Publicité

Offre de Doctorat Université de la Réunion : physique des bâtiments (H/F)

Publié le 13 mai 2015
974
Offre de Doctorat Université de la Réunion : physique des bâtiments (H/F)

Université de La Réunion

  • CDD
  • Débutant
  • Bac +5
  • 974
  • BTP
  • Recherche
  • Etudiant
  • Université de la Réunion
  • Energie

Statut de recrutement : contrat doctoral (Décret n°2009-464 du 23 avril 2009)

Sujet de thèse : Apport de dispositifs innovants du type vitrages thermotropes en physique du bâtiment : modélisation, expérimentation et applications.
Contexte :
Les dispositifs d’éclairage naturel innovants constituent des procédés techniques à haute performance énergétique, pouvant être avantageusement utilisés dans le bâtiment, en particulier à l’échelle locale où le gisement solaire extérieur est très abondant.
Dans la suite de nos travaux sur les matériaux à changement de phase et l’éclairage, l’objectif est d’étudier le comportement de composants complexes du type vitrages thermotropes (au sein desquels un gel change de transmittance) sous l’effet du rayonnement solaire incident ou d’une commande (électrochromes). La modélisation physique et informatique à l’échelle des codes de simulation en physique des bâtiments, la validation globale des modèles élaborés, leur intégration à des plateformes du laboratoire et leur l’application à des cas concrets concernant La Réunion constitueront les principales parties de cette étude. In fine, l’objectif de ces travaux est d’intégrer les modèles élaborés à des outils de simulation du comportement thermique et photométrique de bâtiments (du type CODYRUN/ENERGY+), fournissant ainsi les moyens de prédiction fine et simultanée des impacts énergétiques et des conditions de conforts thermique et visuel.
Profil :
Les personnes intéressées doivent posséder une formation en lien avec la physique des bâtiments (énergétique, solaire, génie civil, …), un intérêt majeur pour la conception passive des enveloppes et un fort attrait pour la programmation. La pratique de logiciels de simulation du domaine (ENERGY+, TRNSYS, …) serait aussi un atout important.

Mots Clés :
Transferts, éclairage naturel, Modélisation, Développement, codes de simulation dynamiques, acquisition de mesures, instrumentation, validation expérimentale.

Encadrement :
Harry BOYER, Pr 60. Principaux axes de recherche : Modélisation en physique du bâtiment, Simulation, Eclairage. Le co-encadrement de cette thèse sera assuré par un collègue mathématicien (Pierre Henry COCQUET, MCF 26) et un autre physicien du bâtiment (Dimitri BIGOT, MCF 60).

Publicité