Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Cathydja Patel : des ponts entre l’Inde et la (...)

Cathydja Patel : des ponts entre l’Inde et la Réunion


Depuis Bangalore où elle vit depuis trois ans, elle a monté CPRK Consulting, une entreprise qui s’est spécialisée dans le développement des liens d’affaires et de tourisme entre l’Inde et la Réunion. Elle oeuvre au quotidien pour faire connaître son île et développer des liens économiques.

Une interview de Fabienne Hoarau - CPA Réunion Promotion 2018 - pour Réunionnais du monde


Pouvez-vous vous présenter ?

Cathydja Patel, 28 ans, j’habite en Inde depuis plus de trois ans. J’ai grandi en métropole, en gardant un lien très fort avec la Réunion : les caris du dimanche, les chansons créoles, les zistoir lontan... et les vacances à la Réunion ! En 2011, après un stage sur l’île, je décide de partir en Inde, curieuse de découvrir un pays en voie de développement.

Racontez-nous vos débuts dans ce pays.

J’ai tout de suite aimé l’énergie qui règne ici : positive, optimiste, les yeux tournés vers l’avenir. Contrairement à beaucoup de Français ici, j’ai rapidement trouvé mes marques grâce aux similitudes culturelles entre l’Inde et la Réunion. C’est un véritable avantage dans ce pays. Une anecdote ? J’ai participé à un film SandalWood (du Karnataka), une super expérience !

Que vous a apporté l’expérience de la mobilité ?

Tout ! La confiance en moi, l’audace, la force de caractère, l’autonomie, la maturité, le dépassement de soi... Ce n’est pas facile tous les jours dans un environnement très différent, mais c’est tellement enrichissant. J’apprends à relativiser, à prendre sur moi, à rester patiente dans certaines situations. Mais aussi à apprécier ces petites choses qui rendent la vie plus belle !

Où en êtes-vous aujourd’hui ? Que faites-vous à Bengalore ?

Après un an en tant que Chargée de promotion pour l’IRT à Bombay, j’ai décidé de revenir à Bangalore pour débuter ma propre activité avec mon conjoint indien, Rahul. CPRK Consulting – ma boîte – aide les TPE et PME étrangères à se développer en Inde : de l’étude de marché à la mise en place d’un plan stratégique de ventes opérationnelles. Je suis spécialisée dans le tourisme et les produits de luxe et Rahul a une approche plus générale, véritablement orientée « Business Development » ; cela nous permet de proposer une offre complète.

Est-ce que vous travaillez avec la Réunion ?

On a un vrai attachement avec la Réunion, nos principaux clients sont réunionnais. Nous tâchons de développer l’image de la Réunion et de faire découvrir l’Île aux voyageurs indiens. Ces derniers reviennent ravis de leur séjour et en parlent autour d’eux. Nous recevons tous les jours plus de demandes, c’est motivant.

Parlez-nous de Bangalore.

Bangalore, c’est la Silicon Valley de l’Inde. Elle s’est développée à travers l’essor des multinationales du secteur IT, et est devenue très cosmopolite. Je connais cette ville depuis sept ans, et les changements sont impressionnants. Tous les jours, de nouveaux projets voient le jour : métro, restaurants, résidences, centres commerciaux... Un lieu peut changer totalement en l’espace d’un an. Il y a énormément d’opportunités, c’est d’ailleurs une ville très connue pour ses start-up, stimulante, où les idées fusent à la seconde. Il y a plus de 1000 personnes qui déménagent à Bangalore par jour !

Mais Bangalore fait également face à des challenge suite à cet essor rapide : gestion de l’eau, embouteillages, traitement des eaux usées, pollution, déchets... C’est dans cette dynamique que le gouvernement et certains acteurs privés tentent de développer des « Smart Cities », plus respectueuses de l’environnement et basées sur les nouvelles technologies.

Quels sont vos projets ?

Développer CPRK Consulting ! Nous voulons développer les liens économiques avec la Réunion, il y a tant d’opportunités, et nous ne sommes qu’à six heures d’avion de l’Île.

Avez-vous des objets fétiches vous rappelant la Réunion ?

De par mon travail, j’ai beaucoup de visuels de la Réunion. J’ai comme décoration une carte de l’Île et une jolie aquarelle de paille-en-queue. L’indispensable de la Réunion, pour moi reste la vanille : impossible de faire un gâteau sans une vraie gousse ! J’ai dans mes placards de la vanille sous toutes ses formes, de la vaisselle en céramique faite par Sonia à l’Etang Salé, mon paréo Effet Péi et mon safran péi !

Qu’est-ce qui vous manque de votre ile ?

C’est délicat, parce que je n’ai jamais vécu plus de six mois sur l’Île. Ce qui me manque et que j’aime retrouver à la Réunion, c’est la Nature. Partir le weekend en randonnée ou à la plage, profiter d’être dehors et respirer un air pur dans un endroit paisible sans agitation. Et se retrouver en famille autour d’un bon cari poulet ! J’aime retourner à la Réunion au moins une fois par an. J’ai besoin de retrouver ma famille, me ressourcer, profiter de l’air pur... Le vol direct Air Austral est très pratique !

JPEG - 391 ko
En tant que Chargée de mission pour l’IRT

Quelle est l’image de la Réunion en Inde ?

Je rencontre très rarement des Indiens qui connaissent la Réunion. C’est généralement moi qui leur donne une première image de la Réunion, et ils sont souvent émerveillés de voir tant de paysages regroupés sur une si petite surface. Et qu’il existe une communauté indienne. Aurès des Indiens que j’ai fait voyager, on m’a très souvent dit que le Paradis, c’est la Réunion : un savoir-vivre entre communautés, un métissage, des gens accueillants, un condensé de paysages magnifiques, une nourriture savoureuse...

Quel est votre regard sur la situation socio-économique de l’île ?

Je suis impressionnée des opportunités d’affaires qu’offre la Réunion au fil de mes rencontres. Les Réunionnais à travers le monde ont des histoires passionnantes et ils rapporteront ces expériences lors de le retour à la Réunion. L’Île agrandit son métissage et grandit de ces personnes. Je suis aussi convaincue que les échanges économiques avec l’Inde ne sont pas assez développés, il y a tant à faire. La proximité à la fois culturelle et géographique avec ce pays peut faire de la Réunion un carrefour stratégique pour la France et l’Europe…


Voir aussi : www.cprkconsulting.com / www.reunionnaisdumonde.com/r/6/Asie (234 inscrits)

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8388 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik