Publicité

Insular : 1ère ferme d’insectes comestibles à la Réunion

Publié le 18 septembre 2020
974

Ils se lancent. A 24 et 20 ans, Romain Sitalapresad et Romain Martin avancent dans leur projet de construction d’une ferme pas comme les autres : on y élèvera des vers de farine, en utilisant les produits locaux. Une fois déshydratés, ils seront destinés à la consommation animale et dans un deuxième temps, proposés à la consommation humaine. Présentation de ce projet dans l’air du temps.


« Bienvenue dans Insular, un projet éco-responsable qui verra bientôt le jour pour le plus grand plaisir de vos animaux ! » Le concept de Romain Sitalapresad et Romain Martin est simple : élever des vers de farine (des insectes riches en protéines et en omégas 3 et 6), tout comme le but poursuivi : proposer une alternative à l’élevage traditionnel, beaucoup moins coûteuse pour l’environnement.

Sur la cagnotte letchi permettant de les aider dans leur projet, les deux entrepreneurs déroulent les avantages des vers de farine : "des insectes pour vos animaux, une vraie source de protéine et d’oméga 3 et 6, ils apporteront plein de bienfaits à vos petites bêtes. Les vers de farine vont favoriser la ponte, faciliter la digestion, aider à la croissance de vos animaux (santé, plumage). Riches en vitamine et en calcium, ils sont adaptés aux animaux de bassecours (poules de chair, poules pondeuse, etc), aux rongeurs (hamsters, souris, rats, gerbils), aux reptiles (geckos, tortues, etc), aux oiseaux insectivores et aux poissons. Les insectes seront nourris par des légumes bio de notre potager. Les vers de farine Insular seront 100% naturels, sans additifs, ni conservateurs."

A plus long terme


Notre projet est de créer une ferme écoresponsable et d’élever des insectes comestibles (grillons et vers de farine) afin de proposer une alternative à la viande au travers de produits protéinés mais aussi de créer une gamme destinée aux animaux d’élevage, et aussi aux humains. Nous tenons vraiment faire découvrir cette ferme aux Réunionnais, nous proposeront donc des visites de la ferme aux écoles de l’île et au grand public.

Aujourd’hui nous avons déjà commencé l’élevage, nos petites bêtes se portent bien mais nous avons besoin de moyens d’un espace plus adapté pour pouvoir en élever en plus grande quantité dans des conditions optimales !


Soutenir le projet sur www.leetchi.com/c/ferme-a-insecte-insular / www.facebook.com/insular.re


La consommation d’insectes : une solution d’avenir

Des tendances à l’horizon 2050 prévoient une augmentation constante de la population mondiale jusqu’aux 9 milliards de personnes, forçant une augmentation de la production alimentaire humaine et animale résultant à une grave pression sur l’environnement. Sont prévus : des pénuries des terres agricoles, d’eau, des forêts, de la pêche, des ressources de la biodiversité, des nutriments et des énergies non-renouvelables.


Les insectes comestibles contiennent des protéines de haute qualité, des vitamines et des acides aminés pour les humains. L’indice de consommation des insectes est élevé, par exemple les grillons ont besoin de six fois moins de nourriture que les bovins, quatre fois moins que les moutons et deux fois moins que les porcs et les poulets pour produire la même quantité de protéines. En outre, ils émettent moins de gaz à effet de serre et d’ammoniac que l’élevage conventionnel. Les insectes peuvent être cultivés en utilisant des déchets organiques. Par conséquence, les insectes sont une source potentielle pour la production conventionnelle de la protéine, soit à la consommation humaine directe, soit indirectement dans les aliments reconstitués (avec la protéine extraite des insectes) ; et comme une source de protéines dans l’alimentation des animaux.

Deux chiffres pour finir

 
- 25 grammes de grillons correspondent en valeur nutritionnelle à 110 grammes de viande de boeuf.
- les insectes consomment 2000x moins d’eau que les vaches et produisent 1000x moins de gaz à effet de serre. 


+ d’infos AGRICULTURE / VEILLE ÉCONOMIQUE

Publicité