Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Agenda > Vavangue Festival à Marseille : le programme

Vavangue Festival à Marseille : le programme


Du 7 au 21 avril 2018 la Réunion à l’honneur aux quatre coins de Marseille : concerts, kabars, ateliers chant & maloya, exposition… Organisé par l’association Fon’ker la Réunion, ce festival n’a cessé de prendre de l’ampleur au fil des éditions.


La 4ème édition du Vavangue festival sera consacrée au Kabar Kréol et à sa popularisation. Au programme : 

Samedi 7 avril  : Grand kabar kréol au Molotov avec Banyan (Marseille), Ti’kaniki (Lyon) et Seksion Maloya (Paris) 

Dimanche 15 avril :  Projection du documentaire "La danse des esprits à la Réunion" au vidéodrome + boeuf musical 

Vendredi 20 avril : 
- 17h30 : Conférence musicalisé à la bibliothèque de l’Alcazar 
- 19h30 : Atelier de chant chorale Maloya avec Jean -Didier Hoareau
 
Samedi 21 avril :  Atelier initiation maloya, table ronde et concert avec TRANSKABAR à la Cité de la Musique de Marseille.


+ d’infos : www.facebook.com/vavanguefestival / www.facebook.com/events/413887635727796

Présentation :

« Vavangue » est un mot créole qui désigne un fruit sauvage comestible quand il est mûr, au goût acre. « Aller vavangué » c’est faire l’école buissonnière, vagabonder. Le mot semble d’origine malgache ou indienne. A travers l’association Fon’ker la Réunion, on peut dire que notre musique, notre culture, s’exprime en dehors des frontières insulaires, elle a pu s’echapper pour venir vagabonder jusqu’à Marseille !

Cette année, la IVème édition du Vavangue festival vous emmène au cœur de la tradition créole. Du 7 au 21 avril, nous vous ferons donc découvrir le « Kabar Kréol », pratique liée au culte des ancêtres à la Réunion. Aujourd’hui, cette cérémonie a perdu son enracinement malgache. Cependant, elle a une originalité réunionnaise du fait du côtoiement des différentes cultures, malbare (indien de la Réunion), comorienne, européenne, chinoise…

Nous débuterons le festival dans le vif du sujet avec un grand kabar ! Puis vous pourrez découvrir son histoire, à travers une exposition, où les grandes figures du Kabar Kréol réunionnais seront exposées. Mais aussi à travers une conférence musicalisée à l’Acazar, une table ronde, prévue pour discuter et échanger sur l’évolution du Kabar. Il y aura également des ateliers d’initiation au maloya ( chant et percussions), et pour terminer un concert avec le groupe Trans kabar qui a su marier a la perfection, tradition et modernité.

SAMEDI 07 AVRIL : GRAND KABAR KREOL 

(Molotov) 
19h00- 00h30 
Tarif : 5€ - restauration sur place 
 
Pour la grande soirée d’ouverture du festival, nous accueillerons deux groupes organisateurs de kabar kréol en France, plus précisément à Lyon et Marseille.
 
Ti’kaniki (Lyon)
Ti’kaniki est un collectif lyonnais qui joue du maloya, la musique traditionnelle de la réunion. Dans ce groupe tout le monde chante et joue des différentes percussions traditionnelles du maloya. Pas de chanteur principal fixe, mais un jeu de passe dans lequel tout le monde trouve sa place. Les postes changent, les arrangements aussi, les différents styles du maloya y sont interprétés, avec quelques influences singulières possible grâce aux large spectre de profils des musiciens.

Banyan (Marseille)
Banyan est un groupe de musiciens, chanteurs, percussionnistes qui portent hauts les racines du Maloya à Marseille. Chaque membres est chanteurs, musiciens, compositeurs, arrangeurs. Il n’ y a pas de leadeur, le but est de partager et de sublimer les différentes compositions que les membres proposent. Ce groupe organise des kabars assez souvent à Marseille, dans le but de faire découvrir la musique réunionnaise.

DIMANCHE 15 AVRIL : PROJECTION

(Vidéodrome 2)
  paf : 4€ + 3€ d’adhésion 
 
- 17h30 : Accueil du public, apéro, sélection musicale.
- 18h30 : Projection du documentaire "La Danse des Esprits" (30 min.) - Sortie en 2011 - 
Réal. : Françoise Dumas-Champion.

A l’île de La Réunion, les descendants d’esclaves et d’engagés perpétuent un culte des ancêtres, conforme aux valeurs fondamentales de leur société d’origine, tout en pratiquant un catholicisme qui laur a été imposé par la colonisation. Ce documentaire montre la spécificité des rites d’origine africaine et malgache. Les transes qui apparaissent au cours des cérémonies sont censées instaurer une communication entre vivants et morts. Pour en faciliter la lecture, les différents codes de possession sont déchiffrés. 

- 19h30 : Bar, restauration. KABAR ( Boeuf" musical )
 

VENDREDI 20 AVRIL : Conférence musicalisée

(BMVR L’alcazar)
 
17h30-18h30
Entrée libre 
 
Sujet : "La pratique du kabar créole dans la société réunionnaise".
 
Présenté par Sandra Richard de l’asso fon’ker la Réunion et avec la participation musicale de Jean-Didier Hoareau .
 

VENDREDI 20 AVRIL : Atelier chant 

(Théâtre de la Ferronnerie)
19h30 – 22h00
Tarif : 25€ 
 
Avec Jean-Didier Hoareau.
 
Le Maloya figure, depuis 2009, dans la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité, certifiée par l’UNESCO. Une reconnaissance forte pour cet art séduisant, mariant musique, chant et danse. Il est né pour exprimer la douleur et la révolte chez les esclaves d’origine malgache et africaine, dans les planta-
tions sucrières de La Réunion. Venez découvrir les chants traditionnels de la Réunion avec Jean-Didier Hoareau ( neveu de Danyel Waro).
 

SAMEDI 21 AVRIL : Atelier Maloya 

La Cave - Cité de la Musique
 15h00 – 17h00
Tarif : 25€
Avec seksion Maloya ( Paris)
 
Le Maloya marie musique, chant et danse. Il est né pour exprimer la douleur et la révolte chez les esclaves d’origine malgache et africaine, dans les plantations sucrières de La Réunion. Longtemps transmis de génération en génération, notamment pour célébrer les ancêtres. Les instruments traditionnels sont : le roulèr (tambour basse), le kayamb(un hochet en radeau), le pikèr (un cylindre en bambou frappé avec deux baguettes), le sati (une caisse en métal frappée avec des baguettes) et le triangle.
 

 TABLE RONDE

(Salon, Cité de la Musique)
18h00- 19h30 
Entrée libre
« L’évolution du kabar créole au sein de la société réunionnaise »
 
Le kabar, ou encore le servis kabaré est une pratique liée aux cultes des ancêtres. Cela nous vient de nos ancêtres malgaches. Cette pratique longtemps interdite et cachée a évolué du fait du côtoiement des différentes cultures. ( indienne, chinoise etc...) 
 
 

SAMEDI 22 AVRIL : CONCERT

(Cité de la Musique - Auditorium)
21h00
Tarifs :12€ - 08€ / Restauration sur place à partir de 19h00 
TRANS KABAR

Transkabar est un groupe crée par Jean-Didier Hoareau (voix kayamb) et Stéphane Hoareau. Théo Girard (contrebasse) et Ianik Tallet ( batterie) sont venus compléter la troupe. 

Un concert inédit pour revisiter la culture réunionnaise et continuer à la faire voyager.
C’est un groupe rock Maloya qui travaille sur une lecture éclectrique des rites mystiques de l’île de la Réunion comme de Servis kabaré, pour élaborer une musique de « trans maloya ». Ici, musiciens et public forment un ensemble indissociable ; le musicien est un vecteur vers un ensemble, la musique un prétexte pour converser ! 
Dans Trans Kabar, les musiciens basent leur travail sur la voix, des chants traditionnels du maloya et les airs traditionnels des Servis Kabaré.

Jean-Didier Hoareau : Voix / Kayamb 
Stéphane Hoareau : Guitare 
Théo Girard  : Contrebasse 
Ianik Tallet : Batterie 

EXPOSITION KABAR KREOL

( Cité de la Musique de Marseille)

Les Réunionnais ont adopté les pratiques liées au culte des ancêtres, originellement attesté chez les groupes bantous et malgaches, qui constituent près de la moitié de la population En effet, le servis kabaré trouve ses origines dans des cérémonies malgaches que les premiers esclaves de Madagascar ont emmenées avec eux à La Réunion. Cependant, comme l’indique le sociologue Yu-Sion Live1, cette cérémonie a perdu son enracinement malgache et a aujourd’hui une originalité réunionnaise du fait du côtoiement des cultures malbare, comorienne, européenne, chinoise... Aussi, le kabar réunionnais a-t-il été influencé par le samblani hindou (cérémonie en l’honneur des ancêtres, ou sambirani ou sambrany), le boukan comorien et la religion catholique. Un cumul des religions s’est effectué parallèlement à la fusion des cultures autochtones aux valeurs diverses, et même si des tensions mutuelles persistent aujourd’hui, on observe un univers symbolique propre à l’île de la Réunion. L’ exposition retracera l’évolution du kabar kréol à la Réunion, à travers les photos d’archives, la présentations des grandes figures des kabars réunionnais ...

+ d’infos : www.facebook.com/vavanguefestival / www.facebook.com/events/413887635727796

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8935 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik