Publicité

Chargé(e) de coopération régionale aux Seychelles

Publié le 12 septembre 2019
Chargé(e) de coopération régionale aux Seychelles

France Volontaires

  • Seychelles
  • CDD
  • Employé
  • Bac +5
  • Bac +4
  • Association
  • 974
  • Gestion
  • France Volontaires
  • Solidarité internationale
  • Administration

Cette offre a été pourvue.


En partenariat avec la Région Réunion, sur cofinancement européen, France Volontaires recherche un.e volontaire de solidarité internationale (VSI) Chargé.e de coopération régionale pour une mission indemnisée de 12 mois aux seychelles. Contrat de Volontaire de Solidarité Internationale (loi du 23 février 2005) avec indemnisation mensuelle, prise en charge du billet d’avion A/R, du logement, du visa et de la couverture sociale et médicale.

Lieu : Victoria – Mahé
Prise de fonction : Novembre 2019 (après un stage de préparation au volontariat en Octobre 2019)

DESCRIPTIF DE LA MISSION ET OBJECTIFS ATTENDUS :

En partenariat avec le Ministère des Affaires Etrangères Seychellois et l’Ambassade de France des Seychelles, le/la volontaire sera chargé.e de la coordination des actions de coopération conduites aux Seychelles par La Réunion au titre de l’accord-cadre de coopération régionale entre la France et les Seychelles. Il/Elle aura pour mission de :

-  Suivi de la coopération régionale entre les Seychelles et La Réunion,
-  Relations avec la Région Réunion et les structures partenaires,
-  Participation aux comités de pilotage et aux réunions de préparation des missions des délégations de La Réunion et à La Réunion,
-  Participation aux réunions de travail,
-  Rédaction de comptes rendus et de notes de bilan d’actions.

PROFIL RECHERCHE :

- BAC + 5 en Sciences Politiques, Relations internationales, Droit ou Economie.

- Qualités rédactionnelles, esprit d’analyse et de synthèse,
- Sens de la communication et de la diplomatie,
- Autonomie, prise d’initiative et organisation,
- Maîtrise des outils informatiques et du Pack Office,
- Maîtrise de l’Anglais (parlé et écrit),
- Capacité d’adaptation et d’intégration favorisant l’interculturalité,
- La connaissance des dispositifs de coopération régionale et européenne serait un plus.

Publicité