Publicité

L’île de la Réunion vue de la Station Spatiale Internationale

Publié le 7 juillet 2013
974

Photographies de La Réunion prise à 400 km d’altitude par le cosmonaute Pavel Vinogradov depuis la Station Spatiale Internationale le mardi 9 avril 2013 à 15h56. Texte de Guy Pignolet.


L'île de la Réunion vue de la Station Spatiale Internationale

Pavel Vinogradov est monté à bord de l’ISS le 29 mars dernier, et le 12 mai, il en a pris le commandement, qu’il assurera jusqu’à son retour prévu pour la mi-septembre. Tous les jours, il passe au moins deux fois à 400 km d’altitude au-dessus ou à proximité de notre île-région, mais on ne peut voir son vaisseau cosmique avec nos propres yeux que lorsqu’il passe un peu avant l’aube ou un peu après le crépuscule ( voir les heures des passages visibles de l’ISS sur www.heavens-above.net ). Lui a la possibilité de nous voir à chacun de ses passages, de jour ou de nuit, et de temps en temps, il prend le temps de faire des photos, comme celle, magnifique, du 9 avril dernier. Nous avons lancé à tous un appel à propositions pour des idées d’images artistiques et nous avons reçu 25 courriers en réponse, qui ont été examinés par le petit groupe de suivi de l’opération. Certaines propositions de prises de vues particulièrement intéressantes ont été transmises, comme l’idée suggérée par plusieurs correspondants de prendre des vues de La Réunion sous faible inclinaison pour que l’horizon terrestre figure dans le champ, avec éventuellement l’île Maurice ou Madagascar en premier plan ou en arrière plan. Nous verrons si notre ami Pavel Vinogradov aura la possibilité de faire ces images qui devraient, à l’issue de sa mission, se retrouver dans un livre dont Pavel sera l’un des deux auteurs principaux avec très certainement la participation poétique, littéraire et artistique d’autres contributeurs qui le voudront bien. Des réponses personnalisées sont actuellement en cours d’envoi à tous ceux et celles qui ont déjà contribué d’une manière ou d’une autre à cette réflexion artistique.


Ile de la réunion vue de l'espace

La Terre continue à tourner avec son lot de joies et aussi d’horreurs quotidiennes qui peuvent faire douter de l’avenir de l’Humanité. Mais histoire de nous aider à garder l’espoir, je viens de traduire en français un discours exceptionnel fait à San Diego (Californie) le 25 mai dernier par le Président Abdul Kalam, l’homme qui a mis l’Inde en orbite et qui lui a aussi donné les moyens dissuasifs d’être une puissance mondiale respectable et respectée, avant de devenir de 2002 à 2007 le Président d’une République de plus d’un milliard d’habitants. Abdul Kalam nous dit qu’il est grand temps de sortir de nos âneries agressives en matière d’économies et de politiques, pour donner à la mondialisation l’objectif de rendre notre planète "vivable, pacifique et prospère" en commençant par une approche vraiment durable de chez durable des questions fondamentales d’énergie pour la planète et pour chacun avec la mise en chantier des Centrales Solaires Spatiales à l’étude depuis plus de quarante ans. Abdul Kalam affirme, (et j’ai suffisamment d’expérience professionnelle pour penser qu’il a pleinement raison), que nous avons aujourd’hui les moyens techniques et opérationnels de mettre en oeuvre ces méga-projets. Nous sommes concernés parce que l’une des techniques essentielles aux Centrales Solaires Spatiales est le transport de l’énergie électrique par faisceaux micro-ondes, et nous ne devons pas oublier que nous avons à l’Université de La Réunion le premier laboratoire européen qui sache maîtriser cette technologie... En outre, les Centrales Solaires Spatiales du futur ont pour complément naturel le stockage hydrogène, une autre technologie dans le développement de laquelle La Réunion pourrait jouer un rôle singulier... Le discours d’Abdul Kalam est téléchargeable à l’adresse " www.science-sainte-rose.net/Abdul-Kalam-San-Diego-ISDC-2013.pdf " .


L'île de la Réunion vue de la Station Spatiale Internationale
Il y a près de 14 ans déjà, avec des élèves du Collège Reydellet et le soutien de l’ingénieur russe Vladimir Syromiatnikov, La Réunion mettait en orbite Spoutnik-40-Ans, premier satellite collégien du monde, et troisième projet le plus rapide de l’histoire de l’astronautique. Aujourd’hui, un autre rêve spatial s’offre à La Réunion, encore plus ambitieux, mais tout aussi réaliste, avec la possible utilisation d’un espace aérien sous-utilisé dans le sud de notre île pour le développement d’une activité en pleine croissance : le tourisme sub-orbital. Depuis deux ans, une réflexion est engagée à ce sujet, et une présentation des "South Indian Ocean Spaceport Dreams" vient d’être faite à Nagoya, au Japon, par Jean-Marc Péquin, Président de la Technopole de La Réunion, Ryojiro Akiba, ancien Directeur Général de l’Agence Spatiale ISAS(JAXA) et actuel Président de l’Incubateur Aéro-Spatial de l’île-Région d’Hokkaido. La version française du document est téléchargeable à l’adresse " www.science-sainte-rose.net/ISTS-2013-g-09-VF-Pierrefonds.pdf "

Guy Pignolet, [email protected]


Lire aussi :
L’île de la Réunion vue de l’espace : photos extraites du livre
La Réunion au clair de Lune vue de la Station Spatiale Internationale

La Réunion au clair de Lune vue de la Station Spatiale Internationale
Photo : Karen Nyberg, NASA


L'île de la Réunion vue de la Station Spatiale Internationale

Publicité