Publicité

La Réunion : la plus haute des îles de l’océan Indien

Publié le 9 avril 2012
974

Une montagne de sept mille mètres... Le socle sur lequel repose La Réunion a un pourtour de sept cents
kilomètres, alors que la circonférence de l’île dépasse à peine les deux
cents. Sa forme de « chapeau annamite », selon l’image de Defos du
Rau, un des premiers géographes à l’avoir étudiée, couronne une
formation haute de sept mille mètres, du plancher océanique au
sommet du piton des Neiges. La partie émergée ne représente que
3 à 4 % du volume total de ce système.

parc national de la Réunion - photo : Hervé Douris
vue sur les cirques de Mafate et Salazie depuis le piton Marmite.

Extrait du livre Au coeur du Parc national de la Réunion de Bernard Grollier et Hervé Douris (le lien pour commander en fin d’article) :


L’histoire géologique réunionnaise n’est pas facile à reconstituer. Les
roches les plus anciennes sont, pour la plupart, trop altérées pour faire
l’objet d’une analyse précise. Les dernières estimations font toutefois
remonter l’âge de l’île à trois millions et demi d’années. Son édification
a connu des phases successives, avec des épisodes d’accalmie et des
jaillissements de lave excentriques autour du lieu d’émission principal :
des restes de pitons aujourd’hui tapissés de végétation en témoignent
en de nombreux endroits.

A suivre

Commander : Au coeur du Parc national de la Réunion

Voir aussi les extraits :

Le Piton de la Fournaise au coeur du Parc national de la Réunion
Le Grand Vert : la forêt réunionnaise
Les Hauts : au coeur du Parc national de la Réunion

parc national de la Réunion - photo : Hervé Douris
Vue à 360° depuis la Roche écrite.
Publicité