Publicité

Forte croissance de l’emploi touristique à La Réunion

Publié le 15 décembre 2020
974

Hausse du nombre de visiteurs mais aussi du niveau de vie de la population locale… Les emplois liés au tourisme ont progressé de 37% entre 2011 et 2018 selon l’INSEE. Le nombre de restaurants augmente par exemple de 32 pour 10 000 habitants en 2012 à 40 en 2017.

Photo : IRT

Au 1er janvier 2018, les activités liées au tourisme génèrent 13 500 emplois à La Réunion, soit 4,6 % de l’emploi total. En comparaison, environ 4 % des emplois en France métropolitaine sont liés au tourisme, avec de fortes disparités entre régions métropolitaines et selon les saisons. La Réunion dispose d’attraits touristiques certains, comme en témoigne l’inscription en 2010 du cœur de son Parc national au Patrimoine mondial. Mais l’île doit faire face à des destinations concurrentes dans l’océan Indien, comme Maurice ou les Seychelles.

La forte hausse du nombre de touristes extérieurs explique en grande partie celle des emplois touristiques : leur nombre est passé de 420 300 en 2010 à 507 600 en 2017 (+ 21 %). Ces nouveaux visiteurs génèrent des besoins croissants, notamment dans les secteurs directement tournés vers les touristes, comme l’hôtellerie. D’autres secteurs, qui répondent aussi par ailleurs aux besoins de la population résidente, comme la restauration ou le commerce, profitent également de ces visiteurs.

Le tourisme a pu également se développer sur la période grâce aux résidents. La hausse de leur niveau de vie favorise une diversification de leur consommation et les amène à se tourner davantage qu’avant vers des activités touristiques. Entre 2007 et 2017, le niveau de vie moyen des 40 % de Réunionnais aux revenus intermédiaires (niveau de vie compris entre le 2e et le 4e quintile) augmente fortement : + 1,7 % en moyenne annuelle.


Hébergement et restauration : un emploi touristique sur trois

En 2018, l’hébergement et la restauration regroupent 4 700 emplois touristiques. Ce sont 35 % des emplois touristiques de l’île. Ces deux secteurs aux activités fortement liées, partageant pour partie une clientèle commune, contribuent fortement au développement touristique de l’île. Ils arrivent en tête des activités touristiques qui emploient le plus grand nombre de salariés.

Le dynamisme de ces secteurs tient aussi aux touristes locaux. Ainsi, l’hôtellerie-restauration tient une place croissante dans le budget des Réunionnais. Leurs dépenses moyennes dans les restaurants, cafés ou assimilés, sur place ou à emporter, bondissent de 30 % entre 2011 et 2017.

Sur les dernières années, l’offre hôtelière réunionnaise s’est étoffée dans la gamme des hôtels de trois étoiles ou plus. Ainsi, entre 2011 et 2018, le nombre d’hôtels dans cette catégorie double (24 en 2018), tandis que le nombre de chambres offertes progresse de 58 %. Ces hôtels, offrant une gamme de services plus étendue à leurs clients, nécessitent davantage de main-d’œuvre. En outre, l’élargissement de l’offre hôtelière dans cette gamme peut contribuer à concurrencer l’offre des pays voisins de l’océan Indien, comme l’île Maurice ou les Seychelles. De nombreux nouveaux restaurants sont créés en quelques années sur l’île : le nombre de restaurants augmente ainsi de 32 pour 10 000 habitants en 2012 à 40 en 2017.

Les transports intérieurs : 13 % des emplois touristiques

Derrière les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, les transports intérieurs constituent le troisième secteur à concentrer le plus d’emplois touristiques en 2018, avec 1 800 emplois soit 13 % de l’ensemble des emplois touristiques. Ce secteur offre aux touristes différentes solutions pour visiter l’île : locations de voitures, taxis, excursions par car ou excursions en mer.

Entre 2011 et 2018, le tourisme a généré 350 emplois supplémentaires dans ce secteur (+ 23 %). Cette croissance a profité à parts égales aux taxis et aux entreprises de location de voitures.

Activités de loisirs, commerce non alimentaire : environ 10 % des emplois et une forte croissance depuis 2011

En 2018, le secteur des activités récréatives et de loisirs regroupe 1 600 emplois touristiques, soit 12 % des emplois touristiques. Ce secteur comprend divers types d’activités : à la fois des activités ciblées loisirs telles les parcs de loisirs, les ports de plaisance, les foires et salons de nature récréative, les activités de plage, mais aussi des activités liées au sport (clubs de sport, enseignement de disciplines sportives et de loisirs, etc.). Ces activités sont pour partie orientées vers les touristes, mais aussi vers les résidents permanents.

L’emploi touristique a fortement augmenté depuis 2010 dans le secteur des activités récréatives et de loisirs : + 760 emplois, soit un doublement des effectifs. La demande croissante des touristes extérieurs pour des activités de pleine nature explique pour partie cette dynamique. Ils sont de plus en plus nombreux ces dernières années à se tourner vers la randonnée, de loin l’activité la plus pratiquée (60 %). Les activités balnéaires (plongée, promenade en mer), le canyoning et les survols aériens sont également très prisés.

Le commerce de détail non alimentaire (magasins de vêtements et de chaussures, librairies, parfumeries, etc.) profite également des flux touristiques extérieurs et locaux. Les touristes peuvent en effet acheter des souvenirs dans les boutiques, des vêtements, etc. Ce secteur génère près de 1 500 emplois en 2018, soit un emploi touristique sur dix.


Lire l’étude complète de l’INSEE / Voir les offres d’emplois dans le secteur du tourisme à la Réunion 

Publicité