Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Articles membres > Législatives 2012 : une candidate réunionnaise au (...)

Législatives 2012 : une candidate réunionnaise au siège de Député d’Amérique du Nord


Pour la première fois, des députés des Français de l’étranger seront élus en juin 2012. Parmi les candidats une Réunionnaise, Corinne Narassiguin, brigue un mandant législatif pour représenter les Français du Canada et des États-Unis. Une vraie campagne à l’américaine pour cette Saint-Pauloise de 36 ans, engagée depuis des années au Parti Socialiste.


JPEG - 191.7 ko
Corinne Narassiguin
Corinne Narassiguin en campagne, à la rencontre des Français d’Amérique du Nord.

Lire aussi : Corinne Narassiguin élue Député des Français d’Amérique du Nord


Pouvez-vous vous présenter s’il-vous-plaît ?

Originaire de Saint-Paul, je suis diplômée de Telecom Sud Paris et de University College London. Je suis installée à New-York depuis 13 ans, où je m’occupe de la gestion du risque technologique et opérationnel pour une banque. Membre du Parti socialiste depuis 2000, secrétaire de la section de New York de 2003 à 2010, je suis également membre du bureau de l’association Français du Monde - ADFE et Conseillère élue à l’Assemblée des Français de l’Etranger. Je me présente à l’élection législative 2012, au poste de député de la circonscription d’Amérique du Nord.

Dans quel esprit abordez-vous ces élections ?

Dans cette campagne législative pour représenter les Français du Canada et des États-Unis, je suis à la fois sereine et combative. Combative, car avec cette campagne, il s’agit de rendre la République aux Français et de rétablir la justice sociale. Sereine, car ma candidature est rassembleuse. J’ai voulu l’union dès le premier tour entre le Parti Socialiste - dont je suis la candidate à l’issue de primaires internes - et Europe Ecologie Les Verts. Je fais ainsi équipe avec Cyrille Giraud (EELV), de Montréal, au poste de suppléant. C’est la première fois qu’on élit des députés des Français de l’étranger, ce sera donc la surprise pour les résultats. D’autant qu’à l’étranger, nous faisons campagne sans sondages !

Quels sont vos objectifs ?

Candidate du Parti Socialiste, mon objectif est bien sûr de faire gagner la gauche pour obtenir une large majorité progressiste à l’Assemblée Nationale. En plus du rôle d’élue de la Nation, je veux y exercer un rôle de représentation de la spécificité des Français qui vivent en Amérique du Nord et des Français de l’étranger en général. Il y a peut-être là un parallèle intéressant à faire avec les députés d’Outre-Mer qui représentent des Français qui vivent aussi loin des centres de pouvoir parisiens que nous en Amérique du Nord – même si bien entendu l’Outre-Mer c’est la France ! Je suis convaincue que la perspective et l’expérience des Français de l’étranger est un enrichissement pour le débat national, pour des politiques plus intelligentes, plus créatives, plus pragmatiques.

Quelles sont les principales propositions de votre programme ?

C’est à l’étranger que je me suis engagée politiquement. Aux États-Unis, je me suis aperçue qu’il y a des sujets importants spécifiques aux Français de l’étranger qu’il fallait absolument défendre et faire progresser. Mes grandes priorités pour les Français d’Amérique du Nord sont :
- Améliorer l’accès à l’éducation en français aux Etats-Unis et au Canada anglophone, en prenant en compte des critères d’équité sociale.
- Faciliter la mobilité internationale à tous les stades la vie : reconnaissance des droits de retraite, reconnaissance réciproque des diplômes, signature d’accords en matière d’immigration, aide à la recherche d’emploi, accompagnement du retour en France...
- Défendre la pluri-nationalité et simplifier les mesures administratives pour les familles pluri-nationales.
- Aider les PME “transatlantiques” et l’entrepreneuriat innovant permettant de développer le commerce extérieur de la France ; faciliter le retour en France de créateurs d’entreprises.

En quoi consiste votre campagne au quotidien ?

La campagne a commencé depuis quelques semaines, mais nous entrons maintenant dans sa phase dense et véritablement politisée. Le contact avec les Français d’Amérique du Nord est très stimulant, j’aime aller à leur rencontre. J’ai fait de nombreux déplacements à travers les Etats-Unis et le Canada, et je vais continuer jusqu’en juin. Contrairement à la plupart des autres candidats, je connais très bien la circonscription. Je la parcours depuis que j’ai été élue conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger en 2009. Pour vous dire, je crois que j’ai visité quasiment tous les établissements d’enseignement français ! Et puis vu les distances, je fais aussi beaucoup campagne sur internet, par email, sur les réseaux sociaux et aussi en offrant des webinaires, des conférences en ligne sur les sujets qui préoccupent nos concitoyens. Cette campagne est essentiellement un effort collectif de mobilisation. J’ai autour de moi une équipe soudée et dynamique, avec de nombreux relais sur le terrain, partout aux Etats-Unis et au Canada.

En quoi vous sentez-vous aujourd’hui : Américaine ? Française ? Réunionnaise ?

Je n’ai pas choisi de prendre la citoyenneté américaine car ma nationalité française me convient pleinement. Ceci dit, je comprends tout à fait que de nombreux Français fassent le choix de la double nationalité, c’est une décision personnelle. Mais j’aime les Etats-Unis, ce pays où j’ai choisi de vivre depuis 13 ans. J’aime sa diversité géographique et culturelle, et j’aime par-dessus tout son dynamisme et son optimisme à toute épreuve. Je ne peux pas dissocier mon identité française de mon identité réunionnaise, elles ne font qu’un. Ma conception de la citoyenneté française est métissée, tolérante et chaleureuse, comme l’île de la Réunion !

Article paru dans Le Quotidien du 11 mars 2012

Lire aussi :

- Corinne Narassiguin, candidate socialiste à l’élection législative 2012 (Amérique du Nord)
- Corinne Narassiguin, spécialiste de la gestion du risque technologique New-York
- Voir le profil de Corinne Narassiguin

2012 : une année présidentielle aux Etats-Unis aussi

JPEG - 36.5 ko
Corinne Narassiguin
"Grandir à la Réunion a peut-être été ma meilleure préparation à une vie de mobilité internationale. La diversité culturelle et le métissage m’ont donné les atouts dont j’avais besoin pour m’adapter partout".

Selon vous quels sont les enjeux des élections présidentielles 2012 pour les Etats-Unis ?

Comme partout dans le monde, dans ce contexte de crises économique et financière, les enjeux économiques et sociaux dominent, même si le sujet des valeurs sur les questions de société est régulièrement remis sur la table. L’affrontement gauche – droite de deux visions complètement différentes pour le redressement économique et l’évolution de la société est particulièrement virulent cette année.

Les Américains sont-ils passionnés par cette campagne ?

Il est encore difficile de juger si les Américains sont passionnés par cette campagne. Il y a certes un vif intérêt pour une primaire républicaine à rebondissements, mais la campagne ne commencera vraiment que lorsque le candidat républicain sera confirmé. Obama a annoncé depuis un moment qu’il briguera un second mandat. Il défend son bilan et commence à faire des propositions, mais il attendra logiquement de savoir qui est son adversaire pour dérouler en détail son projet.

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
7316 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik