Publicité

Ingénieur de recherche modélisation - simulation du projet SWIO-Energy h/f

Publié le 12 septembre 2022
Ingénieur de recherche modélisation - simulation du projet SWIO-Energy h/f

Université de La Réunion - Laboratoire ENERGY-Lab

  • Ingénieur
  • Energie
  • Informatique
  • Université de la Réunion
  • Administration
  • Recherche
  • Environnement
  • La Réunion
  • Bac +5
  • 5 à 10 ans
  • CDD


Dans le cadre d’un projet du programme de coopération régionale, INTERREG V 2014-2020 (financement euro-péen), l’Université de La Réunion (UR), en partenariat avec l’Université de Maurice (UoM) et l’Université des Mascareignes (UdM), recherche un(e) ingénieur(e) de recherche en modélisation climat régional pour les études climatiques dans le sud-ouest de l’océan Indien (SOOI).
L’expertise du laboratoire ENERGY-Lab, chef de file du projet, se situe à la fois dans le domaine de la métrologie solaire (l’équipe gère un réseau d’une vingtaine de stations solaires et météorologiques sur La Réunion mais aussi dans les pays voisins - Afrique du Sud, Maurice-Rodrigues, Comores, Seychelles et Madagascar), et dans le domaine de la modélisation du climat régional. Depuis 2011, l’équipe a ainsi mis en œuvre une approche dynamique de réduction d’échelle basée sur l’utilisation de modèles climatiques régionaux.

Le principal objectif du projet SWIO-Energy est d’étudier, pour la première fois dans la région, l’impact du changement climatique sur les ressources renouvelables (solaire, éolien) à l’échelle locale sur La Réunion et Maurice en utilisant des mesures au sol, des images satellites et des simulations de modèles climatiques.
L’ingénieur(e) de recherche 1) travaillera en collaboration avec et sous sa responsabilité du chef de projet, lui-même supervisé par le responsable scientifique du ENERGY-Lab, 2) interagira avec l’ingénieur d’étude en calcul scientifique du laboratoire et l’ingénieur d’études en informatique recruté également sur le projet.

L’ingénieur(e) de recherche rejoint le laboratoire pour une durée de 5 – 6 mois (en remplacement d’un personnel ayant quitté l’équipe) du projet afin d’assurer :
=> Des simulations :
- L’ingénieur(e) de recherche sera responsable de la réalisation des simulations sous logiciel WRF requises pour le projet selon un programme défini par l’équipe et ses partenaires.
- Son rôle est de préparer les données simulées utilisées par tous les partenaires du projet, y compris : les résultats des modèles existants (réanalyses, données générées par les modèles qui seront utilisés pour le projet - CMIP, CORDEX, Météo- France, modèles climatiques, etc.) et les résultats WRF produits dans le cadre du projet.
- Ce travail sera fait en collaboration avec le chef de projet, le groupe de chercheurs qui y participe (CRC, LACy, Météo-France) et l’ingénieur d’étude en calcul scientifique du laboratoire.
- Il/elle réalisera également un traitement statistique et une analyse des ré-sultats du modèle (validation…).

=> Reporting :
Ses tâches incluent la rédaction et l’édition régulière de rapports techniques pour tous les partenaires du projet.

Le (la) candidat(e) doit être diplômé(e) d’une école d’ingénieur ou titulaire d’un doctorat et posséder les compétences / l’expérience suivantes :
• solide expérience en sciences de l’atmosphère / de la terre / du climat. Des connaissances sur les énergies renouvelables (solaire, éolien) et / ou le climat du sud-ouest de l’océan Indien constituent un atout.
• publications récentes et pertinentes de haute qualité, dans le domaine en question, dans des revues internationales.
• expérience en modélisation climatique mondiale / régionale (par exemple : WRF).
• expérience dans un environnement Linux / UNIX.
• compétence en programmation (par exemple : Python, R, MATLAB) et capacité à faire face à de grandes quantités de données (observations / simulations).
• compétences avancées en communication en anglais oral et écrit.
• Une première expérience dans la mise en œuvre et le suivi de projets de ce type serait appréciée.

Rigoureux et méthodique, le candidat devra :
• fournir les solutions techniques requises.
• travailler en autonomie et être très adaptable au changement.
• avoir de bonnes aptitudes au travail d’équipe et à la communication.

Publicité