Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Reportages > Dossier spécial retour à la Réunion

Dossier spécial retour à la Réunion


Extrait du Quotidien du 11 décembre 2011 : Il y a la mobilité forcée, des parcours qui conduisent à l’échec. Il y a aussi la mobilité choisie, parfois suivie d’une installation définitive dans la région ou le pays d’accueil. Mais aussi, très souvent, l’envie de rentrer à La Réunion, fort de ses expériences et d’un regard neuf sur la société réunionnaise. Comment ceux qui ont vécu des années loin de leur île la jugent-ils à leur retour ? À quelles difficultés sont-ils confrontés ? Trouvent-ils facilement du travail ? Comment La Réunion a-t-elle évolué, selon eux ?

Ce dossier comporte des interviews de Nicolas Martin, responsable du site reunionnaisdumonde.com (ci-dessous), Rodolphe et Nirina, Gimé Albuffy et Azim Makboulhoussen .


JPEG - 38 ko
Le Quotidien du 11 décembre 2011

Trois questions à Nicolas Martin, créateur du site Réunionnais du Monde - Extrait du dossier paru dans Le Quotidien le 11 décembre 2011 :

– Kévin Bulard : Le retour à La Réunion est-il un objectif partagé par de nombreux expatriés qui témoignent sur réunionnaisdumonde.com, ou bien donnent-ils le sentiment de s’être sédentarisés dans leur région d’adoption ?

– Tous les cas de figure existent dans les témoignages recueillis par le site. Beaucoup de Réunionnais sont bien installés dans leur région d’adoption et n’ont aucune intention de rentrer dans l’immédiat. Certains diplômés, après quelques années d’expérience professionnelle, ressentent l’appel de leur terre d’origine et l’envie de faire grandir leurs enfants à la Réunion. Sous réserve de mettre de côté certaines ambitions salariales, ils se placent « en veille » par rapport aux opportunités d’emploi sur l’île.

Mais la plupart des expatriés de longue date restent sur des représentations « figées » de la situation réunionnaise, marquée par le chômage et les difficultés sociales. Ils ne se rendent pas toujours compte que la Réunion a changé, qu’elle s’est développée, modernisée et que la croissance (économique, démographique) a fait naître de
nombreux besoins, qui sont autant d’opportunités de retour, notamment pour les cadres, les employés spécialisés, ou pour travailler à son compte.

Les cas les plus problématiques se retrouvent dans certaines catégories de fonctionnaires (policiers, gardiens de prisons, postiers, etc.), partis en métropole avec la promesse ou l’espoir d’un retour possible, et qui n’arrivent pas à rentrer. Ils ont l’impression d’être floués et que l’on privilégie sur l’île les affectations « extérieures », au détriment des Réunionnais plus « légitimes » qui attendent depuis des années leur retour au pays.

– Comment se présente le marché de l’emploi pour les expatriés qui rentrent à La Réunion ?

– Dans le privé, on assiste à un lent changement dans les comportements des
entreprises, qui privilégient de plus en plus les parcours de Réunionnais partis se former en mobilité. Certaines constatent qu’à diplôme égal, le taux d’échec sur le recrutement d’un candidat motivé pour rentrer sur l’île et qui connaît déjà le « marché » est moindre, par rapport à un candidat de passage qui ne connaît pas la Réunion. Ainsi le fameux débat sur la « préférence régionale » se déplace d’un plan idéologique à un plan d’efficacité économique.

Une chose est sûre. Un recruteur aura tendance à privilégier un candidat qui a vécu une expérience de mobilité par rapport à un candidat qui est toujours resté à la Réunion. Encore une fois les opportunités existent. Pôle Emploi identifie un certain nombre de secteurs où les recrutements sont « tendus » (difficiles) sur l’île : ouvriers qualifiés et cadres du BTP, cadres commerciaux, administratifs, comptables, financiers, professionnels de l’animation socioculturelle, etc.

– Après s’être expatriés pendant quelques années, ou plus, pour leurs études, une carrière professionnelle, le voyage, l’amour... comment réagissent ceux qui sont effectivement revenus dans l’île, quels jugements portent-ils sur La Réunion, son évolution, son urbanisation, sa culture, avec leur regard neuf et enrichi par d’autres expériences ; à quelles difficultés sont-ils confrontés ?

– Loin de la Réunion, l’expatrié a tendance à idéaliser son île, à cultiver une image idyllique liée à des impressions ressenties et souvent au temps heureux de l’enfance.
Parfois le retour après plusieurs années est difficile. L’île a changé, les constructions, les routes et les centres commerciaux ont fleuri ; le rythme de vie s’est accéléré et rapproché du stress des grandes villes. La famille et les amis ont fait leur chemin sans eux...

Le Réunionnais de retour est aussi contradictoire ; il a pris ses habitudes. Tout en vantant le rythme et la culture locale, il râle parce que les magasins ferment trop tôt. Tout tient à la capacité de chacun à se réadapter à la vie à La Réunion. Dans certains cas, la réinstallation est très difficile, voire impossible.


Lire les interviews "Spécial Retour"

Les infos sur les Ressources humaines à la Réunion

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
7936 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik