Publicité

MEDEA Laurent

Publié le 1er janvier 2014

Sociologue, né en 1974 à Sainte-Marie (la Réunion). Baccalauréat. Après un master de communication et marketing politique et un DEA à l’université de Warwick (Grande-Bretagne), il entreprend un doctorat de sociologie à l’université de Cap Town (Afrique du Sud) sur les problématiques identitaires, culturelles et néo-coloniales de la Réunion, avant de soutenir une thèse sur la formation de l’identité réunionnaise Il a raté une carrière professionnelle de handballeur, dit-on, à cause d’une grave blessure au moment de signer son contrat. « Garçon la kour », comme il se définit, il embrasse alors une carrière d’universitaire sans négliger pour autant la communication. Journaliste sportif et culturel à RFO Radio d’abord, récent chargé de communication à la mairie de Saint-Denis à nouveau gérée par Gilbert Annette depuis 2008, il est également post-doctorant, chargé de cours à l’université de la Réunion, chercheur associé au CNRS (CESDIP).

Autres

Il est le coréalisateur d’un documentaire Le Rêve Indien sur le voyage de Hamsa (Brahmâ, le dieu créateur de l’hindouisme) en Inde, et à la Réunion de La Fête des Pêcheurs. A la tête de son association Tik Tak Productions, transformée en Sarl en 2008, il tente de contribuer à la reconnaissance et à l’essor internationaux de la Réunion à travers des productions audiovisuels ou cinématographiques. Temps d’Avance est sa première production. A ce volet audiovisuel, il a ajouté à sa société une activité d’éditeur de presse avec l’édition du mensuel gratuit Big-Up réalisé par des jeunes du Chaudron et des Camélias et financé par la municipalité de Saint-Denis. Il assure également la rédaction en chef d’Ici Saint-Denis (depuis février 2009), magazine d’information du chef-lieu dépendant de la municipalité ♥ Membre du Groupement et diplômés du supérieur réunionnais sans emploi. Membre de l’Association Réunionnaise Culture et Communication (ARCC). Collaborateur au Journal des anthropologues, organe de l’Association Française des Anthropologues. Signataire de la pétition “Pourquoi nous ne voulons pas de la « nouvelle criminologie » et des projets de contrôle de la recherche sur la « sécurité intérieure » dans lesquels elle s’inscrit“ (2009). Membre du CRAN, le Conseil Représentatif des Associations Noires) de la Réunion (2007). Livres : Participation avec d’autres chercheurs à l’ouvrage Identité et société réunionnaise - nouvelles perspectives et approches (2005) et à Kaf (2009).

Prise de parole

« Le passé de la population réunionnaise est marqué par l’esclavage, la colonisation et la départementalisation. Trois périodes qui ont laissé des traces, notamment le fait qu’il subsiste de manière consciente ou inconsciente l’idée que toutes les décisions ont toujours été prises et le sont encore aujourd’hui par une certaine catégorie de la population qui serait composée de la bourgeoisie blanche locale et des métropolitains, et contre laquelle on ne peut rien. À cela s’ajoute un sentiment qui date de l’esclavage et qui persiste aujourd’hui que l’île est dirigée par un pouvoir “extérieur“ sur lequel la population n’a pas de réelle emprise. D’où l’expression d’un certain fatalisme ou défaitisme et d’impuissance par rapport au destin de l’île. Ce sentiment d’un pouvoir extérieur se nourrit d’une constatation 484 au quotidien : un grand nombre de représentants de l’État et d’institutions publiques sont des métropolitains » (Site Internet du SNUI Réunion, 27 novembre 2008). Distinctions : Prix du Public pour le film Temps d’Avance au festival Selluloïd de Selle-sur-Cher. Prix spécial du scénario signé William Cally au festival Ohooa de RFO.

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Publicité