Publicité

Continuité funéraire : nouvelles aides outremer

Publié le 6 novembre 2020

Élargi à la fin de vie (non plus au seul décès) et aux frères et soeurs, le dispositif voit également les conditions de ressources évoluer pour bénéficier d’une aide au rapatriement d’un corps. Parents, enfants, mais aussi désormais frères et sœurs pourront bénéficier d’une aide du gouvernement pour dire un dernier au revoir à un membre de la famille en fin de vie. L’Assemblée nationale a sensiblement renforcé l’aide à la continuité territoriale dans le cadre du projet de Loi de finances. Explications.


Sur proposition des députés réunionnais, l’Assemblée nationale a approuvé le renforcement de la continuité funéraire dans la nuit du 5 au 6 novembre 2020. Désormais, une partie du billet d’avion des personnes souhaitant rendre visite à un proche en fin de vie sera prise en charge par l’État. Cette mesure s’applique aux parents et aux enfants, mais aussi aux frères et sœurs.

Les conditions de ressources pour bénéficier d’une aide au rapatriement du corps d’un proche vont aussi évoluer. Alors qu’auparavant il fallait gagner en dessous de 6 000 euros par an pour pouvoir en bénéficier, ce plafond a été doublé.

Les Réunionnais installés dans l’Hexagone auront aussi droit à un coup de pouce financier de 100 à 360 euros sur leurs billets d’avion pour se rendre aux funérailles de leurs proches décédés sur le territoire. Enfin, ce dispositif ne concernera pas seulement les déplacements entre les Outre-mer et la métropole, mais aussi les déplacements entre territoires ultramarins.


+ d’infos et dossiers : www.ladom.fr/voyage/dispositif-funeraire/

Publicité