Publicité

Il était une fois les Lavandières de la Réunion (30 photos)

Publié le 12 janvier 2024

Lontan la vie était plus simple, dit-on, mais surement pas plus facile. Femmes et enfants se retrouvaient près de la rivière. Les femmes lavaient le linge sur la roche et papotaient. Les enfants s’amusaient dans l’eau…

VOIR D’AUTRES PHOTOS DE LA RÉUNION LONTAN

Une lavandière désigne toute femme qui lavait autrefois le linge à la main ou au battoir dans un cours d’eau ou un lavoir

Une remontée dans le temps en 30 photos des plus récentes aux plus anciennes. Sélection réalisée à partir des photos postées par les membres du Groupe Facebook Réunionnais du monde, certaines provenant de l’Iconothèque historique de l’Océan Indien

Rivière des Galets

À l’époque, tout le monde allait dans la rivière. Les lavandières descendaient avec leurs ballots de linge… Pas de javel et de produits nettoyants, on utilisait les cotons de maïs pour servir de brosses. C’était un métier difficile, il fallait frotter le linge sale sur des galets. Le travail devenait d’autant plus pénible quand le temps devenait mauvais.


Les femmes avaient besoin de toutes leurs forces et de leurs reins pour savonner, frotter, battre, rincer, tordre le linge… Elles revenaient souvent épuisées par la rudesse du battoir et leurs mains épluchées par le gongon de maïs frottant sur la roche à laver.

Bassin bleu à Sainte-Anne











Saint-Pierre
Rivière d’Abord à Saint-Pierre
Le lavoir de Casabona, plus grand lavoir de La Réunion

En 1932, le lavoir de Casabona est construit au milieu d’un champ de canne à sucre, dans la périphérie ouest de Saint-Pierre. Sur une longueur de 250 mètres, 120 bassins sont créés, alimentés à partir d’une conduite d’eau provenant du canal. Il s’agit du plus grand lavoir public de l’île. Autrefois à ciel ouvert, les bassins sont recouverts d’une charpente métallique après la Seconde guerre mondiale.














VOIR D’AUTRES PHOTOS DE LA RÉUNION LONTAN

Publicité