Publicité

Arnaud Law-Hang, ingénieur logistique en recherche d’emploi – Spécial retour

Publié le 20 octobre 2016
974

Tout juste diplômé d’une école d’ingénieur, il est de retour à la Réunion et cherche du travail dans le domaine de la logistique. Rencontre avec un jeune diplômé qui a fait le pari de rentrer travailler sur l’île.


Son parcours.

Arnaud Law-Hang, 25 ans, originaire de Saint André. Après un bac S, j’ai intégré les classes préparatoires aux grandes écoles à Saint Denis puis une école d’ingénieur généraliste à Sceaux, petite ville de la région parisienne proche de l’aéroport d’Orly. J’y suis resté trois ans, au cours desquels j’ai eu la chance de faire un séjour de sept mois à Montréal dans le cadre d’un stage. Je suis sorti diplômé en 2016 avec une spécialité en génie industriel et logistique.

Les raisons du retour.

D’abord le mode de vie de notre petite île me manquait énormément lorsque j’étais en métropole. La famille a été un facteur important dans ma décision de rentrer. Ensuite je pense que la Réunion est en plein développement ; c’est important pour moi de contribuer à cette évolution et de mettre les connaissances et compétences acquises ailleurs au service du marché local.


Le retour.

Pour un Réunionnais "expatrié", l’atterrissage à Gillot est quelque chose d’exceptionnel. On est surtout content d’être à la maison. Le marché du travail est bien sûr beaucoup moins étendu qu’en métropole mais j’ai été agréablement surpris du nombre d’offres d’emplois tous secteurs confondus que l’on peut trouver à la Réunion. Dans ma quête d’un emploi, je pars optimiste car j’ai eu la chance d’effectuer mon stage de fin d’études à la Réunion. Ca a été pour moi une bonne occasion de rentrer dans de bonnes conditions.

Les acquis

L’expérience de mobilité est quelque chose de formidable et je ne regrette pas un seul instant d’être parti, même si les débuts peuvent être difficiles. Découvrir d’autres villes / régions / personnes apporte une ouverture d’esprit que je n’aurais certainement pas eu en restant à la Réunion. Il ne faut pas avoir peur de partir ni de rentrer. Je pense sincèrement qu’il y a du travail à la Réunion, surtout pour tous les jeunes diplômés partis se former en métropole et qui souhaitent comme moi travailler sur leur île.

Contact : [email protected] / D’autres interviews et infos « spécial Retour »

Publicité