Publicité

Crise sociale en Espagne : un Réunionnais témoigne

Publié le 1er avril 2012 Espagne

Au lendemain d’une grève générale très suivie en Espagne, Alex Savignan décrit la situation critique d’un pays qui a vu naître le mouvement des Indignés. Ce Dionysien de 41 ans est gérant d’un restaurant à Madrid.

Alex Savignan

Depuis quand vivez-vous en Espagne ?

Marié à une Espagnole, je suis arrivé à Madrid en 2007. Ce sont surtout la culture, le mode de vie et la gastronomie qui m’ont attiré et me font aimer vivre dans ce pays. Aujourd’hui, je suis manager général du restaurant "La Tagliatella" au centre de Madrid.

Quelles ont été les conséquences de la grève générale décrétée cette semaine par les syndicats ?

La grève a généré un ralentissement de l’activité économique et une modification de l’organisation des entreprises. Le service minimum a été enclenché dans les transports publics. En ce qui me concerne, j’ai dû anticiper, modifier les dates de livraison de mes fournisseurs, et surtout m’assurer d’avoir une équipe au complet pour offrir un service correct à mes clients !

Selon vous quelles sont les raisons profondes de la contestation sociale ?

Il existe un réel mécontentement face au contexte économique, politique et social de l’Espagne. Le mouvement des Indignés symbolise cette volonté d’une partie de la population de promouvoir une démocratie plus participative, éloignée du système bancaire, du pouvoir des grandes entreprises, et du vieux bipartisme Gauche-Droite. C’est avant tout un mouvement citoyen pacifique.

Comment la crise économique est-elle vécue en Espagne ?

Le pays souffre d’un taux de chômage très élevé, qui n’a pas cessé de croître ces dernières années. Le pouvoir d’achat des ménages s’est réduit, lié à leur endettement, à la perte d’emploi ou à l’impossibilité de se réinsérer. Tout cela a développé un sentiment de préoccupation du peuple espagnol et une grande incertitude quant à l’avenir. Nous nous attendons encore à des années difficiles avant de pouvoir rêver à une prochaine croissance économique...

Quels sont les points communs entre l’Espagne et la Réunion ?

Malgré le pessimisme qui a gagné les Espagnols, il demeure ici une hospitalité, une joie de vivre et un sens de la famille qui font parfois penser à la Réunion. Il existe aussi des similitudes au niveau des bases culinaires, comme dans la préparation des sauces : huile, oignon, ail, tomate !

Article paru dans Le Quotidien du 1er avril 2012

Lire d’autres "Regards sur l’actualité"

Publicité