours ou presque. Je n’ai donc aucun objet de La Réunion sur moi. Pour faire dans le cliché, je porte La Réunion dans mon cœur !

Est-ce que vous parlez de notre île dans les pays que vous traversez ?

La Réunion fait rêver les autres voyageurs que nous rencontrons, surtout les Français qui sont nombreux à la connaître. En revanche, quand on essaie d’expliquer aux locaux que nous venons d’une île Française qui se trouve à 10 000 km de la France, nous perdons vite leur attention. J’avoue que j’ai abandonné l’idée de leur expliquer : pour eux, nous sommes Français, c’est tout !

Quels ont été les avantages/inconvénients du fait de venir de la Réunion dans votre parcours ?

Je ne pense pas devoir expliquer mes échecs ou mes réussites par le fait d’être Réunionnaise. En revanche, d’un point de vue purement pratique, je viens d’une famille très modeste (mes deux parents ne travaillent pas) et je n’aurais sans doute pas eu le même parcours sans les précieuses aides (bourse de mérite, passeport mobilité...) de la Région et du Département Réunion.

Quel bilan tirez-vous de votre expérience de mobilité ?

Sept ans se sont écoulés depuis que je suis partie. J’ai appris un métier, j’ai visité de nouveaux pays, j’ai appris une nouvelle langue, j’ai découvert le monde de l’entreprise, je connaissais à peine Internet avant de partir... Je vois le monde autrement que si j’étais restée à La Réunion. Je sais qu’il n’existe pas qu’une façon de vivre et que les gens vivant à La Réunion sont « privilégiés » par rapport à d’autres.

Quels sont vos projets ?

Depuis plus de trois ans, le Webmarketing est devenu un centre d’intérêt majeur dans ma vie. J’aimerais pouvoir continuer à exercer ce métier dans une entreprise dynamique à La Réunion. Je viens aussi de créer un nouveau site Web : www.je-suis-reunionnais.re . C’est un site qui livre une vision humoristique de notre culture et de nos façons de faire. Je ne connais pas en profondeur tous les pays que j’ai visités, mais je peux affirmer que la culture réunionnaise est atypique et que les Réunionnais ont de quoi être fiers. Les Réunionnais ont de l’humour et le créole est une langue riche et profonde. Nos expressions, nos proverbes, notre façon de nous exprimer véhiculent parfaitement ce sens de l’humour et cette « intelligence » réunionnaise. Créer ce site est une façon pour moi de renouer contact avec mon île. J’espère qu’il sera apprécié et deviendra un site fédérateur à l’instar de réunionnaisdumonde.com, et que je pourrai continuer à m’en occuper à mon retour.

Qu’est ce qui vous manque de votre île ?

Avec mon ami, on se prend souvent à rêver d’un bon pain bouchons mayo avec plein de fromage... plus que deux mois à tenir pour ça ! Mais on découvre aussi plein de choses merveilleuses en voyageant, chaque chose en son temps.

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de l’île ?

Partir de La Réunion est facile, y revenir l’est beaucoup moins (NDLR : voir la rubrique "Spécial retour"). Le chômage sur l’île est un frein pour beaucoup de gens qui se sentent alors « piégés » en Métropole. Cependant, nous ne devrions pas attendre que les choses se passent et que la situation s’améliore d’elle-même. Nous manquons d’esprit d’entreprise : s’il n’y a pas de travail, nous devrions en créer nous-mêmes par nos initiatives individuelles.

Que pensez-vous du site reunionnaisdumonde.com ?

Reunionnaisdumonde.com est un site que j’aurais adoré créer moi-même (forcément) : rallier une communauté solide autour d’un sujet fort (l’identité réunionnaise) était une idée de génie. On s’y rend quand on se sent isolé en Métropole et on y lit les parcours de chacun pour se rappeler combien les Réunionnais sont excellents ! J’espère que mes sites connaîtront un jour le même succès.

Voir le profil de Gaëlle Lefevre

D’autres parcours de GRANDS VOYAGEURS / S’inscrire à l’Alerte GRANDS VOYAGEURS

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
7100 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik