Publicité

BABET Raphaël Jean-Baptiste Benjamin

Publié le 7 avril 2020


†   Homme politique, né le 24 juin 1894 à Saint-Pierre (La Réunion) et décédé le 30 août 1957 à Saint-Joseph (La Réunion). Orphelin de père et de mère à l’âge de 5 ans. À 16 ans, il s’embarque comme boy, sans solde sur un cargo à destination de Marseille ◊ De retour à La Réunion, il s’engage comme timonier à bord du voilier Le Rêve pour des campagnes de pêche aux îles St-Paul et Amsterdam. Puis il se fixe à Madagascar. Il s’installe à Foulepointe, dans la Grande Ile, où sa mère est morte 12 ans auparavant. Pendant la guerre de 14/18, il est grièvement blessé en 1916 et cité à l’ordre de l’armée. À peine remis, il reprend du service, cette fois dans l’aviation de chasse. Démobilisé, il s’installe en France continentale jusqu’à la fin de l’autre guerre où il s’y est encore distingué. Installé à Paris en 1919, il déploie une activité commerciale dans les domaines les plus divers. Il se lance, d’abord, dans la représentation des articles de Paris et fonde la maison "Raphaël", qu’il vend en 1923. Il crée ensuite la société "Yellow Taxis". Il devient importateur d’essences et pétroles des États-Unis et de Roumanie. Dans les années 30, retour dans son île natale ❒ Il se lance alors dans la politique locale en créant le 4 avril 1933 le bihebdomadaire La Démocratie sous la coupe du brillant journaliste et éditorialiste Léonce Salez. En 1946, il est maire de Saint-Joseph (1947-1957) et passe pour être à l’origine de l’équipement et de la modernisation du centre-ville de la commune de Saint-Joseph. Élu dans la foulée député de l’Assemblée nationale pour trois mandats (juin 1946-août 1957) ❤ Juré de la Haute Cour de justice. Il est également connu pour être à l’origine du projet de création d’une ville nouvelle par des Réunionnais à Madagascar. Ce projet fut effectivement initié à compter de 1953 et est connu localement sous le nom de Sakay. La petite ville s’est développée dans son cadre jusqu’en 1977 a été nommée Babetville en son hommage. Il est enterré debout face à la mer à Saint-Joseph. Décoration : Chevalier de la Légion d’honneur.

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Publicité