Publicité

Sujet de thèse : Energie et Bâtiment (Université de la Réunion)

Publié le 11 mai 2016
974
Sujet de thèse : Energie et Bâtiment (Université de la Réunion)

Laboratoire PIMENT, Université de La Réunion

  • CDD
  • Bac +5
  • 974
  • BTP
  • Recherche
  • Ecole d’ingénieur
  • Etudiant
  • Université de la Réunion
  • Energie
  • Ingénieur


La thèse se réalisera entre Chambéry et La Réunion. Nous recherchons un potentiel doctorant qui a obtenu un diplôme d’ingénieur ou qui va obtenir un diplôme d’ingénieur d’une grande école. Le classement du candidat doit se situer dans les 30% premiers de son école d’ingénieur.

La fin des candidatures est pour début juin, plus vite vous candidatez et plus vite nous pourront analyser votre candidature.

SUJET

Intensification des transferts de chaleur en minimisant les pertes énergétiques appliquée au bâtiment / Intensification of heat transfers by minimizing energy losses applied to the building

DOMAINE DE RECHERCHE

Energie, thermique, combustion, écoulements / Sciences pour l’ingénieur

RÉSUMÉ DU SUJET

Le laboratoire dispose aujourd’hui d’une compétence forte sur les échangeurs de chaleur mais une optimisation de la géométrie tridimensionnelle en ayant recours à la topologie et des méthodes numériques ambitieuse passe par l’association avec le laboratoire PIMENT de l’université de La Réunion dont les recherches se situent en amont de celles de notre laboratoire et le développement de ces travaux de recherche nous donnera une avance certaine sur le sujet. L’acquisition prochaine d’une imprimante 3D permettant de réaliser les formes obtenues par les différentes méthodes de simulation développées permettra de valider la méthodologie et de s’assurer de la capacité du laboratoire à concevoir avec succès tout type d’échangeur eau/air à basse température à partir d’un cahier des charges adapté.

Une fois la démarche développée et validée on peut parler de possibilités d’applications infinies mais surtout de nombreuses combinaison possibles pour le solaire thermique ou le vecteur air que ce soit en les combinant mais également en les considérant séparément. L’optimisation technologique de ces échangeurs par différentes méthodes est cruciale et constitue un domaine particulièrement sensible. On s’aperçoit que les formes les plus parfaites se rapprochent de ce que la nature a réalisé par mutation génétique (irrigation bidimensionnelle d’une feuille d’un arbre, disposition géométrique tridimensionnelle des racines …). On imagine bien que l’optimisation poussée à outrance nous conduira à copier la nature qui nous entoure ce qui constituera un résultat remarquable en matière d’avancée scientifique.

Il n’y a pas de doute que ce type de recherche aboutisse et de gros moyens sont actuellement employés pour y parvenir mais il est indispensable d’accélérer le délai de réalisation. En effet il est certain que la capacité à concevoir un échangeur à très haute efficacité permettra le développement de très nombreuses applications dans le secteur des échanges de chaleur à basse température ce qui correspond alors à un fort potentiel de développement pour les énergies renouvelables au sein des bâtiments et il est essentiel que le laboratoire LSTB bénéficie d’une longueur d’avance par rapport à ses concurrents dans le domaine.

FORMATION NIVEAU MASTER RECOMMANDÉ

ingénieur mécanique des fluides

INFORMATIONS PRATIQUES

Département des Technologies Solaires (LITEN)
Service Bâtiment et systèmes thermiques
Centre : Grenoble
Date souhaitée pour le début de la thèse : 01/09/2016
Le sujet de thèse est à consulter sur http://www-instn.cea.fr/en/education-and-training/research-training/phd-programs/list-of-thesis-subjects/intensification-of-heat-transfers-by-minimizing-energy-losses-applied-to-the-building,16-0728.html

Publicité