Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > « Paul Vergès, l’immortel » : 3 nouveaux extraits

« Paul Vergès, l’immortel » : 3 nouveaux extraits


1942 : Départ pour la guerre – 1946 : Mort d’Alexis De Villeneuve – 1957 : Décès de Raymond. 3 dates, 3 extraits du livre de Gilles Bojan paru aux éditions ORPHIE, fruit d’une rencontre atypique et d’une longue série d’interviews où Paul Vergès aborde tous les sujets, de l’enfance, à la vie professionnelle en passant par l’affaire de Villeneuve et les deux années de clandestinité à La Réunion.

Lire aussi : « Paul Vergès, l’immortel » : 3 premiers extraits choisis


Au-delà du temps et des océans, Paul Vergès aura marqué son époque par un incroyable parcours politique et humain. De sa petite enfance réunionnaise au fauteuil de sénateur, il laissera à jamais l’image d’un homme engagé dans tous les combats en faveur de la liberté. Pionnier et leader incontesté du communisme réunionnais, ce personnage atypique brille par la modernité de sa vision du monde et par cette aura de tous les instants. Son île, la guerre, les épreuves, la clandestinité, les enjeux climatiques, la Route des Tamarins, les incroyables rencontres et la fameuse affaire De Villeneuve, ce livre raconte en toute transparence la vie romanesque d’un homme aux multiples facettes. Au crépuscule de son existence, Paul Vergès se confie à Gilles Bojan pour un voyage inattendu, émouvant et passionnant au cœur d’un destin sans égal.
Paul Vergès, l’immortel (4ème de couverture)

Un ouvrage de 195 pages, disponible en librairie pour 15 euros, lien de commande

Extrait 4 : 1942 : Départ pour la guerre

"Quand Raymond rentre du travail, ils relatent l’intégralité de la scène et lui signifient leur profond souhait de partir sous les drapeaux. « Laissez-moi réfléchir un peu avant de formuler ma réponse... bonne nuit, les enfants ». Le lendemain, sans réellement mesurer ce que représente cette décision pour leur papa, ils l’entendent frapper à la porte de la chambre pour leur annoncer qu’ils peuvent désormais partir défendre le peuple français contre les envahisseurs fascistes. Mais avec l’expérience de la Grande Guerre et ses deux autres enfants livrés à eux-mêmes dans des zones touchées par le conflit, Raymond n’a pas eu besoin d’une nuit pour réaliser combien ses deux grands garçons lui manqueront. À force d’évoquer en leur compagnie tous les enjeux planétaires de la lutte contre le fascisme, comment aurait-il pu prendre toute autre décision que la sienne ?"

Extrait 5 : 1946 : Mort d’Alexis De Villeneuve

"Alexis De Villeneuve sollicite l’aide de la police pour mettre fin au vacarme et finit par descendre de sa terrasse pour les affronter, entouré de ses partisans. Injures et coups sont échangés. Dans la mêlée qui s’ensuit et dans une cacophonie terrible, des coups de feu claquent et Alexis de Villeneuve s’écroule, frappé mortellement en pleine poitrine. Consternation et confusion. En dépit de multiples témoins, dont de nombreux agents de la force publique qui sont sur les lieux, les faits ne peuvent être clairement établis. Un seul élément s’avère incontestable : une arme a été découverte par le gendarme Cros dans la poche d’un manifestant. (NOTA : selon plusieurs sources extérieures concordantes, il pourrait s’agir d’un certain Raymond Orré). Ce dernier vient d’être intercepté alors qu’il tentait de sortir de la foule en dissimulant un revolver."

Extrait 6 : 1957 : Décès de Raymond

"À la fin des années cinquante, alors que Raymond est gravement atteint par la maladie, son médecin traitant « le Docteur Beauté » fait part à Paul de ses craintes à propos de l’état de santé dégradé de son père et suggère une consultation avec l’éminent Docteur Lapierre. Le soir même, Paul évoque avec Raymond l’importance de ce rendez-vous urgent. Raymond sourit et lui dit avec aplomb et sérénité : « tu sais, quand on consulte un confrère, on sait ce que ça veut dire... ». Paul effectue ensuite chaque jour le chemin de Saint-Denis vers Saint-André pour rendre visite au papa que la maladie finit par ronger. Un soir, au moment de le quitter après le dîner, Paul lui donne la traditionnelle accolade et lui dit « à demain ». Raymond lui répond « peut-être »...Le lendemain, c’est-à-dire le 2 juillet 1957, Paul réalise qu’il n’y aura plus d’accolade."

L’auteur : Gilles Bojan

 
Homme de radio connu et reconnu (RTL, Radio France, RFI), Gilles Bojan s’installe en 2006 à La Réunion à l’occasion d’une mission professionnelle. Tombé sous le charme de cette île de l’Océan Indien, il se lance rapidement dans l’écriture en publiant cinq romans et un récit ("Une île dans le sang" paru en 2014 chez Orphie) tous salués par la critique, le public et les médias. Dans cet ouvrage, Gilles Bojan immortalise une rencontre exceptionnelle en jouant le rôle d’un candide qui serait passé maître dans l’art de l’interview.

Sa page Facebook


Lire aussi : Paul Vergès, la biographie 1001 Célébrités / Plus d’article POLITIQUE / HISTOIRE

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
7100 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik