Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Articles membres > Une stèle pour Madagascar au Festival du Film (...)

Une stèle pour Madagascar au Festival du Film Panafricain de Cannes


Une stèle pour Madagascar (film de 52 min à visionner dans cet article) présente la traversée de la Grande Ile à pied, du Nord au Sud, sur 2250km, réalisée par un groupe de Malgaches, Mauricien, Réunionnais, Métropolitains, symbolisant l’amitié dans la diversité, rendant hommage en particulier à l’histoire commune entre La Réunion et Madagascar. Présenté au jury du Festival international du Film Panafricain à Cannes qui s’est tenu du 24 au 28 avril 2012, il a été sélectionné et projeté hors compétition, lors de la soirée de clôture, soutenu par une forte délégation de l’association Miara-dia dont une vingtaine de membres avaient fait le déplacement.


JPEG - 124.7 ko
Une stèle pour Madagascar au Festival du Film Panafricain de Cannes
Alice Pélerin au centre entourée de quelques marcheurs.

Février 2009, un groupe de marcheurs malgaches, réunionnais, mauriciens, et métropolitains réunis dans l’association DIA50, bouclent leur traversée de Madagascar à pied, en arrivant à Fort Dauphin, point de départ des premiers habitants de La Réunion. Un grand périple, en hommage, entre autres, à l’histoire commune entre Madagascar et La Réunion. Trois jours après leur arrivée eut lieu le dernier massacre du 7 février à Antananarivo, où de nombreuses personnes ont perdu leurs vies.

Cela interpelle le groupe qui réalise que l’histoire de Madagascar est jalonnée de nombreux massacres, et qu’elle se répète encore une fois. Il décide de créer à La Réunion, l’association Miara-dia, dont le seul objectif est de réunir les habitants de Madagascar autour de l’édification d’une stèle en hommage à tous ceux qui ont perdu la vie dans l’histoire de ce pays. Les images de leur marche vont servir de support à ce projet.

GIF - 155.3 ko
Une stèle pour Madagascar

C’est ainsi qu’est né le film « Une stèle pour Madagascar », un documentaire de 52 minutes réalisé par feu Solo Ignace Randrasana à Madagascar, produit et finalisé par l’association Miara-dia. Présenté au jury du Festival international du Film Panafricain à Cannes qui s’est tenu du 24 au 28 avril 2012, il a été sélectionné et projeté hors compétition, lors de la soirée de clôture, soutenu par une forte délégation de l’association Miara-dia dont une vingtaine de membres avaient fait le déplacement.

NB : lors de la traversée de Madagascar à pied, l’association de marcheurs était Dia 50 dont Alice Pèlerin était également la Présidente.

Pour tout renseignement : Alice Pèlerin, Présidente de Miara-Dia - alice.pelerin@gmail.com

Voir le film :

Le jury de la 9ième édition du Festival International du Film Panafricain de Cannes, qui s’est tenu du 24 au 28 avril 2012 à l’Espace Miramar sur la Croisette, a décidé de sélectionner le film « Une stèle pour Madagascar », produit par l’Association Miara-dia. Le film qui était hors compétition, a été projeté lors de la soirée de clôture du Festival et a reçu un accueil enthousiaste du public.

Une grande reconnaissance pour le travail de cette association réunionnaise et de son antenne à Madagascar, dont c’est le premier film. Ce documentaire de 52minutes, en version originale malgache, sous titrée en français, présente la traversée de Madagascar à pied, du Nord au Sud, sur 2250km, réalisée en 2008 par un groupe de Malgaches, Mauricien, Réunionnais, Métropolitains, symbolisant l’amitié dans la diversité, rendant hommage en particulier à l’histoire commune entre La Réunion et Madagascar. Il expose les objectifs écologiques, anthropologiques, sociaux, médicaux et culturels de la marche, et nous fait part d’une certaine analyse de la situation par le groupe de marcheurs.

JPEG - 277.3 ko
Une stèle pour Madagascar

Par ailleurs, ce film est le porte-parole d’un ambitieux défi de l’association à rassembler les habitants de Madagascar autour d’un hommage à ceux qui ont perdu la vie dans l’histoire de ce pays, matérialisé par l’édification d’un monument : une stèle. Une action qui exclut la politique, les religions, les discriminations d’origine et le pouvoir de l’argent, et qui est censée poser une identité commune. Un concept qui a séduit le jury, et qui sera sans doute amené à s’exporter en dehors des seules frontières de Madagascar, risquant fort bien de se répandre ailleurs, dans le monde.

En tout cas, le message semble avoir été parfaitement compris, à en juger la réaction du public cannois qui l’a accueilli comme il se doit. Les membres de l’association Miara-dia ont fait le déplacement, en forte délégation jusqu’à Cannes, pour l’occasion, avec cette ferme intention d’assurer leur rôle de maillon d’une chaîne, pour transmettre de grandes valeurs à la génération future et conscients d’avoir entamé leur démarche pour soigner l’histoire de Madagascar, au nom de la seule humanité de chacun. Le début d’une légende...

Plus d’infos et voir le site en ligne sur le site www.unestelepourmadagascar.com

JPEG - 77.2 ko
Une stèle pour Madagascar

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8890 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik