Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Tony Fichora, 22 ans, diplômé de l’université du (...)

Tony Fichora, 22 ans, diplômé de l’université du Québec à Rimouski


Arrivé au Québec en 2006 après un bac au lycée Lislet Geoffreoy, Tony est très impliqué dans la vie sociale à Rimouski, DJ et animateur de soirées réunionnaises sur place. Tout juste diplômé en ingénierie électrique, il a participé avec deux autres Réunionnais du Québec à une mission humanitaire au Rwanda en juillet 2010.


JPEG - 36.1 ko
Tony Fichora
Tony en mission humanitaire au Rwanda.

D’où êtes-vous à la Réunion ?

J’ai grandi dans le quartier de la Grande-Montée à Sainte-Marie. Mes parents sont aussi originaires de ce quartier. J’ai deux sœurs et je suis l’ainé. Actuellement je suis le seul à avoir quitté le cercle familial.

Dans quelles conditions avez-vous quitté l’île ?

Je voulais poursuivre mes études en ingénierie électrique et en même temps profiter d’une expérience de voyage. J’ai toujours voulu bouger et profiter de grands espaces. Durant ma dernière année de lycée, j’ai assisté à une conférence sur les possibilités d’études au Québec. Avec les ententes qui s’étaient établies entre la Réunion et le Québec, j’ai réalisé que c’était une opportunité à saisir ! Après mon bac scientifique au lycée Lislet Geoffreoy en 2006, j’ai donc quitté l’île pour poursuivre mes études en ingénierie électrique au Québec.

Quels objets de la Réunion avez-vous apporté dans vos valises ?

Il y avait une petite marmite créole. C’était la première fois que j’allais vivre seul, je me suis rapidement mis à la cuisine. J’ai aussi apporté un petit djembé et quelques napperons avec les paysages de la Réunion pour décoration. À chaque retour sur l’île, je rapporte d’autres objets souvenirs !

Quel a été votre parcours sur place ?

Pour arriver au Québec, cela a été toute une préparation. Il a fallu s’y prendre rapidement pour les démarches d’immigration et de bourses d’études. Je ne connaissais personne ici. J’ai vraiment réalisé que c’était une nouvelle vie qui m’attendait en arrivant à l’aéroport au Québec. Une fois arrivé à Rimouski, un représentant de l’université m’a accueilli pour m’aider dans les démarches administratives et me faire visiter la ville. Voyant mon nouvel environnement, j’ai eu un grand moment de nostalgie...

Que s’est-il passé ?

Mon adaptation fut longue, mais au fil du temps j’ai beaucoup appris et la vie ici me plait de plus en plus ! J’ai voulu m’impliquer socialement à Rimouski. J’ai repris ma passion de DJ au bout de ma deuxième année. J’ai alors commencé à organiser et animer des soirées pour des particuliers et des discothèques. De temps en temps, j’organise aussi des soirées réunionnaises, c’est toujours un plaisir de retrouver cette ambiance ! À ma dernière année d’université j’ai voulu faire partager mon expérience d’immigration ; j’étais le coordonnateur social pour l’association des étudiants internationaux de mon université. J’ai organisé des activités et des sorties...

Quels sont vos projets ?

Je viens de terminer mes études, diplômé en ingénierie électrique de l’université du Québec à Rimouski et je suis actuellement à la recherche d’emplois. J’aimerais bien rester encore quelques années au Québec et me faire de l’expérience dans mon secteur. Je pense qu’il me reste beaucoup de choses à voir et à apprendre ici. Je voudrais par la suite continuer à voyager et un jour rentrer sur mon île !

Que vous apporte cette expérience de mobilité ?

Ma vie ici m’a beaucoup apporté d’autonomie. Je ne regrette pas d’être venu, je pense que c’était le bon moment pour moi. Avoir la chance de voyager pour vivre dans un milieu différent et avoir d’autres habitudes de vie, ça m’a aussi ouvert l’esprit. Je sais maintenant la chance qu’on a, nous jeunes Réunionnais ! Je me suis fait des amis ici avec qui j’ai pas mal de complicité. Ça sera une grosse étape pour moi de quitter le Québec !

Qu’est-ce qui vous manque de la Réunion ?

Ma famille me manque surtout, que ce soit du côté de ma mère ou de mon père. J’ai hâte de me retrouver dans les fêtes familiales et pique-niques du dimanche ! Heureusement qu’avec toutes les technologies de télécommunication on arrive à garder un minimum de contact.
Quel est votre regard sur la situation socio-économique de l’île ?
Je reste attentif à l’actualité de la Réunion qui est pour ma part assez critique. A chaque retour sur l’île, je constate le coût élevé de la vie et le fort taux de chômage.

Quels ont été les avantages / inconvénients du fait de venir de la Réunion dans votre parcours ?

Il y a de plus en plus de Réunionnais qui viennent s’installer ici. Cela suscite toujours la curiosité des gens et c’est normal ! Ils sont bien surpris de savoir que nous avons quitté la Réunion pour venir vivre dans le froid. Nous sommes connus pour avoir un bon sens d’adaptation et d’ouverture sur le monde. Les inconvénients se situent surtout au niveau des formalités d’immigration qui peuvent parfois être très longues.

Avez-vous des contacts avec des Réunionnais ?

J’ai des amis réunionnais ici. Il arrive qu’on se retrouve pour un repas ou une fête réunionnaise. Outre Rimouski, il y a maintenant pas mal de Réunionnais qui se sont installés dans diverses régions du Québec.

Quelle est l’image de la Réunion là où vous vivez ?

Avec les reportages à la télé, les conférences, les journaux et Internet, la Réunion est souvent d’actualité dans la région. Je connais des Québécois qui s’y sont rendus et évoquent la Réunion comme une très belle île malgré sa situation socio-économique.

Vous-même, quel est votre regard sur la région où vous vivez et ses habitants ?

Comparativement à la Réunion, la densité de la population de Rimouski est faible et le taux de criminalité quasi nul… Je peux comprendre qu’ici les gens sont généralement très accueillants ! Par ailleurs la région est en forte croissance économique, ce qui laisse présager de bonnes perspectives d’emploi. Les hivers sont assez longs mais on s’y habitue malgré les -30°C et le pelletage de neige... Je me suis aussi fait aux expressions québécoises. Au début ce n’était pas toujours facile de comprendre ; maintenant c’est fréquent que je parle un peu pareil !

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes Réunionnais ?

C’est une grande décision de quitter la Réunion pour aller étudier ou travailler au Québec. Il faut profiter des ententes ont actuellement cours entre les deux régions. On a tous notre chance de réussir ici et par la suite, de faire bénéficier la Réunion de notre expérience. Oté la Réunon léla alon bougé !

Que pensez-vous du site www.reunionnaisdumonde.com ?

Très bon concept, il permet de faire partager les expériences des Réunionnais de partout dans le monde. Cela donne une fierté de voir qu’on est tous un peu ambassadeurs de la Réunion !

Voir le profil de Tony Fichora

Lire aussi Trois étudiants réunionnais en mission humanitaire au Rwanda

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8212 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik