Publicité

À l’époque où Saint-Denis était un port (20 photos)

Publié le 27 mars 2020
974

Le chef-lieu de la Réunion n’a pas toujours tourné le dos à l’océan. Abandonné au début du XXe siècle, une rade et un port étaient actifs jusqu’à ce que la Rivière des Galets prenne le relais.

VOIR D’AUTRES PHOTOS DE LA RÉUNION LONTAN


Lorsque le gouverneur Milius prend ses fonctions en 1818 il n’existe toujours aucun port dans l’île. Milius prend la décision de faire construire un port à Saint-Denis. Entre 1819 et 1821, une première jetée est lancée sur la mer vers le Nord depuis la pointe des jardins afin de protéger la rade de la houle et des courants d’Est.


Mais en 1829, un cyclone déplace une grande partie de l’extrémité de la jetée vers la côte et creuse un bassin. Quelques temps après, des travaux permettent de transformer le bassin en abri pour les embarcations de faible tonnage. On le nomme Barachois.


Régulièrement ensablé, le Barachois nécessite un entretien permanent. Il finit pas être abandonné au début du XXe siècle.


Source infos : www.mi-aime-a-ou.com/histoire_maritime_de_la_reunion.php
















Le bassin du Barachois

A Saint-Denis, on appelle aujourd’hui Barachois, l’esplanade et la promenade qui se trouvent comprises entre la route et le rivage, de la piscine au carrefour. Le nom de Barachois était celui d’un petit bassin situé à l’est de la baie de Saint-Denis.









VOIR D’AUTRES PHOTOS DE LA RÉUNION LONTAN

Publicité