Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Réunionnais et producteurs de vin - Dossier

Réunionnais et producteurs de vin - Dossier


Ce sont avant tout des histoires de famille : Michel, de Chateauvieux, Thiéblin, de la Perrière, Cazalis de Fondouce, Cadarbacasse… Du Langedoc à la Nouvelle Zélande, du Bordelais au Beaujolais, ils ont quitté la Réunion pour reprendre un domaine et développer la passion de la terre et du vin.

Lire aussi : Les grandes dynasties économiques réunionnaises


Dans cet article :

Domaine Georges Michel – Marlborough (Nouvelle Zélande) : Georges Michel
Domaine de Bellemare - Languedoc : Marshall, Gilbert, Christophe Michel
Château Canadel – Bandol : Famille de Chateauvieux
Château Paradis - Aix en Provence : Xavier Thiéblin
Domaine la Font des Ormes – Languedoc : Guy Cazalis de Fondouce
Château de Grandmont – Beaujolais : Jean Brac de la Perrière
Château Moulin de Beauséjour – Bordelais : Olivier Cadarbacasse
Remerciement : Guy Cazalis de Fondouce

Domaine Georges Michel – Marlborough (Nouvelle Zélande) : Interview de Georges Michel

JPEG - 107.3 ko
Georges Michel et sa fille Swan

Racontez-nous votre parcours.

Georges Michel, né en 1954 à Saint-Denis, Réunion, marié à Huguette Michel-Fleurié. Nous avons deux enfants : Naik (fils), directeur de société à Sydney, Australie et Swan (fille), œnologue en Nouvelle Zélande. J’ai repris l’entreprise de manutention portuaire familiale en 1976 à la Réunion, et j’en ai fait un groupe multi-activités sur l’île, en France et en Nouvelle Zélande.

Les principales activités du Groupe Georges Michel :

- Manutention Portuaire (Stevedoring)
- Agence Maritime Internationale (CGM / Mitsui OSK Lines / HUAL / ASIAN Shipping Co)
- Tourisme (Hôtel Management et Location de Voitures – SGM Avis)
- Vin : production et négoce en France (Château de Grandmont - Beaujolais 1990) et Nouvelle Zélande (Domaine Georges Michel – Marlborough en 1997).
Effectifs Groupe en 1999 : 210 personnes - Vente activités Groupe à la Reunion en 2002

J’ai été administrateur du CNPF (ex MEDEF en 1998) pendant 15 ans et président du MEDEF Réunion pendant 7 ans (1992 / 1999). A ce titre, j’ai participé à une « French Business Mission » en 1997 présidée par Jean Gandois (président du CNPF national) et Claude Bébéar (AXA) afin de relancer les contacts et investissements français en Nouvelle Zélande et Australie. Je suis devenu Conseiller du Commerce extérieur de la France (Ambassade de France en Nouvelle Zélande 2002/2016).

L’installation en Nouvelle-Zélande

Nous avons émigré avec la famille de façon permanente en 1999, après plusieurs voyages d’agrément et une mission professionnelle. J’ai pris la décision de vendre les activités réunionnaises en 2002 et de « lever le pied ». La Nouvelle Zélande est un pays très accueillant pour les investisseurs étrangers. Les milieux d’affaires sont accessibles, les formalités administratives réduites au strict minimum, avec un coût d’installation très inférieur à la moyenne européenne. La fiscalité y est attractive - pas d’impôt sur la fortune, pas de droits de succession, pas d’impôts sur les plus values -, les conditions de vie et le climat très agréables. Enfin, la population, très entreprenante, est accueillante, les paysages et l’environnement sont très beaux et protégés.

Le Domaine Georges Michel

Le domaine vinicole a été créé en 1997 dans la fameuse et mondialement réputée vallée du Marlborough, dans l’île du Sud. Sous la marque “Georges Michel”, le chais produit l’équivalent de 250 000 bouteilles de vin par an sur 35 hectares de vignes : cépages Sauvignon Blanc – Chardonnay - Pinot Noir, Syrah, Viognier. Nous exportons 90 % de la production dans 16 pays : en Asie, Europe, Canada, Australie, Réunion, Maurice, Tahiti, Nouvelle Caledonie – et nous sommes à la carte de restaurants prestigieux.

Les liens que vous gardez avec la Réunion

Ce sont des liens familiaux (ma femme est réunionnaise également), amicaux, même si je n’ai plus de liens d’affaires hors importation de nos vins via l’importateur réunionnais Jean-François Choux. Ma fille Swan, après s’être diplômée en œnologie et viticulture, dirige la vinification depuis 2005 !

www.georgesmichel.com / La biographie de Georges Michel (1001 Célébrités)

Domaine de Belle Mare - Languedoc : Marshall, Gilbert, Christophe Michel

Le Domaine de Belle Mare s’étend sur 68 hectares autour de l’étang de Thau. 53 ha sont plantés en vigne selon un encépagement typiquement languedocien, le fameux Piquepoul, le Cinsault, le Grenache, la Syrah. Des cépages plus internationaux comme le Chardonnay, le Merlot, le Cabernet Sauvignon ont été implantés ainsi que d’autres plus originaux tels que la Roussanne, le Muscat petits grains, le Viognier.

www.belle-mare.com

Château Canadel – Bandol : Famille de Chateauvieux

JPEG - 295.8 ko
Jacques de Chateauvieux et sa fille Laure

En 2007, Jacques et Caroline de Chateauvieux tombent amoureux de ce « paradis sur terre » et rachètent le domaine dans le but de produire le vin du Château Canadel, et d’y implanter leur famille, de retour de La Réunion. En 2009, ils confient les rennes du domaine à leur fille, Laure Benoist, ingénieur agricole et son mari Vianney, agronome et œnologue. Pendant 5 ans, ils vont apprivoiser le domaine et construire une cave pour que naisse un nouveau domaine à Bandol. En 2014, la première bouteille de Château Canadel voit le jour.

Le vignoble de Canadel s’étend sur 15 ha. Les vignes sont cultivées en restanques. Ces terrasses soutenues par de hauts murs en pierres sèches permettent de limiter l’érosion et le ruissellement lors des fortes pluies hivernales tout en favorisant l’infiltration de l’eau. Exposés au Sud, les murs de pierres restituent pendant la nuit la chaleur emmagasinée dans la journée, créant ainsi de véritables micro-climats sur chaque restanque. Château Canadel est un véritable petit village, avec ses 5 bastides construites autour de la chapelle, accrochées à la colline au milieu des restanques de vignes et d’oliviers. Le site est enchanteur, il fait face à l’imposant massif du Gros Cerveau dont les couleurs changent au fil des heures et des saisons.

Laure : « Mon père est réunionnais, c’est là-bas que j’ai grandi au milieu des champs de cannes à sucre, en pleine nature. J’ai très tôt été curieuse de comprendre comment les choses arrivaient dans mon assiette. La nature, l’alimentation m’ont tout naturellement décidé à faire des études d’agronomie. »

www.chateau-canadel.fr / La biographie de Jacques d’Armand de Chateauvieux

Château Paradis - Aix en Provence : Odile et Xavier Thiéblin

JPEG - 15.5 ko
Xavier et Odile Thiéblin

Dans un cadre exceptionnel de vignes et de nature, Château Paradis s’étend sur 80 hectares, à l’extrême nord de l’appellation Coteaux d’Aix-en-Provence, sur la commune du Puy-Sainte-Réparade. Odile et Xavier Thieblin rachètent le domaine en 2011 et font tout pour travailler en harmonie avec la nature.

Fier de ses racines provençales, Xavier Thieblin s’applique à valoriser le domaine et lance la restructuration de 50 hectares de vignes supplémentaires, acquises en 2012. Xavier Thieblin accélére le développement du domaine grâce à son expérience acquise à la tête du groupe familial Quartier Français Spiritueux.

www.chateauparadis.com / La biographie de Xavier Thiéblin (1001 Célébrités)

Domaine la Font des Ormes – Languedoc : Guy Cazalis de Fondouce

En reprenant, avec son épouse, le domaine de la Font des Ormes, Guy Cazalis de Fondouce, a opéré une sorte de retour aux sources. Ce psychiatre, qui a mené l’essentiel de sa carrière sur à la Réunion, descend en effet d’une vieille famille de la noblesse protestante languedocienne propriétaire de vignobles dans la région de Montpellier.

En 2002, il décide donc avec son épouse de racheter le domaine familial, à Caux, dans le Languedoc. Au départ, plus que les terres, c’est l’ensemble de bâtisses qui a provoqué le coup de cœur de Guy et de son épouse Jane. Mais au terme d’un patient travail de restauration, l’idée s’est naturellement imposée de recréer une cave. L’architecte Ariel Balmassière restaure ce hameau médiéval aux façades ocre. Un héritage patrimonial mais aussi moral : un lieu cerclé de chênes verts, d’oliviers, d’amandiers, de grands pins.

Aujourd’hui, le domaine compte 16 hectares. La première vinification a eu lieu en 2010. En 2013, La Font des Ormes obtient la médaille d’or au concours général agricole de Paris. En 2014, la production, 20.000 bouteilles, regroupe trois AOC : Pézenas, Languedoc et Vin de Pays.

http://fontdesormes.fr

Château de Grandmont – Beaujolais : Jean Brac de la Perrière

JPEG - 119.2 ko
Jean Brac de la Perrière (à gauche)

L’histoire d’amour entre la famille Brac de la Perrière et de la vigne remonte à 1603. Tout au long de ces quatre siècles, cette famille a cultivé les vignes du Beaujolais de père en fils. Propriétaire-récoltant, Jean Brac de la Perrière perpétue avec le domaine Château de Grandmont une tradition presque aussi vieille que le vignoble lui-même : 9 hectares d’un seul tenant en Beaujolais-Villages, 1 hectare de Morgon et 3 hectares de Brouilly. Engagé, il a commencé laconversion bio de son domaine. Le Brouilly Bio est le premier cru totalement bio, les autres sont déjà en agriculture raisonnée.

Jean Brac de la Perrière est président du Groupe La Perrière GGM, dont l’entreprise GMC Shipping Agency est ancrée dans le maritime depuis 1886 à La Réunion et a étandu son savoir-faire à la manutention avec SGM manutention et à la location de véhicules avec les marques Avis et Budget. Il est également président du GEM Port Réunion (Groupement des Entrepreneurs de Manutention de Port Réunion), syndicat regroupant les trois sociétés de manutention de Port Réunion (SAMR / SOMACOM / SGM Manutention) et a présidé le MEDEF Réunion, l’UMIR, le Club Tourisme...

www.chateaudegrandmont.com

Château Moulin de Beauséjour – Bordelais : Olivier Cadarbacasse

Olivier Cadarbacasse, Réunionnais producteur de vin à Bordeaux, présente des bouteilles aux couleurs de son île natale avec l’étiquette "Allé di partou... La Réunion lé la". Alors qu’il se destine dans un premier temps à une carrière dans le conseil financier à Paris, il finit par revenir dans le Bordelais en 2002 et rachète avec son épouse Véronique le Château Moulin de Beauséjour.

Sur un vignoble de 31 hectares à Saint-Jean-de-Blaignac, leur parcours atypique leur permet de développer la distribution de leurs vins vers l’export pour 90% de la production (Etats-Unis, Russie, Belgique, Chine, La Réunion…), et le réseau traditionnel français pour le reste.

www.moulindebeausejour.fr /L’interview d’Olivier Cadarbacasse pour Réunionnais du monde

Lire aussi : Les grandes dynasties économiques réunionnaises

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8612 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik