Publicité

Les photos de Lindigo et Racine Mêlée en concert

Publié le 14 mai 2014 France Seine-Saint-Denis

Texte et photos : Betty Cerveaux-Mayer - Avril 2014


Ce 12 avril à Drancy, Olivier enflamme la scène dès son entrée et les 7 autres qui forment le groupe ne sont pas en reste. C’est parti pour un set en rythmes explosifs, les musiciens descendent de la scène et nous font une démonstration de moring.


"En fait, tout’ mon mizik sé in lomaze pou mon ban zancèt mi sante sa ek mon ker" dit Olvier Araste. Le sourire toujours aux lèvres, la main posée sur le cœur, Olivier et ses partenaires nous offrent le dernier titre du prochain album… C’est chaud, c’est bon, c’est … ! Attendons ce futur album qui sera bien mijoté à la sauce métissée de notre Péï.


Lindigo existe depuis 1999. Le groupe a fait du chemin, exportant notre Maloya-roots sur scène à chaque fois. Olivier le leader est la bombe et les musiciens, la mèche ; dès qu’ils sont sur scène, ça s’allume et ça explose. Les chansons sont souvent empreintes de mots malgaches, leurs textes sont gravés de leur héritage ancestral.


Avec eux la scène prend une tournure de voyage. Comme un départ immédiat nous partons de La Réunion en passant par l’Afrique, Madagascar ou l’Inde. Les cadences endiablées ne laissent personnes indifférents. Ils n’arrêtent de sillonner le monde en dévoilant sur les scènes nationales et internationales notre musique. Ils font connaitre le maloya lors de concerts au Brésil ou de tournées aux USA, séduisants les musiciens d’ailleurs en les initiant aux instruments et aux sons de notre Ile.







En première partie : le groupe Racine Mêlée, originaire de l’Ile De France et qui fait le bonheur des Réunionnais d’ici lors des concerts et pique-nique, donne au public présent le rythme endiablé du maloya. Sur scène une danseuse évolue sur notre danse ancestrale. Le leader à la voix puissante chante les textes de leur prochain et premier album.


Auteur et compositeur, Damien Jalasson et son groupe rythment depuis plus d’une décennie les scènes de la région et ailleurs dans l’hexagone. Olivier Araste dit : "Ma la rogarde a zot dérièr rido en back-stage et mi trouve ke zot la super progréssé, zot lé à fond à 100 %" . Les autres membres de Lindigo les avaient regardé sur écran dans les loges et tapaient le rythme pendant leur concert. Beau compliment de retour pour un groupe métissé de kréol/zoreil, qui perpétue la Réunion en musique dans l’hexagone.






Publicité