Publicité

Chargé de mission Tourisme h/f - Parc National de la Réunion

Publié le 15 mars 2021
Chargé de mission Tourisme h/f - Parc National de la Réunion

Parc national de La Réunion

  • Parc National de la Réunion
  • Administration
  • Tourisme
  • Environnement
  • La Réunion
  • CDD


Poste de catégorie A ouvert aux agents titulaires de la fonction publique (État, Fonction Publique Territoriale ou Hospitalière), par voie de détachement, pour une durée de 3 ans (renouvelable) ou par contrat pour les personnes non titulaires pour une durée de 3 ans (renouvelable).

Poste vacant ou/susceptible d’être vacant : 1er Mai 2021

Contexte

Le Parc national de La Réunion, créé par le Décret 2007-296 du 5 mars 2007, est géré par un établissement public à caractère administratif placé sous tutelle du ministre chargé de la protection de la nature.

L’établissement comprends un siège localisé à la Plaine des Palmistes et est également organisé en quatre représentations territoriales dites « secteurs » ; les secteurs géographiques sont installés à la Plaine des Palmistes (secteur Est), Trois-Bassins (Secteur Ouest), Petite Ile (Secteur Sud) et Saint Denis (secteur Nord).

Le périmètre du Parc national comprend deux zones distinctes :
• Un cœur de parc (105 000 ha) dédié à la préservation et la valorisation du patrimoine naturel et culturel, où le directeur du Parc dispose de pouvoirs réglementaires. Ce cœur présente la particularité d’inclure « un cœur habité » (cirque de Mafate et Ilet des Salazes) non accessible par la route et abritant environ 900 habitants.
• Une aire d’adhésion regroupant des territoires ruraux adjacents au cœur du parc et abritant environ 160 000 habitants, où l’établissement public ne dispose pas de pouvoirs réglementaires. La charte du parc national y favorise un développement durable fondé sur la solidarité écologique et paysagère avec le cœur.

La création du Parc national répond à la volonté partagée au niveau national et local de préserver et valoriser un environnement remarquable en prenant en compte les particularités territoriales.

Doublement labellisé au niveau national, mais également international avec son inscription à l’inventaire des Biens classés au patrimoine Mondial de l’UNESCO, le territoire doit construire une ambition particulière en matière de conception et de gestion de projets que ce soit en matière d’offre et de services touristiques, mais également en matière d’aménagement.

Dans le contexte de l’île qui connaît une pression démographique et urbaine forte, l’établissement public a un rôle de premier plan à jouer dans la préservation et la mise en œuvre d’un développement durable sur un territoire unique classé au niveau international comme un « hot spot » de biodiversité,

Territoire concentrant le socle de l’offre touristique et de loisirs sur lequel l’île fonde son attractivité et sa renommée, le Parc national est par excellence un espace majeur d’accueil et de découverte, tant pour les résidents que pour les visiteurs.

Le tourisme occupe en effet, au côté de l’agriculture, une place importante dans l’économie des hauts et la fréquentation des sites et itinéraires majeurs ne cessent de progresser. Devant ce constat et le développement d’une offre parfois déconnectée du territoire, les objectifs sont divers :
• Orienter et accompagner les maîtrises d’ouvrages dans les phases amont et pendant la mise en œuvre des projets d’infrastructure et d’organisation des sites (cf. conforter l’intégration d’approches de types grands sites et des éléments d’analyse sur la gestion du Bien classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO).
NB : L’établissement public a ici un rôle d’appui et de conseil auprès des collectivités territoriales pour promouvoir la prise en compte des patrimoines dans le cadre des politiques locales d’aménagement et de développement durable.
• Orienter les différents porteurs de projet sur des démarches s’appuyant sur les patrimoines du territoire,
• Mailler les démarches en matière de tourisme avec les approches stratégiques développées par l’établissement sur d’autres thématiques ; paysage, circuit courts, Programme Alimentaire de Territoire, gestion des déchets, projets intégrés de territoire, etc. en lien avec les collectivités concernées et plus particulièrement les communes,
• Appuyer la réflexion sur l’organisation des sites de grandes affluences comme ; le Maïdo, le Grand Brulé et la gestion des flux notamment en période d’éruption pour le Piton de la Fournaise etc.
• Élaborer une stratégie d’itinérance, basée sur la mise en découverte des patrimoines au travers les points d’appuis que sont les entrées de cœur, les sentiers, et les gites et refuges publics des principaux sites emblématiques.
Finalités du métier/rôle
Le Chargé de Mission tourisme intervient en expertise, ingénierie et assistance technique et/ou administrative ; pour accompagner les porteurs de projets. Il inter agit avec les partenaires et institutions concernés pour orienter en amont les projets et suivre en aval les modalités de leur mise en œuvre pouvant impliquer des interventions physiques dans le milieu naturel ; plan d’aménagement, travaux, ouvrages, installations etc. Il est garant d’une recherche de compatibilité des ambitions avec les grands enjeux du territoire, que ce soit au niveau des politiques, des plans, des programmes ou des projets. A ce titre, le travail porte autant sur les phases de réflexion amont que dans la mise en œuvre opérationnelle.

Ses contributions doivent permettre de valoriser les atouts et valeur de la double labellisation « Parc national » et « Inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO ».

L’établissement étant organisé sur un mode projet dans la mise en œuvre d’une ambition partagée, le chargé de mission tourisme devra s’intégrer en interne à des équipes projets œuvrant sur des périmètres plus large, en apportant à la réflexion globale l’expertise thématique dont il aura la charge de porter.

Il contribue aussi à améliorer la connaissance sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre (stratégies à élaborer, études à réaliser, retours d’expérience à collecter), pour les promouvoir au travers l’organisation d’échanges techniques avec les maîtres d’ouvrage et/ou au travers d’actions de communication aussi bien en externe qu’en interne.

Dans cet esprit, il veille particulièrement aux échanges et à la qualité du partenariat avec les collectivités et institutions locales : Département, Région, EPCI, Communes, ONF, IRT, dans le respect des compétences de chaque acteur.

Il mobilise pour cela des compétences techniques et réglementaires pour diagnostiquer les besoins, écrire des cahiers des charges, apporter des éléments de contenus sur les projets à développer, et accompagne leur mise en œuvre sur les aspects techniques lors des phases de réalisation.

Il élabore le socle des cahiers des charges et de prescriptions pour l’ensemble des projets plans et programme en cours et à venir sur ce territoire dans une optique de développement durable et d’éco-tourisme.

Il participe activement à la mise en œuvre de la marque « Esprit parc national » dans son domaine de compétence.

Position dans l’organisation

Le chargé de mission Tourisme exerce ses missions au sein du Service d’Appui à l’Aménagement et au Développement Durable (SAADD), localisé au siège de l’établissement public du Parc national.
Il exerce son activité sur l’ensemble du périmètre du parc national.
Missions et activités principales

En lien avec la Direction, les services et les secteurs du Parc national, Le Chargé de Mission Tourisme :
• Accompagne les projets d’aménagements touristiques localisés en cœur du Parc national et dans l’aire d’adhésion tout en les contextualisant à l’échelle de l’île entière. Cette expertise technique intervient dans un champ varié de domaines tels que ; les aménagements de sites, les infrastructures d’accueil et d’hébergements, les itinéraires de randonnées et de découverte, les prestations pour l’accueil du public en milieu naturel, le bâti de loisir, etc..
• Contribue à la mise en œuvre et au suivi de la charte pour les mesures et modalités d’application de la réglementation concernant les projets d’accueil du public, les événements sportifs au travers d’un accompagnement des projets portés par des tiers.
• Intervient auprès des maîtres d’ouvrage dans les phases amont des projets afin d’orienter les porteurs de projets en termes de compatibilité avec les enjeux patrimoniaux (paysage, habitats, espèces) du territoire.
• Assure la veille technique et réglementaire sur les modalités de réalisation des aménagements touristiques ; capitalise des retours d’expériences comparables dans d’autres structures et/ou d’autres territoires.
• Apporte un appui technique pour les projets d’aménagement réalisés sous la maîtrise d’ouvrage de l’établissement public du parc national.
• Assure la mise en relation des différents niveaux d’intervention, sous couvert du responsable du SAADD et aux différentes échelles territoriales et en interne.
• Initie, et le cas échéant organise, les réunions techniques et les déplacements sur le terrain nécessaire à la bonne compréhension et réalisation des projets concernés.
• Peut être amené à représenter le Parc national dans les réunions techniques concernant sa thématique, organisées par ou avec les partenaires.
Activités annexes
• Peut répondre à des demandes ponctuelles (enquêtes, cabinet d’études, réseaux, etc.).
• Participe à des projets et demandes ponctuels émanant du réseau des Parcs nationaux sur la thématique des travaux et aménagements.
• Peut participer à la présentation des dossiers tourisme dans les différentes instances du Parc national (Conseil d’administration, Conseil scientifique, Conseil économique social et culturel).
• Peut contribuer aux interventions et aux formations internes, ou à la demande de partenaires, portant sur les aspects techniques et/ou réglementaires associés à sa thématique et aux projets qui en découlent.
• Contribuer à l’élaboration, en lien avec les autres services, des supports de communication pour valoriser les connaissances relatives à ses missions et projets en cœur de parc national.

Liens hiérarchiques et fonctionnels

Au plan hiérarchique
Il est placé sous l’autorité directe du responsable du SAADD.

Au plan opérationnel et relationnel
En interne au sein du SAADD, il assure ses missions en étroite relation avec la direction et les chargés de mission des services (notamment les Chargés de mission « paysage » et « aménagements travaux », en apportant en complémentarité une assistance technique pour les dossiers sur lesquels il intervient.

En interne au sein du Parc national, le chargé de mission collabore avec l’ensemble des chargés de mission de l’établissement en fonction de la nature du dossier, avec les chefs de secteurs et les agents de terrain en fonction de la localisation du projet.
Il sollicite les secteurs pour contextualiser les projets.

En externe, il est en relation avec les principaux partenaires techniques des collectivités, administrations et établissements publics (notamment Département, Région, EPCI, l’ONF, FRT, IRT,) et tout autre partenaire du Parc national selon la thématique concernée.
Compétences requises
Savoirs, connaissances
• Expérience avérée dans la réalisation de projets d’aménagements d’accueil du public et la planification spatiale,
• Compétences et expérience dans l’aménagement et la gestion des grands sites de tourisme,
• Connaissance fine du tourisme et de l’éco-tourisme,
• Connaissances générales relative à la conduite d’opération, à l’ingénierie de projet,
• Connaissance des acteurs du territoire et du contexte institutionnel,
• Connaissance de base des patrimoines naturels, culturels et paysagers du territoire du Parc national,
• Connaissance de base des procédures de commandes publiques, de suivi et de mise en œuvre d’un budget.

Savoir-faire, aptitudes
• Capacités d’analyses techniques et réglementaires pour des projets très variés, d’évaluation des impacts des projets sur le patrimoine naturel et paysager,
• Pratique des logiciels (texte, calcul,), du SIG,
• Capacité d’expressions orale et écrite, notamment dans le cadre de rédaction et de présentation de dossiers.

Savoir être, qualités/aptitudes/comportements
• Capacité à dialoguer avec des interlocuteurs divers (internes, partenaires, prestataires, etc.), aptitude à la communication interpersonnelle et au dialogue territorial,
• Grande rigueur et méthode de travail,
• Respect des procédures et des délais,
• Capacité de propositions, d’innovations, et de créativité,
• Capacité de raisonnement, d’analyse et de synthèse,
• Capacité à travailler de façon autonome (poste informatique, terrain) et en équipe.
Évolutions liées au métier
Le métier est fortement influencé par les évolutions du Projet d’Établissement et les dynamiques territoriales à accompagner.
Conditions et moyens d’exercice
La fonction nécessite une bonne disponibilité, du fait de déplacements sur le périmètre du parc national, notamment lors des réunions techniques, sorties sur le terrain.
Les missions nécessitent également une bonne condition physique du fait d’interventions régulières sur le terrain.
Conditions d’accès au poste
Agent de catégorie A de la fonction publique.

Parcours type (à titre indicatif) : formation ou parcours dans le domaine du tourisme, des travaux publics, de l’aménagement, de l’architecture de l’urbanisme et du paysage, expérience administrative (services de l’État ou collectivités territoriales) en matière d’ingénierie de projet, d’accompagnement des maîtres d’ouvrage dans la réalisation des dossiers de demande de travaux, de production d’avis technique, ou d’évaluation d’impact sur l’environnement ; expérience dans des structures de type bureau d’études.

Localisation du poste : Siège du Parc national de la Réunion - Plaine des Palmistes

Conditions de rémunération :

Pour les candidats fonctionnaires : selon dernière situation statutaire

Pour les candidats contractuels : selon conditions de reprise d’ancienneté prévues au décret n°2016-1697 (sur présentation de justificatifs d’emploi) et de classement sur la grille de rémunération des personnels de conception et d’encadrement et des spécialistes de haut niveau.

Coordonnées

La candidature composée d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitae accompagnée de la dernière décision ou arrêté de situation indiciaire pour les candidats fonctionnaires est à transmettre à :

• soit par voie postale à Monsieur le Directeur du Parc national de la Réunion, 258 rue de la République – 97431 La Plaine des Palmistes
• soit par courriel exclusivement à l’adresse suivante : [email protected], avec demande d’accusé de réception automatique.

La date de disponibilité du candidat devra être précisée.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 15 avril 2021 dernier délai.

Personnes à contacter pour information : - Monsieur Yves BARET- responsable du Service d’Appui et d’Accompagnement au Développement Durable : [email protected] - Monsieur Julien DELMAS-DENIAU - secrétaire général adjoint - RRH : [email protected]

Publicité