Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Nathalie Mésère, auteure du livre « Quitter la (...)

Nathalie Mésère, auteure du livre « Quitter la Réunion pour le Canada »


Originaire du Port, Nathalie a quitté l’île pour suivre son époux qui avait une opportunité professionnelle à Gatineau au Québec. Elle a publié en avril 2010 « Quitter la Réunion pour le Canada », l’histoire de Jade, une Dionysienne de 30 ans, originaire de l’île de La Réunion. Cette jeune infirmière avait une vie comblée avec son mari, Michel, lui aussi réunionnais. Ils étaient heureux et menaient une vie stable, entourés de leurs amis et de leurs familles. Pourtant, Jade décida de tout quitter pour suivre son mari au Canada. Dans ce récit, Nathalie Mésère retrace les étapes essentielles liées à leur projet d’immigration au Québec. Elle nous livre leurs expériences de vie avant le grand départ, à l’arrivée et relate leur intégration sur place.


JPEG - 20.1 ko
Nathalie Mésère
Nathalie dans la réserve indienne, à Maniwaki au Québec.

Racontez-nous votre parcours.

Je suis née et j’ai grandi au Port. Depuis quelques années je suis résidente permanente au Québec. J’ai occupé plusieurs emplois dans des domaines différents. C’est ma rencontre avec des immigrants qui m’a donnée l’envie d’écrire le livre « Quitter la Réunion pour le Canada », lorsque me suis rendue compte que la plupart des immigrés vivaient des situations identiques concernant l’intégration.

Quels ont été les avantages / inconvénients du fait de venir de la Réunion dans votre parcours ?

Au niveau professionnel ça a été difficile de s’insérer avec un diplôme français. Il a fallu que je persiste. Par chance, je n’ai pas eu besoin de retourner aux études contrairement à beaucoup d’autres immigrés que je connais. Les gens se souviennent généralement de moi facilement car j’ai une physionomie particulière. Ils ont du mal à me classer étant donné que je n’ai pas les traits africains ni haïtiens, selon eux. De La Réunion j’ai gardé une facilité de contact avec des personnes d’ethnies différentes.

Que vous apporte cette expérience de mobilité ?

J’ai appris à vivre loin de mes proches, de mon île natale. J’ai dû recommencer ma vie à zéro en m’adaptant aux mœurs et coutumes du Québec. Suite à cette expérience j’ai acquis une grande force intérieure.

Avec quels objets de la Réunion vivez-vous au Québec ?

Dans ma valise, j’ai apporté des cadeaux offerts par ma famille et mes amis. Il y avait de tout : un boulier, un pilon, des Cd de musique, des livres, des photos, des nappes, de la vaisselle gravée par des artistes locaux... Ces objets sont précieux à mes yeux et ils me suivent dans mes déménagements.

Aujourd’hui quels sont vos projets ?

Mon objectif est de promouvoir mon livre à La Réunion, dans l’Océan Indien, en France, et au Québec.

JPEG - 281.1 ko
Nathalie Mésère

Qu’est-ce qui vous manque de la Réunion ? Avez-vous des contacts avec des Réunionnais ?

La famille, les amis et le climat me manquent. J’ai des contacts fréquents, amicaux et professionnels avec d’autres Réunionnais notamment sur le réseau social Facebook. Nous ne sommes que trois Réunionnais à Gatineau à ma connaissance.

Quelle est l’image de la Réunion là où vous vivez ?

Les Gatinois ne connaissent pas La Réunion. Alors dès que je le peux, je fais la promotion de mon île avec des livres, des DVD, des sites internet et des photos.

Vous même, quel est votre regard sur la région où vous vivez ?

Je vis à Gatineau, une ville très étendue qui compte 300 000 habitants. C’est une cité dortoir un peu comme La Possession, qui est proche de tout : centres commerciaux, lacs, forêts, stations de ski, d’Ottawa et d’un grand parc de 361 km2 dans lequel il y a beaucoup d’activités tout au long de l’année. J’apprécie beaucoup le calme et la tranquillité de cet endroit !

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes Réunionnais ?

Qu’ils n’hésitent pas à partir s’ils le désirent. Mais il faut préparer son départ et son intégration avant de tout quitter…

Que pensez-vous du site www.reunionnaisdumonde.com ?

C’est un excellent site qui permet de connaître les Réunionnais expatriés avec lesquels on peut échanger nos expériences de vie, les bons plans, passer des petites annonces et s’informer sur : l’actualité du pays et des artistes, peu importe l’endroit où l’on se trouve.

JPEG - 57.6 ko
Nathalie Mésère : Quitter la Réunion pour le Canada

- Voir le profil de Nathalie Mésère

- « Quitter La Réunion pour le Canada » est vendu en ligne sur le site Thebookedition.com

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
7100 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik