Publicité

Les métiers et secteurs qui recrutent à la Réunion en 2019

Publié le 16 avril 2019 974

Dans cet article : Les 10 métiers qui embauchent le plus sur l’île & Les 10 métiers avec les plus fortes difficultés de recrutement (les employeurs ont du mal à trouver des candidats). 31 700 embauches sont programmées, les employeurs de La Réunion prévoient une progression de leurs perspectives d’embauches pour 2019.

Source : Enquête Besoins en Main-d’Œuvre 2019 - Pôle Emploi / La page Facebook Pôle Emploi Réunion


Lire aussi : Les 200 plus grosses entreprises de la Réunion


Chaque année, Pôle Emploi Réunion réalise une vaste étude besoin en main-d’œuvre. Selon l’agence, les entreprises réunionnaises prévoient d’embaucher 31 700 personnes en 2019. 28% des établissements ont l’intention de recruter soit 7 400 employeurs potentiels. Les services couvrent 68% des besoins. L’action sociale, les activités associatives, l’administration publique et l’enseignement sont les principaux secteurs pourvoyeurs d’emplois. Une embauche sur trois est jugée difficile à recruter, particulièrement dans l’hôtellerie, la restauration, la construction, l’industrie et la sécurité. Les employeurs déclarent notamment avoir du mal à recruter des plombiers, des coiffeurs, des agents de sécurité, des conducteurs d’engins du BTP et des serveurs de café et de restaurant, des électriciens, des assistantes maternelles, des encadrants animateurs sportifs, des éducateurs spécialisés et des cuisiniers

Les principaux métiers recherchés

Jardiniers, agents d’entretien de locaux et employés de cuisine sont les métiers les plus recherchés par les employeurs, tous secteurs confondus

• dans le secteur privé qui représente 55% des besoins : les métiers d’employés de libre-service, d’ouvriers agricoles, de caissiers, de maçons et d’ouvriers qualifiés des travaux publics,
• dans les associations qui concentrent 24% des besoins ce sont les jardiniers, les professionnels de l’animation socioculturelle et les formateurs,
• dans les établissements publics soit 21% des besoins : agents d’entretien de locaux, surveillants d’établissements scolaires et employés de cuisine.


Un recrutement sur trois est jugé difficile

La proportion de recrutement assortie de difficulté est très forte dans l’hôtellerie - restauration, la construction, l’industrie, la sécurité, les activités sportives et les activités comptables et de gestion. Les employeurs imputent leurs difficultés de recrutement aux candidats eux-mêmes et moins aux conditions de travail qu’ils proposent. L’inadéquation entre le profil des postulants et le poste proposé ainsi que le manque de candidats sont les difficultés les plus souvent citées.

Profil idéal : pour les employeurs, les critères essentiels sont l’expérience professionnelle, le diplôme, les compétences techniques et les compétences comportementales à savoir la motivation, la présentation et le relationnel. Les principales compétences attendues : s’exprimer oralement de façon claire, savoir argumenter oralement ou débattre et enfin savoir lire et comprendre une notice ou un document.


Les métiers de la construction et de la vente sont les plus recherchés par le secteur privé

Les trois principaux domaines professionnels de métiers :
• les métiers de la construction (maçons, ouvriers qualifiés des travaux publics, ouvriers non qualifiés du gros œuvre et du second œuvre…),
• les métiers du commerce et de la vente (employés de libre-service, caissiers, vendeurs en produits alimentaires, attachés commerciaux…),
• les métiers de l’hébergement et de la restauration (serveurs, employés de cuisine, cuisiniers…) et les métiers de bouche (boulangers - pâtissiers…).

Par catégorie : Services aux particuliers.

Un tiers des établissements souhaitent recruter en 2019. C’est le principal secteur pourvoyeur d’emploi à La Réunion avec 55% des projets de recrutement. Il prévoit 17 500 embauches, principalement dans l’action sociale, les activités associatives, l’administration publique et l’enseignement. Les établissements publics et les associations qui composent en majorité ce secteur, concentrent 77% des projets dans les collectivités, les écoles, les collèges, les centres communaux d’action sociale…

Ce secteur recherche des jardiniers, des agents d’entretien de locaux (y compris des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles), des employés de cuisine, des surveillants d’établissements scolaires (y compris des accompagnants d’élèves en situation de handicap) et des professionnels de l’animation socioculturelle. Ces cinq métiers regroupent 49% des projets du secteur.


Services aux entreprises.

Un établissement sur cinq projette de recruter en 2019. Les employeurs prévoient 4 000 recrutements soit 13% des intentions d’embauche. Elles concernent essentiellement les entreprises relevant des activités de transports et d’entreposage, de sécurité privée, de nettoyage et des services d’aménagement paysager.
Ce secteur recherche des jardiniers, des agents de sécurité et de surveillance, des conducteurs de transport en commun, des manutentionnaires et des conducteurs routiers et grands routiers. Ces cinq métiers regroupent 31% des projets du secteur.

Construction.

35% des établissements envisagent de recruter en 2019. Ils prévoient 3 700 embauches soit 12% des besoins régionaux. Le nombre de recrutement dans ce secteur augmente de 500 en un an. Les employeurs recherchent principalement des ouvriers des travaux publics, du béton et de l’extraction, des ouvriers non qualifiés du gros œuvre et du second œuvre, des maçons et des électriciens. Ces métiers correspondent à deux tiers des besoins du secteur.


Commerce.

Un employeur sur cinq projette de recruter soit 3 500 intentions d’embauche. Ce sont 600 recrutements de plus qu’en 2018, notamment dans les commerces à prédominance alimentaire : supérettes, grande distribution. Les employeurs du commerce recherchent principalement des employés de libre-service, des caissiers, des vendeurs en habillement et accessoires, des attachés commerciaux et des vendeurs en produits alimentaires. Ces métiers regroupent 58% des besoins.

Industrie.

28% des établissements souhaitent recruter en 2019. Les employeurs prévoient 2 000 recrutements. L’industrie agroalimentaire représente 48% des besoins dont la moitié sont saisonniers. 45% des besoins sont concentrés sur les métiers d’ouvriers de l’assainissement et du traitement des déchets, d’ouvriers des industries agroalimentaires, de chauffeurs livreurs, de manutentionnaires, de boulangers et de pâtissiers.


Agriculture.

Quatre établissements sur dix pensent recruter. Ils prévoient 1 000 embauches dont plus de la moitié dans la culture de la canne à sucre. Près des trois quarts des projets du secteur agricole sont saisonniers. Les métiers recherchés dans le secteur agricole sont des ouvriers agricoles, des arboriculteurs, des cueilleurs, des maraîchers, des horticulteurs, des manutentionnaires et des pêcheurs. Ces métiers regroupent 88% des besoins du secteur.


Lire aussi :
Les 200 plus grosses entreprises de la Réunion
Les infos sur l’emploi et les Ressources Humaines à la Réunion
Témoignages d’entreprises qui recrutent sur reunionnaisdumonde.com
Les grandes dynasties économiques réunionnaises (Dossier)

Les offres d’Emploi / Les offres de stages (cliquer sur "Créer une Alerte Mail" pour ne plus rater une offre dans votre secteur)

Publicité