Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > 1001 Célébrités > FOULON Alain

FOULON Alain



Directeur de journaux, né le 18 novembre 1957 à Enghien-les-Bains (Val d’Oise). Marié à Florence née Randriambololona. 3 enfants. Baccalauréat, mention Très Bien. Lettre Sup (hypokhâgne) à Enghien-les-Bains (Val d’Oise). École de journalisme à Bordeaux (Gironde). Licence d’Histoire-DUT de journalisme. Mémoire en 1982 sur l’écrivain Pierre Drieu La Rochelle et Le Journal d’une Epoque Son futur parcours journalistique s’entrevoit déjà au lycée où, dès l’âge de 14 ans, il est cofondateur avec quelques camarades en culotte courte du journal lycéen satirique Le Crapaud baveux. Ses premiers papiers et ses premières “piges” sont pour le quotidien régional Sud-Ouest, édition de La Rochelle et Bordeaux (1982-1983). Puis vient l’appel vers les îles de l’océan Indien, pour la Réunion de 1983 à 2001 et pour l’île Maurice depuis 2001, sans parler des voyages d’agrément à Madagascar. Journaliste au Quotidien de la Réunion en 1983, quatre ans plus tard il quitte le périodique en compagnie de plusieurs autres confrères pour accompagner la création du Magazine de l’Océan Indien d’Armand Apavou (1987). Il ne reste pas longtemps rédacteur en chef adjoint en raison de la faillite financière de l’hebdomadaire en 1988 après la sortie de 16 numéros. Devenu journaliste indépendant, il collabore alors à divers magazines : L’Enjeu économique, le Moniteur du Commerce International, la Lettre de l’Océan Indien, Ouest-France, Entreprendre, Le Mémento (1988-1993). Durant la même période, il est formateur, conseiller en communication pour la commune de Saint-Paul administrée par Joseph Sinimalé dans un module destiné à former les cadres de la mairie dans leurs rapports avec la presse, une prestation servie pour le compte de l’organisme de formation Médiations. On le retrouve un peu plus tard comme gérant de la société Archipel pour d’autres « prestations intellectuelles » à la mairie de Saint-Paul, toujours gérée par Joseph Sinimalé (1992-1999). Sa première création pays n’a pas été un grand succès : seuls deux numéros de son magazine de mode Griff seront édités dans de mauvaises conditions avec pour directeur de la publication Christian Leuck, et la collaboration d’une classe d’étudiants de BTS force de vente (1992). Entre temps, la société Médias Créations dont il a été le gérant diffuse une série de cartes postales pour la venue de Jean Paul II dans l’île (1er mai 1989), édite Reporter, journal du Club de la Presse de la Réunion (1991), La Réunion Hebdo, organe du Conseil général présidé par Christophe Payet (1994-1998) et elle organise même un Salon du Mariage (1994). Puis vient l’édition du magazine L’Eco austral avec la mise en place des sociétés Eco’Austral et L’Eco Austral, dont il assume la gérance, avec pour actionnaire principal Claude Godériaux, consultant et conseiller du commerce extérieur 262 de la France, décédé en 2008. Fondateur du nouveau « magazine économique de l’océan Indien », il assume alors la direction et la rédaction en chef du mensuel imprimé à l’île Maurice et diffusé à la Réunion, l’île Maurice, Madagascar, Mayotte au moyen d’éditions personnalisées (depuis 1993). Fin des années 90 et début 2000, il a fait prendre à L’Eco Austral une ligne rédactionnelle anti-conformiste très appréciée en publiant des tribunes régulières du syndicat controversé Confédération de Défense des Commerçants et Artisans (CDCA) de feu Christian Poucet signées de Jean-Gilles Malliarakis (1999-2000), mais également en donnant le point de vue d’Emmanuel Ratier sur les « zones d’ombre » entourant les attentats du 11 septembre contre les tours du World Trade Center (2003) ou encore en hébergeant des chroniques du professeur Bernard Lugan de l’université de Lyon (2004), autant de signatures « politiquement incorrectes » qui lui ont valu parfois des critiques de la part des adeptes de la police de la pensée unique, mais qui lui ont fait perdre de l’audience lorsqu’il a supprimé ces signatures. Devenu résident permanent à l’île Maurice depuis mai 2001, il a créé les Editions Australes Internationales Ltd à Maurice, lancé sur le marché mauricien, en 2002, l’Annuaire des entrepreneurs français d’Eco Austral et édité l’International Mauritius Directory. Enfin, il dirige avec Pierre Promis l’Institut Mahé de Labourdonnais « destiné aux chefs d’entreprise de la zone océan Indien » (depuis mai 2006). Autre : Pendant sa période réunionnaise, il a été partenaire d’Antenne Réunion en collaborant au magazine de télévision mensuel “L’éco austral”, à travers la société de production Studio 109 (2002) ♥ Second vice-président du bureau du Club de la Presse (1987). Partenaire du rugby local à travers l’association Puissance 15. Membre de l’Ordre des Anysetiers. Livres : Auteur de l’ouvrage Religions à la Réunion, le Renouveau (1989). Éditeur et directeur du Grand Livre des entrepreneurs mauriciens et histoire économique de Maurice (2005).

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Créer une alerte mail sur ces mots clés

Mots-clés : Madagascar , Saint-Paul , Média , Mayotte , Maurice
Auteur : 1001 Portraits - janvier 2014

Partez à la découverte des 1 001 célébrités !
OU ?
 
QUOI ?
QUI ?
COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8719 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik