Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Indravati Félicité, enseignante au lycée Janson de (...)

Indravati Félicité, enseignante au lycée Janson de Sailly (Paris 16e)


Titulaire d’une double agrégation et d’un doctorat à la Sorbonne, la Saint-Pauloise Indravati Félicité enseigne la littérature et l’histoire des pays germaniques en classes préparatoires aux grandes écoles (khâgne et hypokhâgne) à Janson de Sailly (Paris 16e).


Pouvez-vous vous présenter ?

Indravati Félicité, j’ai 39 ans et j’enseigne la littérature et l’histoire des pays germaniques en classes préparatoires aux grandes écoles (khâgne et hypokhâgne) à Janson de Sailly (Paris 16e). J’ai fait des études d’histoire (à Paris et en Allemagne) qui m’ont amenée à passer l’agrégation et un doctorat d’histoire des relations internationales.

Racontez-nous votre parcours.

Je suis originaire de Sainte-Marie, où habite ma mère, mais j’ai aussi vécu à Saint-Paul où vit mon père. J’ai quitté l’île après mon baccalauréat pour commencer mes études en classes préparatoires à Paris. Dans mes valises : pilon et vanne dont je garde une utilisation quotidienne.

Qu’a représenté pour vous le fait de quitter la Réunion ?

Je trouve que c’est un choix très lourd de conséquences, tout en restant un vrai choix. J’ai l’impression qu’on ne s’habitue jamais vraiment à la mobilité, même si j’en apprécie beaucoup aussi les avantages : apprendre à connaître de nouvelles cultures, rencontrer des gens différents, avoir des possibilités professionnelles intéressantes.

Quels sont vos projets ?

J’aimerais continuer les recherches commencées dans le cadre de ma thèse (l’histoire diplomatique du XVIe au XVIIIe siècle) et les étendre à l’histoire des rencontres entre les mondes a priori éloignés : l’Inde et l’Allemagne du XVIIe siècle par exemple.

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de la Réunion ?

Un énorme potentiel de mieux en mieux exploité, des jeunes dynamiques et des "seniors" qui s’adaptent très bien à la modernité.

Qu’est-ce qui vous manque de votre île ?

La famille, la chaleur humaine, la douceur des gens et du climat, l’humour créole. Aujourd’hui de garde des contacts avec des Réunionnais, collègues et voisins vivant à Paris. Des contacts occasionnels.

Quelle est l’image de la Réunion là où vous vivez ?

Plutôt positive et assez proche de la réalité car beaucoup d’enseignants sont passés par La Réunion.

Vous même, quel est votre regard sur la région où vous vivez et ses habitants ?

La vie à Paris est devenue moins stressante qu’avant : il y a moins de gens dans les transports par exemple. Depuis les attentats, les gens semblent être plus attentifs aux autres.

Que pensez-vous du site reunionnaisdumonde.com ?

Merci beaucoup pour ce site formidable ! C’est un excellent moyen de rester connectée à d’autres expériences dont je peux m’inspirer. Et la possibilité d’échanger avec d’autres Réunionnais de Paris.


Plus de parcours de Réunionnais dans des Grandes Ecoles

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8227 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik