Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > 1001 Célébrités > ROBERT René Robert

ROBERT René Robert



Professeur d’enseignement à la retraite, né le 20 mars 1939 à Saint-Denis (la Réunion). Études secondaires au lycée Leconte de Lisle à Saint-Denis. Études supérieures à l’université Paul Valéry de Montpellier : licence d’histoire géographie, DES, Diplôme d’études supérieures d’histoire géographie, mention Très Bien. CAPES d’histoire géographie. Thèse de 3e cycle, géographie, à Montpellier (Hérault) sur le thème “Morphologie littorale de l’île de la Réunion”, mention Très Honorable, félicitations du jury. Thèse d’Etat de Géographie à Montpellier sur le thème “Climat et hydrologie de l’île de la Réunion ; analyse typologique et régionale des pluies et de l’écoulement”, mention Très Honorable, félicitation du jury Professeur d’histoire et géographie au lycée Leconte de Lisle (1963-1968), puis à la Cité scolaire du Butor (1968-1976). Assistant, maître-assistant, maître de conférences, professeur de géographie à l’université de la Réunion (1976-2003) à la Faculté des lettres et sciences humaines. Directeur du CREGUR, le Centre de recherches et études de géographie (1994-2002), et ponctuellement vice-président, en charge de la recherche scientifique à l’université de la Réunion, vice doyen en charge de la recherche scientifique à la Faculté des lettres et sciences humaines. Directeur de recherches de maîtrise de géographie, directeur de recherches doctorales en géographie. Coresponsable de l’organisation et du déroulement des Journées géographiques nationales à la Réunion (1987), responsable des Villes journées de géographie tropicale à Saint-Denis (1999), et de la création de la Fête de la Recherche en Faculté des lettres et sciences humaines (2002). Livres : Morphologie littorale de l’île de la Réunion (1974). Eaux sauvages, eaux domestiquées : hommage à Lucette Davy (2001). Les régions climatiques de l’île de la Réunion : évolution des connaissances depuis quarante ans : 1948-1998 (2003).

Autres

Chargé de Mission “Environnement” auprès de la Région Réunion (1985-1993), puis consultant auprès de la même collectivité (1993-2003). Président de la commission du Débat Public chargé pendant six mois d’enregistrer les doléances, les attentes et espoirs des Réunionnais sur le “tram-train” et la route du littoral (2005).

Prise de parole

« Je suis relativement inquiet sur l’avenir de la Réunion, pour l’île que je vais laisser à mes enfants et petits-enfants. Ou va-t-on vivre quand il y aura un million d’habitants et autant de voitures en plus ? Si d’ici là nous n’avons pas changé nos comportements, nous serons dans un véritable coma circulatoire » (Journal de la Réunion, 24 février 2005). ROBERT Roland Adrien. Enseignant, né le 5 mars 1937 à Guillaume Saint-Paul (la Réunion). Marié. 2 enfants. École primaire et première année du cours complémentaire à Saint-Louis. Études secondaires au collège de l’Etang-Salé jusqu’à la 3e. Il souhaitait devenir médecin, mais passe le concours d’entrée à l’Ecole normale pour devenir enseignant. Baccalauréat Sciences expérimentales. Service militaire à Madagascar Son premier poste d’enseignant sera à la Saline en 1957, pour trois années seulement puisqu’il sera victime en 1961 de la « fameuse » Ordonnance Debré mise en place le 15 octobre 1960 pour éloigner tout fonctionnaire d’outre-mer un peu trop remuant, sans avoir à justifier sa décision. Éloigné de son île natale, il se retrouve enseignant à Neuilly-Plaisance pendant 8 ans (1961-1969). Après un jugement rendu en 1969 par le Conseil d’Etat cassant sa mutation 626 d’office en Métropole, il est de retour à la Réunion avec une affectation au collège du Guillaume (jusqu’en 1970), puis au collège Edmond Albuis du Port jusqu’à sa retraite en 1997 Son premier engagement politique significatif est un engagement pour soutenir la création de l’Union démocratique des étudiants réunionnais à Saint-Denis. Victime de l’Ordonnance Debré, il est envoyé en Métropole, mais loin de baisser les bras il participe avec Gervais Barret, un autre “exilé”, à la création de l’Union Générale des Travailleurs Réunionnais en France (UGTRF). On le retrouve à nouveau dans son île natale en 1971 comme militant, responsable du Parti Communiste Réunionnais, membre du comité central, réélu par le 6e Congrès du Parti (mai 2009) ; enfin tête de liste de ce parti aux élections municipales de la Possession. Élu maire, il occupe cette fonction sans discontinuité depuis 1971, malgré de nombreuses mises en cause des finances locales, notamment par la Chambre Régionale des Comptes. Même continuité à l’Assemblée départementale où il siège comme conseiller général depuis 1973. Élu conseiller régional sur la liste “Développement, Solidarité, Justice et Liberté” conduite par Paul Vergès le 20 février 1983. Candidat aux élections régionales de juin 1993 de la liste Pour l’alliance des Réunionnais conduite par Paul Vergès. Candidat à l’élection des représentants au Parlement européen le 12 juin 1994 sur la liste du Rassemblement de l’outre-mer et des minorités conduite par Ernest Moutoussamy. Autre : A signaler le parrainage qu’il a accordé à la candidate Dominique Voynet à l’élection présidentielle d’avril 2007 ♥ Il affectionne les déplacements et n’a pas trouvé mieux pour assouvir ce goût des voyages que de multiplier les jumelages avec la Possession, ce qui a le don de provoquer parfois quelques polémiques, tant du côté des élus de l’opposition de son conseil municipal que de la part du trésorier-payeur général. Partenaire actif de la Fédération mondiale des villes jumelées et du Comité de jumelage cités unies (depuis 1974), il a fait jumeler sa commune avec Antanifotsy (Madagascar), Barakani (Anjouan), Port-Louis (Ile Maurice) jumelée deux fois, Foshan (Chine) et même Villeneuve d’Asq, dans le nord de la Métropole. Dans ce cadre, il a rencontré Yasser Arafat dans son QG de Ramallah, en mars 1992, lors de la tournée d’une délégation des Cités Unies de France, il a pu partager un instant l’emploi du temps du président indien Narayanan à New Delhi en 1999, et enfin il s’est rendu en Israël en 2002 pour « dénoncer l’occupation brutale » des territoires palestiniens. Autres mandats du même ordre : il est vice-président de l’Association des villes et communes de l’océan Indien depuis 2001 et président de l’Association des communes de l’outre-mer (ACC’DOM) depuis 2008. Dans un autre registre, il a été président de l’Agence d’Urbanisme de la Réunion (AUR) de 1983 à 1989, un établissement aujourd’hui dissous en raison d’énormes difficultés financières. Il est également président de l’Union départementale des Centres communaux d’action sociale de la Réunion (9 mars 2006) et plus récemment président de l’Association des maires du département de la Réunion (depuis mai 2008). Distinctions : Officier dans l’Ordre national malgache remis par Jacques Sylla, alors Premier ministre de Madagascar. Médaille d’honneur régionale, départementale et communale. Citoyen d’honneur de Port-Louis, à l’île Maurice et de Lille. Décoration : Chevalier dans l’Ordre national du Mérite.

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Partez à la découverte des 1 001 célébrités !
OU ?
 
QUOI ?
QUI ?
COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8890 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik