Publicité

TECHER Jacques

Publié le 1er janvier 2014


TECHER Jacques Verges

Né le 2 avril 1943 à la Rivière Saint-Louis (la Réunion), décédé le 24 juillet 1997 à Saint-Pierre. Fils de Luc Philippe Técher et de Marie Blanche née Hoarau. 1 enfant. École primaire Hégésippe Hoareau à la Rivière Saint-Louis, puis collège de Cilaos ; enfin lycée Leconte de Lisle à Saint-Denis. Poursuite de ses études à la Faculté de droit à Marseille (Bouches-du-Rhône), puis à Saint-Denis de la Réunion. Maîtrise avec mention Avocat, il prête serment le 2 août 1968, avec pour maître de stage, un ténor du Barreau et « un patriote », Maître Fernand Colardeau. Vingt ans plus tard, ténor du Barreau à son tour, il devient bâtonnier de l’Ordre des avocats et travaille pendant trois ans à la mise en place de la réforme de la profession judiciaire. En trente ans de carrière d’avocat menée de concert avec une vie politique mouvementée, il a été amené à plaider pour la mémoire d’Alexis de Villeneuve, assassiné à Saint-Denis en 1946, ou encore pour le Parti Socialiste malgache à Tananarive (Madagascar). Parallèlement à l’exercice de sa profession, il a donné des cours de droit commercial à Saint-Pierre, à l’antenne sudiste de la Faculté de droit de la Réunion Ses qualités innées d’éloquence et de synthèse, mais surtout son intérêt pour la 676 vie publique, l’a conduit à occuper différentes fonctions politiques, sous l’impulsion du député-maire de Saint-Louis Jean Fontaine qu’il a suivi dans toutes les joutes électorales dans une période où la bipolarisation de la vie politique a conduit les acteurs à des violences, pas seulement verbales. Il devient alors son premier adjoint à la mairie de Saint-Louis jusqu’en 1983, faisant très souvent fonction de maire lorsque le maire siégeait à l’Assemblée nationale. En 1983, Jean Fontaine ne se représentant pas, il mène la liste sortante à l’élection municipale de Saint-Louis, mais il est battu par son adversaire communiste, Claude Hoarau. Élu Conseiller général en 1979, il n’aura pas de chance en 1985 lors du renouvellement de son mandat à l’Assemblée départementale, face au même adversaire communiste.

Références

Archives personnelles. Dictionnaire biographique de la Réunion, tome 3. Journal de la Réunion juillet 1997.

Source : Jérôme l’archiviste - Extrait de l’ouvrage Célébrités de la Réunion paru en 2009, basé sur plus de 50 000 documents et archives retraçant quarante années de la vie réunionnaise.

Commander la version Pdf de "1000 Célébrités de la Réunion" pour 12 euros

Publicité