Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > 1001 Célébrités > GERARD Marc

GERARD Marc



Ingénieur à la retraite, né le 6 avril 1929 à Saint-Denis (la Réunion). Fils de Pierre Gérard et de Jenny née Armanet. Marié à Gillette née Bénard. 3 enfants (Charles-Henri, Dominique, Christian). Ti’nom : la guerre civile (donné par ses camarades du lycée Leconte de Lisle en raison de ses coups de colère) et gardien volcan (en raison de la couleur rousse de ses cheveux dans sa jeunesse). Études primaires dans une école privée tenue par des Soeurs à Saint-Denis de la Réunion. Entrée en 6e et baccalauréat mathématiques élémentaires au lycée Leconte de Lisle à Saint-Denis. Première année préparatoire d’agronomie à Lille (Nord), seconde année à la Sorbonne à Paris pour être ingénieur. Concours d’entrée à l’école de la Météorologie nationale à Saint-Cyr (Yvelines) Il est intégré à la Météorologie en tant qu’ingénieur stagiaire (1949). Directeur adjoint de la Météorologie du Sénégal et de la Mauritanie (1951), chargé de la création et du remplacement de 11 stations Météo sur les deux territoires (1951-1953). Affectation à Port Etienne (Mauritanie), chef de station et prévisionniste (1953-1955). Prévisionniste à Dakar Yoff, aérodrome de Dakar, au Sénégal (1955-1961). Affectation à Tananarive, à Madagascar, en tant que Prévisionniste, puis responsable des Transmissions (1961-1963). Affectation à la Réunion en tant que responsable du réseau climatologique (1963-1965), Chef prévisionniste (1965-1969), adjoint au directeur, responsable de la surveillance des cyclones (1969-1985). Responsable des infrastructures météorologiques des îles Tromelin, Glorieuses, Juan de Nova et Europa et de l’entretien de leurs installations. Admis à la retraite en 1985 Premier engagement politique du militant gaulliste au Jardin de l’Etat à Saint-Denis de la Réunion au cours d’un rassemblement organisé par l’Association Réunion Département Français (ARDF), où il prend la parole devant plusieurs milliers de personnes pour clamer sa fidélité au général de Gaulle (30 mai 1968). Conseiller municipal de la commune de Saint-Denis (1971), nommé 2e adjoint au maire Auguste Legros, responsable de l’urbanisme et co-responsable aux finances (1971-1989). Il est réélu conseiller municipal d’opposition à la mairie de Saint-Denis gérée par Gilbert Annette puis par Michel Tamaya (1989-1995). Entre temps, il s’est déclaré en faveur de la candidature de Michel Debré à l’élection présidentielle face à Valéry Giscard d’Estaing (1981). Conseiller régional, représentant la commune de Saint-Denis dans le premier Conseil régional établissement 286 public régional (1974-1983). Réélu conseiller régional sur la liste Union Départementaliste menée par Michel Debré, vice-président (1986-1993). Conseiller général (1982-1988), président de la commission des finances du Conseil général, et à ce titre président du Conseil des rivages français de l’océan Indien, administrateur du Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres (1976-1992) et président du comité des prêts de la Réunion auprès de la Caisse des dépôts et consignations. Membre de l’UNR, Union pour la Nouvelle République (1971), à la demande pressante de Michel Debré, il accepte d’en être le secrétaire (1971-1983). Président de la fédération départementale du RPR (1983-1990) et depuis militant.

Autres

Auteur d’un billet à vocation politique dans l’hebdomadaire La Voix des Mascareignes animé par Henri Cornu (1963). Blessé à coups de galets au Port alors qu’il collait des affiches pour le candidat de la majorité aux élections cantonales en compagnie de Fred Fontaine, sa voiture est pillée et vidée de son contenu par un commando d’hommes de mains du Parti Communiste Réunionnais (1979) ♥ Vice-président de l’Association Réunion département français (ARDF), de 1963 à 1968. Créateur et membre de l’Union départementale des associations de parents d’élèves PEEP, organisation de location de livres scolaires avec gratuité pour les plus démunis. Président de la Mutuelle Age d’Or et Santé devenue Mutuelle Générale des Salariés de la Réunion (MGSR). Président de l’Association réunionnaise des membres de la Légion d’honneur. Vice-président de l’Office national du Mérite. Président de l’Association des Palmes académiques. Membre du Lion’s Club Doyen de Saint-Denis.

Autres

Professeur de Judo, ceinture noire 2e dan puis 3e. Enseignement sous la responsabilité de Maître Amourette et Maître Aku Michigami, animateur au Judo Club de Saint-Denis dans trois salles : Saint-Denis, Saint-André et Saint- Benoît (1964-1971).

Distinction

Médaille d’or du Mérite sportif. Médaille de l’Aviation civile.

Décorations

Officier dans l’Ordre national du Mérite. Officier de la Légion d’honneur. Officier des Palmes Académiques.

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Créer une alerte mail sur ces mots clés

Mots-clés : Ingénieur , Saint-Denis , 974 , Politique
Auteur : 1001 Portraits - janvier 2014

Partez à la découverte des 1 001 célébrités !
OU ?
 
QUOI ?
QUI ?
COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8890 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik