Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > 1001 Célébrités > MALET Roland

MALET Roland



Journaliste à la retraite, né le 9 février 1937 au Port (la Réunion). Fils d’Edelbert Malet et d’Eliane née Benne. Divorcé. Remarié à Huguette Bello, député-maire de Saint-Paul. 3 enfants (Hélène, Jean Noël, Josselin). Baccalauréat philosophie au lycée Leconte de Lisle à Saint-Denis (1955). Une année à la Faculté de droit de Toulouse (Haute- Garonne) sans obtention de diplôme, puis trois ans à l’Institut d’études politiques dans la même ville (1959-1962). Enfin, passage par le Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes (CFPJ) à Paris (1960-1962) Stage de fin d’études de journalisme comme rédacteur à L’Est Républicain à Longwy (Meurthe-et-Moselle), de juillet à septembre 1962. Journaliste reporter à l’Agence France Presse à Paris (juin 1963-janvier 1964). Chef adjoint de service au quotidien économique Les Echos à Paris (1964-1974). Professeur de 2e année au Centre de formation des journalistes à Paris (1969-1970). Professeur aux Hautes études commerciales (HEC-Jeunes Filles) à Paris (1969-1972). Journaliste reporter à La Vie Ouvrière, hebdomadaire de la CGT, à Paris (avril-juillet 1974). Il quitte la Métropole pour la Réunion comme rédacteur en chef de Témoignages, quotidien du Parti Communiste Réunionnais (1974-1976). Une opportunité le presse à rejoindre Paris pour être rédacteur en chef du mensuel « panafricain » Demain, l’Afrique (septembre 1977-août 1980), des responsabilités qui lui vaudront plusieurs ennuis : sa voiture endommagée volontairement à trois reprises (30, 31 mai et 18 juillet 1979) et une menace de mort par un mystérieux “Le Groupement” (juillet 1979). Un conflit syndical très dur met en difficulté le périodique et au terme de 25 jours de grève et d’occupation des locaux, il est évincé de la rédaction et le journal cesse sa parution à l’issue d’une faillite de plus de 10 millions de francs. Il rebondit comme consultant à l’UNESCO à Paris (octobre 1980-décembre 1981). Avec la bénédiction du Parti communiste français (PCF) et de sa “filière Juquin”, il fait un retour définitif à la Réunion comme grand reporter à la station FR3-Réunion à Saint-Denis (janvier 1982-1991), et enfin chef du service des programmes et de la production de RFO-Réunion (mars 1991- 1996). Directeur artistique, assisté de Jean-Paul Melade, il introduit à l’antenne le feuilleton télévisé populaire “Amour, gloire et beauté”, les Mercuriales et Info-Santé. Après un bref passage peu satisfaisant comme journaliste présentateur au Journal Télévisé, il déclenche sa préretraite (13 août 1996-28 février 2000), puis sa retraite (depuis le 1er mars 2000) Que n’a-t-on pas dit de lui ? Décrit par un journaliste comme « une carrure de “macho” latinoaméricain en vacances chez sa maman » (Quotidien de la Réunion, 1er septembre 1979), accusé par un adversaire politique de porter l’uniforme sous le veston. Il a été membre de 470 l’Union des Etudiants Communistes (UEC) en 1956, membre du Parti Communiste Français (PCF), « sans y avoir sa carte », en 1959, avant d’adhérer au Parti Communiste Réunionnais (PCR), de la fin 1974 à juin 1976, et être coopté au bureau et au comité central du Parti en raison de ses responsabilités professionnelles au sein du quotidien Témoignages ♥ Chef de patrouille des Scouts de France de la paroisse Saint-Jacques à Saint-Denis de la Réunion. Président de l’UGTRF, Union Générale des Travailleurs Réunionnais (1971-1974), partisan du « droit à l’autonomie du peuple réunionnais », directeur du bimestriel Combat réunionnais. Membre du Bureau de l’Association Générale des Etudiants Réunionnais en Métropole (AGERM), il participe le 29 octobre 1960 à la scission et à la création de l’Union Générale des Etudiants Créoles de la Réunion (UGECR) avec Jean-Claude Legros, Roger Théodora, Louis Payet, Philippe Legros, Jean-Claude Nurbel et devient un collaborateur de l’organe de l’association, Rideau de Cannes. Membre du Bureau de la section Réunion de la Ligue des droits de l’homme (décembre 2005). Membre du bureau du Syndicat national des journalistes-CGT lors de sa période parisienne. Candidat comme “correspondant local” aux élections de la Carte des journalistes professionnels au titre de FR3 Réunion-Dom (16 juin 1982)

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Créer une alerte mail sur ces mots clés

Mots-clés : Le Port , Média , 974 , Association , Politique
Auteur : 1001 Portraits - janvier 2014

Partez à la découverte des 1 001 célébrités !
OU ?
 
QUOI ?
QUI ?
COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
7199 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik