Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > 1001 Célébrités > LEFEVRE Guy.

LEFEVRE Guy.



LEFEVRE Guy

Maître verrier, né le 13 novembre 1933 à Fianarantsoa (Madagascar). Fils de Georges Lefèvre et de Lucie née Solesse. Marié à Michèle née Maunier. 3 enfants (François, Elisabeth, Marie-Guy). Scolarité à Tananarive (Madagascar) jusqu’au baccalauréat Très tôt chargé de famille, il aborde très tôt la vie professionnelle. Mais avant d’assouvir sa passion pour les arts, on l’a connu camionneur, dessinateur en bâtiments, comptable, mécanographe, employé de banque, puis d’usine. Sculpteur et peintre à l’origine, pour s’initier à la fabrication des vitraux il a bénéficié très tôt de l’apprentissage de deux moines bénédictins de la Pierre-qui-Vive en mission à Madagascar. Maquettiste au début (1961) puis très vite concepteur, plusieurs stages chez les religieux l’ont initié à la fabrication et à la pose des vitraux. Lorsque les moines décident de céder leur entreprise artisanale, il est le repreneur et va se perfectionner en Métropole pour acquérir le titre de maître verrier. Qualification en main, il quitte Madagascar et s’installe à la Réunion en 1967, d’abord à Saint-Denis puis à L’Eperon, dans les hauts de Saint-Paul (depuis 1987), lieu devenu village artisanal. Il devient alors le seul à pratiquer cet art sur la Réunion, pour des églises ou des écoles, des vitraux et des mosaïques. Aujourd’hui à la retraite, il initie l’un de ses fils pour assurer la succession de son entreprise artisanale, tout en se tenant dans la journée à la disposition des amateurs de belles choses façonnées par ses mains.

Oeuvres

Il est à l’origine des vitraux de beaucoup d’églises de la Réunion, Bon Pasteur à Saint-Pierre, Notre-Dame des Laves à Piton Sainte-Rose, chapelle de l’Immaculée Conception à Saint430 Denis notamment, des édifices publics comme la mairie du Tampon ou de l’Entre-Deux, mais encore la cascade en pierres de lave dans le hall de l’aéroport de Gillot. Il a également oeuvré à l’île Maurice pour un grand hôtel et à Madagascar où il a créé les vitraux du temple protestant situé à l’intérieur du Palais de la Reine à Tananarive qui avaient explosé le 6 novembre 1995 lors de l’incendie du rova de Manjakamiadana. Distinctions : Médaille d’Or à l’Exposition du Travail de 1972 à Paris. Médaille de bronze de la Ville de Paris remis par Jacques Chirac, alors maire de la capitale. Décoration : Chevalier dans l’Ordre du Mérite malgache.

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Commander la version Pdf de "1000 Célébrités de la Réunion" pour 12 euros

Partez à la découverte des 1 001 célébrités !
OU ?
 
QUOI ?
QUI ?
COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8890 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik