Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Yoann Jean-Charles, réalisateur et scénariste à (...)

Yoann Jean-Charles, réalisateur et scénariste à Paris


Son film Nuit de grève est actuellement diffusé sur les écrans réunionnais, en binôme avec Le Mafatais d’Olivier Carrette, long-métrage entièrement tourné à la Réunion. Parti de la Réunion pour des études de cinéma à Paris et New-York, Yoann Jean-Charles poursuit son chemin mais garde un lien avec son île.




Pouvez-vous vous présenter ?

Yoann Jean-Charles, 33 ans. Je suis diplômé en réalisation audiovisuelle de l’école ESRA Paris et New-York, je suis réalisateur-scénariste. Je viens de réaliser mon premier long métrage de fiction intitulé NUIT DE GREVE que j’ai auto-produit avec 8 000€ et tourné en six jours. Il est sorti en France fin 2017 et à la Réunion le 30 mai 2018, distribué par Ohana Cinéma (Armand Dauphin) au Cinéma Ritz de Saint-Denis et de Saint-Pierre.

Racontez-nous votre parcours.

Je suis né à Saint-Pierre mais j’ai vécu à Saint-Denis (Les Camélias, Bas de la Rivière), Sainte-Marie et Sainte-Clotilde (Montgaillard, ZAC Finette). Je viens d’un milieu modeste, mon père est employé chez EDF depuis 30 ans, ma mère a occupé plusieurs postes comme professeur des écoles, employée pour la Chambre des Métiers, commerçante. J’étais au collège Juliette Dodu et au Lycée Levavasseur section STG. 

Quel a été votre parcours de "mobilité" ?

Passionné de cinéma depuis mon jeune âge, j’ai décidé de quitter l’île après mon baccaulauréat afin d’étudier dans une école de cinéma à Paris. Mon diplôme en poche et souhaitent perfectionner mes connaissances, je suis allé vivre à New York pendant deux ans avant de revenir à Paris où je vis actuellement. J’aime beaucoup Paris. Je suis réalisateur et Paris est la capitale mondiale du cinéma donc cela me permet de voir de nombreux films de nationalités diverses en salle. La vie à Paris peut être dure, surtout l’hiver, mais on essaye de compenser en profitant des opportunités culturelles qui nous sont offertes.

Parlez-nous de votre film actuellement au cinéma.

Mon long métrage NUIT DE GREVE est inspiré d’une journée mémorable que j’ai vécue à Baltimore. En me rendant de New York à Baltimore afin de demander la main de mon ex-épouse à sa mère, je me suis retrouvé perdu dans Cherry Hill, un des quartiers les plus dangereux de la ville et des Etats-Unis. J’étais habillé en costume, j’avais beaucoup d’argent en espèce sur moi et un énorme bouquet de fleurs destinée à mon ex-belle mère. Je me suis retrouvé nez à nez avec des prisonniers en uniformes orange qui effectuaient des travaux d’intérêt généraux. Je me suis fais alpaguer par plusieurs dealers et prostituées mais rien ne m’est arrivé et j’ai réussi à trouver mon chemin grâce à l’aide d’un samaritain. La célèbre série Sur Ecoute / The Wire qui raconte comment une brigade de police essaye de démonter un réseau de drogue se déroule dans ce quartier. 

Quels ont été les avantages / inconvénients du fait de venir de la Réunion dans votre parcours ?

Je suis métis, donc que ce soit en France ou dans d’autres pays, les personnes me prêtent souvent diverses nationalités (Maroc, Pakistan, Nouvelle-Calédonnie, Sud Américain…). Ils sont étonnés quand je raconte que je suis Français et viens d’une petite île au milieu de l’Océan Indien qui n’apparait parfois pas sur les cartes et dont ils n’ont jamais entendu parler. Cela éveille leur curiosité. Le fait de venir de la Réunion ne m’a jamais causé d’inconvénients dans mon parcours ! J’ai découvert des cultures et des gens aux personnalités très diverses ; cela permet d’enrichir son regard sur le monde et sur les êtres humains. 

Quels sont vos projets ?

Je suis très honoré d’être dans l’île pour présenter mon film aux Réunionnais et puis je compte réaliser un autre long métrage. Un de mes rêves serait de travailler sur un film à la Réunion.

JPEG - 133 ko
Yoann Jean-Charles et François-Marie Nivon, acteur principal du film "Nuit de Grève"

Qu’est-ce qui vous manque de votre île ?

La nature, la montagne, la plage, la nourriture, le soleil, les parties de rigolades… Les Réunionnais sont de très bons comiques ! J’ai amené avec moi de la Réunion mes albums photos de collège et de lycée. Je n’ai pas amené d’auto-cuiseur à riz en mais c’est la première chose que j’ai achetée en m’installant à Paris !

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de la Réunion ?

Je trouve les Réunionnais toujours aussi curieux, inventifs et combattants que lorsque j’ai quitté l’île. Il est difficile de trouver un emploi mais les gens sont débrouillards, pionniers sur de nombreux secteurs et savent rebondir en cas de coup dur.

Nuit de grève, au cinéma Ritz à St-Denis et au cinéma Rex à St-Pierre à partir du 30 mai 2018.

Photos de tournage :

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8710 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik