Publicité

Filière bio à la Réunion : les objectifs

Publié le 4 avril 2010 Nouvelle Calédonie 974

En ligne de mire des premières assises de l’Agriculture Biologique
de La Réunion (février 2010), le plan Barnier et le Grenelle de l’environnement, qui
imposent de développer la filière bio afin de répondre aux demandes
des consommateurs à l’horizon 2012.

source : gabreunion.fr

Tous les acteurs de la filière
avaient répondu présents pour réfléchir à la transformation de 6 %
des surfaces agricoles utiles cultivées en bio d’ici 2010, 20 % en
2020. L’objectif est également d’intégrer 20 % de produits
biologiques dans la restauration collective d’ici 2012. L’enjeu est de
taille : répondre à une demande grandissante des consommateurs
qui se rabattent aujourd’hui, faute d’une offre suffisante, sur des
produits… importés.

Lire aussi : L’agriculture biologique en plein essor à la Réunion


La Réunion prise en exemple par La Nouvelle-Calédonie

La Chambre d’Agriculture a reçu une délégation d’une quinzaine
d’agriculteurs de la Nouvelle-Calédonie dans le cadre d’un séjour de
découverte des filières. La Nouvelle-Calédonie s’est lancée
récemment dans la transformation agro-alimentaire et la
structuration de la filière fruits et légumes. Elle souhaiterait bénéficier
de l’expérience de La Réunion dont la production de légumes permet
de couvrir près de 70% des besoins locaux.

Source : Flash Infos Agence de Développement de la Réunion Février 2010

Publicité