Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > ExperTIC : Nadia Payet, doctorante en informatique (...)

ExperTIC : Nadia Payet, doctorante en informatique aux Etats-Unis


La rubrique ExperTIC réalisée en partenariat avec le magazine Réunion Multimédia donne la parole à des spécialistes réunionnais des TIC qui travaillent hors de l’île. Basés en France et à l’étranger, ils nous livrent leur regard sur le marché réunionnais des TIC et du multimédia.


GIF - 28.8 ko
Nadia Payet

Réunion Multimédia : Pouvez-vous vous
présenter en quelques mots ?

Nadia Payet, 27 ans, étudiante doctorante en
informatique aux Etats-Unis, à Oregon State
University, Corvallis, dans l’Etat de l’Oregon. Mon
domaine d’expertise est le traitement d’images
et vidéos, et aussi le graphisme 3D. En bref, mes
connaissances portent en priorité sur l’information
2D, mais je sais aussi traiter la 3D. Pour illustrer,
disons que je peux faire des effets spéciaux en 3D
et que je suis capable d’analyser les images pour
intégrer cette 3D, dans un fi lm par exemple.

RM : Est-ce que vous suivez l’état
d’avancement de La Réunion sur le marché des
TIC et du multimédia ?

NP : Je le suis, mais d’un peu loin je l’avoue. Je
suis en particulier l’évolution de l’ILOI, l’Institut de
l’Image de l’Océan Indien. Cette école propose une
formation en accord avec mon parcours universitaire,
et je trouve cela formidable qu’un enseignement de
telle qualité puisse être disponible sur place. C’est
pour moi une plate-forme dans l’océan Indien, et un
réel atout pour notre île. J’ai aussi pu visiter il y a un
an le centre de « motion capture » au Port. Je pense
que cet investissement est un grand pas en avant
pour notre île. Beaucoup de studios de cinéma ont
besoin de cette technologie, et qu’elle soit disponible
à La Réunion va sûrement nous amener des clients
de la zone et aussi, pourquoi pas, de plus loin. Je
suis aussi très contente que SupInfo ait installé une
branche à La Réunion, mais on pourrait/devrait
encore mettre plus de choses en place.

RM : Selon vous, quels seraient les facteurs
de succès et d’amélioration pour La Réunion
dans ce domaine ?

NP : Je suis certaine que la jeunesse de notre
île est son principal atout. Pour que La Réunion
s’améliore, il nous faut plus d’acteurs locaux, donc
plus de conférences, de salons, d’information
dans les lycées, plus de jeunes entrepreneurs
mis à l’honneur dans les medias, etc. Il faudrait
évidemment aussi plus de subventions pour mettre
en place des salles informatiques mieux équipées,
avec un accès à Internet en wi-fi global, surtout à
l’université. Ici, aux Etats-Unis, toutes les universités
ont un accès wi-fi partout sur le campus.

RM : Les habitants de la région où vous vivez
sont-ils branchés TIC ?

NP : On ne peut pas juste dire branchés TIC en
parlant des USA. On peut dire complètement
accros ! Internet disponible partout en wi-fi , au
café du coin, à la bibliothèque, au McDo, dans
n’importe quel restaurant… Vraiment, c’est
l’Internet à tout prix. C’est aussi LE pays du gadget,
celui où tout le monde possède un iPod, où tout
le monde veut avoir 1 000 amis sur Facebook,
etc. Tous les échanges se font par e-mail. Les
professeurs sont hyper-connectés, pas comme
en France où mes mails n’étaient jamais lus. Je
pense qu’on a beaucoup à tirer de cette hypraconnectivite,
et que les retards sont assez grands
en France à ce niveau. Les notes disponibles sur
Internet, ainsi que les cours (vidéos), les devoirs à
télécharger en ligne, les articles à lire aussi, bref ici,
tout se passe sur la toile. En France, on reste encore
trop traditionnels dans l’éducation.

RM : Quels conseils donneriez-vous aux
jeunes Réunionnais tentés par un parcours
dans les TIC ?

NP : Si vous aimez la technologie, apprenez à aller
au-delà de l’achat de l’outil technologique. J’ai
toujours adoré apprendre comment fonctionnent
les objets de notre vie courante (ordinateur,
téléphone portable, iPod, etc.). Cet appétit de la
découverte, de la connaissance, cette curiosité
sans limite, ce sont vos principaux atouts, ils vous
emmèneront au bout du monde.
Alors des conseils, j’en ai beaucoup, le premier
étant de faire ce que vous aimez le plus. Si je vous
demande ce qui vous plaît dans la vie, la première
chose qui vous vient à l’esprit ? Essayez d’en
apprendre plus sur le sujet, de voir les carrières qui s’y
rapportent, les formations disponibles. L’information
est souvent ce qu’il est le plus dur d’obtenir.
Ensuite, BEAUCOUP de travail. C’est la clé de la
réussite professionnelle. Et puis foncez. N’hésitez
pas à voyager, à prendre des risques. Il y a un
proverbe anglais qui dit « Shoot for the stars, you’ll
get to the moon » (Vise les étoiles, tu obtiendras la
lune). Je pense que ce sont les décisions les plus
folles qui m’ont emmenée là où je suis et je n’ai
vraiment aucun regret.

Article paru dans le N°87 du magazine Réunion Multimédia

S’inscrire à l’Alerte Etats-Unis et/ou TIC


Lire aussi :
- Nadia Payet, 25 ans, ingénieur doctorante dans l’Oregon aux Etats-Unis (2007)
- Réunionnaise et supportrice de Barack Obama (2012)
- La visite du président français vue par une Réunionnaise des Etats-Unis (2014)

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8227 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik