Publicité

Isautier - Les grandes dynasties de la Réunion 2

Publié le 22 août 2016
974

Créée en 1845 par les frères Charles et Louis Isautier, l’entreprise Isautier est la plus ancienne distillerie de la Réunion. Le groupe, encore essentiellement familial, repose aujourd’hui sur quatre secteurs : l’agriculture-élevage, l’industrie (1 million de bouteilles par an), l’immobilier et le tourisme... avec des vues sur le secteur de l’énergie.

Extrait du Dossier "Les grandes dynasties économiques réunionnaises" (cliquer pour voir les autres articles)


Le Groupe

Créé en 1845, le groupe Isautier s’est tout d’abord lancé dans la culture de la canne à sucre afin de produire du rhum. Aujourd’hui aux côtés de l’usine de Saint-Pierre (qui a développé la 1ère climatisation solaire de France), la canne à sucre occupe encore 320 hectares. Mais le groupe a diversifié son pôle agricole en développant une activité d’élevage de veaux sur 150 hectares.

Le groupe a aussi créé un pôle immobilier avec des locaux commerciaux urbains, des locaux d’activité dédiée et des logements étudiants. Le tourisme constitue un autre axe de développement. Après une ouverture en décembre 2008, la Saga du Rhum est devenue non seulement un musée incontournable, mais aussi un véritable outil de communication sur le rhum.

Dans les cartons : la construction d’un lodge à la Plaine des Cafres et la création d’un hôtel de charme dans la maison familiale de Bérive, sur la commune du Tampon. Enfin, bien que n’ayant pas été retenu pour la construction de la nouvelle turbine à combustion du Sud, le groupe Isautier poursuit ses recherches dans l’énergie en s’intéressant notamment à l’éthanol, au solaire et à l’éolien.

L’histoire

Créée en 1845 par les frères Charles et Louis Isautier (deux frères issus de la bourgeoisie parisienne), l’entreprise Isautier est la plus ancienne distillerie de la Réunion. En 1865, à la mort de Charles, Antoinette, sa veuve, marche sur les pas de son mari. Avec ses trois fils (Charles, Antoine et François) elle part à la conquête du rhum dans le monde entier. Leurs bouteilles conditionnées en grès connaissent une renommée internationale. Marquées « Veuve Isautier et fils », elles récoltent des médailles internationales et trônent même dans les expositions universelles.

Antoinette Orré de son nom de jeune fille, constitue une figure marquante tout comme Paul-Alfred Isautier. « Ti’ Fred » de son surnom a été sénateur puis maire de Saint-Pierre. Avec ses frères, Charles et Henri, ils reprennent les établissements Isautier fondés en 1910 par leur père, Alfred, à Saint-Pierre.

Paul-Alfred sera l’homme politique. Henri s’occupera de l’agriculture alors que Charles sera l’industriel, le visionnaire. Ils sont à l’origine de la création des premiers élevages bovins dans le département. Charles diversifie les affaires, avec en plus des produits sucriers, la fabrication de confitures, de vinaigre, d’huiles essentielles, de parfum ou encore de chocolat. Il est également à l’initiative du lancement de l’URCOOPA, de la CILAM, et de l’ancêtre de la CGPME. Le giron familial comptera à un moment une cinquantaine d’entreprises.

En 2000, Jérôme, issu de la 6e génération, prend le poste de directeur général. Il est actuellement président de l’ADIR, l’Association pour le développement industriel de La Réunion, fondée par Charles. Un musée est édifié au Chemin Frédeline : La Saga du rhum voit le jour en 2008 à Saint-Pierre.

Les hommes (cliquer pour lire les biographies) :

Paul-Alfred Isautier (né en 1911) – Bernard Isautier (né en 1942)


Extrait du Dossier "Les grandes dynasties économiques réunionnaises" (cliquer pour voir les autres articles)

Lire aussi :

Les 50 plus grandes entreprises de la Réunion
Les métiers et secteurs qui recrutent sur l’île en 2016
Les 1000 Célébrités de la Réunion (biographies)
Les infos sur l’emploi et les Ressources Humaines à la Réunion
Les offres d’emploi à la Réunion
Les offres de stages à la Réunion

Publicité