Mon compte
Mon compte
Mon emploi+ Mon journal+ Mes favoris+ Ma boutique+
RETROUVEZ RDM SUR

Cliquez sur un point pour voir toutes les infos
géolocalisées des Réunionnais du monde

VOTRE JOURNAL

VOTRE JOURNAL THEMATIQUE

Accueil > Journal > Portraits & interviews > Valérie Payet, chargée de mission Tourisme aux (...)

Valérie Payet, chargée de mission Tourisme aux Seychelles


Chargée de mission au Conseil National du Tourisme des Seychelles, Valérie Payet travaille sous le statut de volontaire de solidarité internationale*. Cette Saint-Philippoise de 26 ans est au cœur des coopérations mises en place sous la bannière des îles Vanille.


JPEG - 654.3 ko
Valérie Payet, une Réunionnaise chargée de mission Tourisme aux Seychelles
L’île aux oiseaux.

* Mission de deux ans portée par France Volontaires, cofinancée par le Conseil Régional de La Réunion et le FEDER. Une quarantaine de jeunes Réunionnais sont actuellement affectés en Afrique Australe et dans l’océan Indien.

Voir les missions de volontariat international proposées actuellement


Racontez-nous votre parcours.

Mon bac littéraire en poche, j’ai étudié l’Anglais pendant deux ans à l’Université de La Réunion avant d’intégrer l’IAE/IUP en Licence Gestion des Activités Touristiques. Après l’obtention de mon Master en 2010, j’ai été responsable de l’office de tourisme de Saint-Philippe pendant deux ans. Une première expérience professionnelle qui m’a permis de collaborer avec les acteurs et institutions touristiques de La Réunion : offices de tourisme, intercommunalités, Région Reunion, IRT, FRT… Lorsque j’ai découvert la mission de Volontaire de Solidarité Internationale aux Seychelles sur le site de Réunionnais du Monde, je n’ai pas hésité à postuler, convaincue que ce poste me permettrait d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles et de m’enrichir personnellement.

En quoi consiste votre mission à Victoria ?

Je suis arrivée aux Seychelles en janvier 2013. J’ai intégré le département Marketing du « Seychelles Tourism Board ». Ma mission est triple : promouvoir les Seychelles à La Réunion, promouvoir La Réunion aux Seychelles, être une interface pour les projets de coopération touristique entre les deux îles dans le cadre des îles Vanille. J’ai par exemple initié un projet d’échanges autour de l’artisanat entre la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de La Réunion et « The Small Enterprises Promotion Agency » des Seychelles, qui se poursuivra en 2014.

JPEG - 707.6 ko
Valérie Payet, une Réunionnaise chargée de mission Tourisme aux Seychelles
Avec les collègues du département Marketing du Seychelles Tourism Board à l’Hôtel Constance Ephelia pour tester tyrolienne et escalade (Produit nouveau) – Arrière plan la plage de Port Launay.

Selon vous, les atouts touristiques des Seychelles sont-ils complémentaires de ceux de La Réunion ?

Un des premiers atouts des Seychelles reste ses plages de sable fin et ses eaux bleues turquoises. L’archipel se compose de 115 îles, granitiques et coralliennes. Cette grande diversité est une richesse car chaque île possède son proche cachet. Sur certaines d’entre elles, on se croirait seul au monde. L’île aux oiseaux par exemple, est pour moi la version plage de Mafate, une île idéale pour se couper du monde. Les plages des Seychelles sont un atout complémentaire aux cirques, pitons et remparts de La Réunion, sans oublier le volcan. Le trilinguisme de la destination (créole, anglais et français) est aussi un atout majeur et lui permet d’accueillir une large clientèle. Les deux principales clientèles sont les Français et les Allemands, ce qui représente un point commun avec La Réunion et laisse la place à des combinés entre les deux îles.

Quel est l’état d’avancement des collaborations entre les deux territoires ?

Depuis 2011, La Réunion est coorganisatrice du Carnaval International de Victoria. Un nombre important de journalistes se déplace pour couvrir cet événement qui prend de l’ampleur chaque année. La Réunion est aussi présente au Festival Kréol des Seychelles qui se tient tous les ans au mois d’octobre. Les deux îles partagent des stands communs sur des salons tels que ATM (Arabian Travel Market) à Dubaï. Ces actions permettent aux deux destinations de faire leur promotion et de bénéficier de la notoriété respective de chacune des îles sur des marchés bien spécifiques.

Selon vous, qu’a apporté la création des « îles Vanille » ?

Ce concept est à mon sens le fer de lance d’un développement du tourisme dans la région. Des actions marketing pour l’ensemble des îles Vanille devraient voir le jour. Elles permettront de positionner nos îles comme une destination touristique à part entière sur la carte du monde. Par ailleurs, les échanges de personnels sont gagnants sur le plan linguistique (amélioration de l’anglais pour les Réunionnais et du français pour les Seychellois), culturel (ouverture d’esprit), touristique... La mise en réseau des agences de voyages et des offices de tourisme permettra aux deux destinations de se vendre conjointement. Un seul bémol : l’amélioration de l’accès aérien est un facteur clé de la réussite de ce projet, notamment pour la mise en place de packages combinés inter-îles.

JPEG - 70.8 ko
Valérie Payet, une Réunionnaise chargée de mission Tourisme aux Seychelles
Salon ITM 2013 à Madagascar avec Christina Cécile, chargée de promotion Marché Océan Indien au Seychelles Tourism Board

Plus personnellement, est-ce que vous appréciez votre vie aux Seychelles ?

La vie aux Seychelles suit un rythme bien particulier. Il fait bon y vivre pour plusieurs raisons : météo agréable toute l’année, climat social et mode de vie paisibles, loin des grandes villes. La population est chaleureuse et souriante, les différentes cultures vivent ensemble en harmonie. Du point de vue économique, les Seychelles se développent rapidement avec l’arrivée d’investisseurs étrangers. De nombreux projets hôteliers sont en cours, des commerces modernes apparaissent avec des produits européens. Malgré tout, les petites boutiques de proximité, parties intégrantes de la culture seychelloise, perdurent. Au delà des plages, les Seychelles possèdent aussi un côté Vert. Les quelques sentiers de randonnées permettent bien souvent d’accéder à de magnifiques points de vue laissant place à des paysages à couper le souffle ou à des petites anses où il est possible de se baigner en toute tranquillité.

En tant que Réunionnaise qu’est ce qui vous rappelle notre île ?

A mes yeux, c’est la culture créole qui lie fortement nos deux îles. Nous partageons des mots et des noms de famille en commun, le riz comme base pour la cuisine, des fruits et des légumes... Cependant, la façon de cuisiner n’est pas la même ; aux Seychelles comme on dit souvent, le poisson est roi ! J’adore entendre les Seychellois parler leur créole, dont ils sont fiers. La musique et la danse - Moutia, Kamtolé, Séga seychellois - sont rythmées, entraînantes, elles respirent la joie de vivre. Les gens sont de nature souriante, conviviale, ils aiment faire la fête tout comme à la Réunion. Nous partageons aussi la tradition du pique-nique dominical. Aux Seychelles il se pratique sur la plage avec de la musique. Bonne ambiance assurée !

Article paru dans Le Quotidien du 3 novembre 2013

D’autres regards sur l’actualité

JPEG - 1.5 Mo
Valérie Payet, une Réunionnaise chargée de mission Tourisme aux Seychelles
"Pour comprendre et ressentir l’âme seychelloise, il faut y séjourner, côtoyer la population et se laisser séduire."

COMMENT ÇA MARCHE ?

› des centaines d’offres d’emplois et de stages mises à jour au quotidien


› une cvthèque, des milliers de candidats


› des modules exclusifs de recrutement : alertes annonces & alertes profils


› créer des alertes mails en choisissant ses critères (cliquer à droite)


Compléter son CV - Publier une offre

VOTRE EMPLOI EN 1 CLIC !
8401 offres d'emploi actuellement
ILS NOUS FONT CONFIANCE
Boutik