Publicité

Coordinateur Plan transition écologique et lumière h/f

Publié le 15 janvier 2020
Coordinateur Plan transition écologique et lumière h/f

PARC NATIONAL DE LA REUNION

  • Parc National de la Réunion
  • 2 à 5 ans
  • Administration
  • Environnement
  • La Réunion
  • Bac +5
  • CDD


Fonction : Coordinateur de l’élaboration du Plan opérationnel transition écologique et lumière (H/F)

Corps/Grade : poste de catégorie A ouvert aux personnes ayant une solide expérience en matière de dialogue territorial, de gestion et d’accompagnement de projets.

Début de contrat : mars 2020

Contexte

Le Parc national de La Réunion, créé par le Décret 2007-296 du 5 mars 2007, est géré par un établissement public à caractère administratif, placé sous tutelle du ministre chargé de la protection de la nature.

La création du Parc national répond à la volonté de préserver et valoriser un environnement remarquable en prenant en compte les particularités locales. Le patrimoine naturel réunionnais se caractérise par un volcanisme encore actif, un endémisme très important et une grande palette d’habitats, de paysages minéraux ou végétaux, qui ont justifié l’inscription des Pitons, Cirques et Remparts de l’Île de La Réunion sur la Liste du patrimoine mondial par l’Unesco, comprenant, notamment, l’intégralité du cœur du parc national, complété de quatre sites particuliers.

Dans le contexte de l’île qui connaît une pression démographique et urbaine forte, l’établissement public a un rôle de premier plan à jouer dans la préservation et la mise en valeur d’un ensemble unique marqué par la richesse de la biodiversité et des habitats rares, mais aussi, dans la mise en œuvre d’un développement durable des territoires ruraux de l’aire d’adhésion.

La problématique du Parc national s’inscrit dans la reconnaissance d’une combinaison étroite de patrimoines entre nature et culture. Outre les missions de protection et de développement de la connaissance, l’établissement public doit plus largement faire vivre et animer le projet de territoire défini par la Charte du parc national (approuvée par décret le 21 janvier 2014). Ce projet, qui intègre développement et protection, identifie des orientations globales pour l’ensemble du territoire. Cette charte a été priorisée pour construire un projet d’établissement qui, au-delà des actions menées en propre par l’établissement du Parc, permet également de coordonner les actions prioritaires qui auront été co-construites avec les différents partenaires.

L’établissement public du Parc a ainsi un rôle d’appui et de conseil auprès des collectivités territoriales, et, particulièrement des communes adhérentes à la Charte, pour promouvoir la prise en compte du patrimoine dans le cadre des politiques locales d’aménagement et de développement durable.

Plus spécifiquement, et concernant l’objet de cette publication de poste, le Parc a inscrit la thématique de la transition écologique comme un des thèmes stratégiques à aborder dans le cadre de son projet d’établissement. Un premier phase de travail a été organisée à travers l’organisation d’ateliers territoriaux sur le thème des politiques publiques en matière d’éclairage.

Le bilan de ces ateliers et la nécessité d’animer un dialogue territorial élargi tant en matière de thématique que d’acteurs nous amènent à créer un poste au sein du Parc. L’objet est de poursuivre et d’animer la réflexion aux différents niveaux de dialogue territorial nécessaires en élargissant le champ de réflexion au binôme lumière-obscurité et en ré investissant plus particulièrement la question et de la nuit et de la relation construite avec le fait obscure au niveau sociétal.

Nature de l’activité
Sous l’autorité fonctionnelle et technique (encadrement quotidien, gestion du temps de travail…) du Chargé de mission Faune et hiérarchique du responsable du service Etudes et Patrimoines, le coordinateur (H/F) assure les missions suivantes, de mars à novembre 2020 :

Missions  

Principales :
il/elle identifie toutes les parties prenantes sur les sujets concernés par les questions Lumière-obscurité, ainsi que les personnes-référentes dans ces structures, publiques, privées ou associatives (coordonnées, domaines d’actions, ….),
il/elle fait l’inventaire des documents-cadres et des politiques publiques intervenant sur la Lumière, ainsi que des acteurs et des gouvernances associés,
il/elle anime l’élaboration d’un plan opérationnel d’actions (qui ? quoi ?, comment ?, où ? budgets ?), en faveur de Transition écologique et de la Lumière à La Réunion, sur la base de la matière exprimée lors des ateliers dans les territoires en 2019,
il/elle participe à la construction d’un programme et à l’animation des « jours de la nuit », qui reprendra la base de l’événement « Nuits sans Lumière », en l’orientant de façon à traiter l’ensemble des aspects Lumière-obscurité,
il/elle organise, anime des groupes et réunions de travail pour réaliser les missions précédentes.

Compétences requises :
Connaissances :
Bonne connaissance de l’organisation territoriale réunionnaise, des politiques associées et des acteurs,
Connaissance du territoire, des enjeux environnementaux, du contexte socio-économique et des acteurs associés à la thématique du poste,
Connaissance des outils administratifs, juridiques et financiers (notamment des dispositifs et programmations financières européennes) en vue de montage de dossiers techniques ;
Capacité avérée d’animation, d’analyse, de synthèse, de rédaction, de présentation,
Forte sensibilité aux enjeux de conservation des milieux naturels et d’aménagement du territoire à La Réunion,
Savoirs faire :
Expérience en dialogue territoriale et coordination d’acteurs,
Capacité d’animation et de mobilisation des réseaux de partenaires,
Expérience du dialogue territorial et du développement local à La Réunion.
Conduite de projets

Savoir-être :
Dynamisme et sens de l’initiative
Rigueur et simplicité
Disponibilité et réactivité
Goût pour le travail en équipe, sens de l’écoute, de la médiation et de la pédagogie

Conditions et moyens d’exercice :
Permis B indispensable
Une formation de niveau BAC+5, administrative ou technique en rapport avec le profil du poste est requise.

Localisation du poste 
La résidence administrative est située au siège du Parc national de La Réunion, à La Plaine des Palmistes et de nombreux déplacements sont à prévoir.

Conditions de rémunération :
Pour les candidats fonctionnaires : selon dernière situation statutaire

Pour les candidats contractuels : selon conditions de reprise d’ancienneté prévues au décret n°2016-1697 (sur présentation de justificatifs d’emploi) et de classement sur la grille de rémunération des personnels de conception et d’encadrement et des spécialistes de haut niveau.

Publicité