Publicité

Christian Fontaine, auteur de Zistoir Tikok

Publié le 9 décembre 2020
974


Né le 23 novembre 1944 à Carosse, quartier des hauts de Saint-Joseph, Christian Fontaine a très tôt fait part de son envie de devenir prête. C’est ainsi qu’à onze ans, il entre au séminaire de Cilaos. Il poursuit ensuite ses études au collège Saint-Michel à Madagascar et est reçu au baccalauréat de philosophie. Il termine sa formation dans l’Hexagone où il continue ses études de philosophie et de théologie.

En 1972, il est ordonné prête, il a alors 28 ans. L’engagement de sa foi n’a d’égal que son engagement vis-à-vis des plus démunis et l’amène, entre autres, à participer au journal ‘Témoignage chrétien de La Réunion’. C’est dans cet hebdomadaire qu’il publie ses Zistoir Tikok qui remporteront un succès certain. Entre 1975 et 1976, il met en place le Front Culturel Sud et mène différentes actions d’ordre social, politique, culturel et religieux. Il milite, entre autres, pour le développement du créole dans les églises et n’hésite pas à camper le rôle du père Lafosse dans ‘l’Esclave’ (1976), pièce de Marc Kichenapaïdou.

Le début des années 1980 marque un tournant dans son engagement : il prend part à la création du CDPS (Centre de Développement et de Promotion Sociale), fait son entrée à Radio Pikan où ses Zistoir Tikok sont diffusées. En compagnie du poète et journaliste Alain Lorraine, il se bat pour la reconnaissance du maloya.

Victime d’un accident de voiture, le 10 avril 1984, il meurt le 30 avril à l’âge de 40 ans.


Découvrir "Zistoir Tikok" : extraits et présentation d’un classique de la littérature réunionnaise


Publicité