Publicité

Ingénieur(e) à l’interface biologie-pharmacotoxcologie

Publié le 27 mars 2019 974
Ingénieur(e) à l'interface biologie-pharmacotoxcologie

UNIVERSITE DE LA REUNION

  • CDD
  • 2 à 5 ans
  • Bac +5
  • 974
  • Santé
  • Environnement
  • Recherche
  • Université de la Réunion
  • Ingénieur



L’ingénieur sera affecté au projet VIROPAM (CPER/FEDER Région Réunion) portant sur la recherche d’antiviraux naturels ou dérivés de produits naturels, sur un objectif de valorisation de la biodiversité régionale. Son activité s’attachera à des mélanges complexes naturels (extraits) et des dérivés semisynthétiques (petites molécules organiques), pour leur caractérisation pharmaco-toxicologique permettant d’établir leur intérêt en contexte infectieux (arboviroses) et d’évaluer les risques d’effets secondaires indésirables.
Activités essentielles
- Développer, optimiser et appliquer des protocoles d’évaluation pharmacologique in vitro par des modèles (cellules, virus) et techniques (de biologie cellulaire et moléculaire, immunologie, biochimie) permettant d’évaluer un effet antiviral de façon qualitative et quantitative (relation dose-effet) et d’en étudier les mécanismes ;
- Développer, optimiser et appliquer des protocoles d’étude sur modèles cellulaires ou tissulaires de la cytotoxicité aigüe, subaigüe et chronique des produits naturels, dérivés et métabolites (lignées cellulaires/tissus/organes et tests adaptés) ;
- Développer, optimiser et appliquer des protocoles d’étude de la mutagénicité / génotoxicité (test d’Ames, micronoyaux, test comet, adduits et cassures ADN) ;
- gérer les plateformes techniques (biologie, pharmaco-toxicologie) dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité ;
- préparer et mettre en oeuvre un plan d’expériences puis collecter, analyser, traiter et
présenter les résultats ;
- contribuer aux actions de valorisation et aux bilans du projet ;
- Contribuer au suivi financier du projet avec l’autre ingénieur recruté et les coordonnateur et co-coordonnateur du projet.
Compétences requises
Le (la) candidat(e) recruté(e) devra justifier d’une formation et/ou d’une expérience à l’interface biologie/pharmacotoxicologie.
Compétences principales
- Très bonnes connaissances générales en biologie cellulaire et moléculaire, biochimie, toxicologie in vitro ;
- connaissances et mise en oeuvre pratique des techniques biologiques (biologie cellulaire et moléculaire), biochimiques et pharmaco-toxicologiques in vitro ;
Compétences associées
- connaissance de la règlementation en hygiène et sécurité ;
- expérience dans la conduite de projet ;
- constituer et gérer une documentation scientifique ;
- techniques de communication écrite et orale ;
- anglais (écrit et parlé
Environnement et contexte de travail
Les activités de l’ingénieur seront rattachées à l’UMR 134 université de La Réunion- Inserm-CNRS-IRD Processus infectieux en milieu insulaire tropical (PIMIT), La Réunion. Il (elle) pourra exercer ses activités sur plusieurs sites et à partir en formation si nécessaire. Il (elle) travaillera avec l’équipe interne constituée pour le développement du projet VIROPAM, sous la responsabilité principale du coordonnateur du projet.
Informations sur l’emploi
Diplôme requis : diplôme d’ingénieur ou doctorat
Employeur : université de La Réunion
Statut : agent contractuel
Type de contrat / rémunération : CDD 24 mois / catégorie A3 – INM 514
Date de début : 15/05/2019
Date de fin : 15/05/2021

Publicité