Publicité

Les Réunionnais de Montpellier fêtent la victoire en Ligue 1

Publié le 27 mai 2012 France Hérault

Comme beaucoup de Réunionnais, Dimitri Smith a célébré comme il se doit sur la place de la Comédie la victoire du Montpellier Hérault Sport Club en Ligue 1 de Football. Ce développeur Apple décrit la passion qui l’anime et le lien particulier qui unit depuis des années La Réunion et la ville Montpellier.

Les Réunionnais de Montpellier fêtent la victoire en Ligue 1

Pouvez-vous vous présenter svp ?

Après avoir quitté la Réunion et deux ans ans de DUT à Lille, j’ai fini mon cursus par une école d’ingénieur en informatique (Supinfo) à Marseille. Après avoir parcouru la France et quelques pays étrangers, j’ai posé mes valises dans la charmante ville de Montpellier. Spécialiste des technologies Apple - client, développement, système - j’ai été recruté en tant qu’ingénieur (iOS / OS X Engineer) au sein d’une multinationale française : Kezia Group.

Comment avez-vous fêté le titre de Champion de France 2012 ?

Le titre a été célébré comme il se doit ici, avec énormément de monde sur la place de la Comédie, LA place principale de Montpellier. Malgré la pluie (fait rare ici), les gens étaient présents. On a chanté, on a dansé et on a fait la fête toute la nuit ensemble. Le moment le plus fort a été la remise du trophée sur la Place de la Comédie. Je n’ai pas pu m’approcher et voir la scène de près tellement il y avait du monde, mais je pouvais entendre les “On est les champions”, “Loulou merci Loulou” ou encore la musique de la Champion’s League retentir sur La Com’.

Etes-vous un vrai supporter de l’équipe de foot de Montpellier ?

Je vous avoue que mon équipe préférée est depuis toujours, et restera le PSG... Mais je vis à Montpellier depuis deux ans et c’est devenu ma ville de coeur. Contrairement aux autres équipes, le MHSC dégage une aura particulière, un air de grande famille ou d’une bande de pote qui joueraient au foot. Je ne sais pas trop comment l’expliquer mais c’est particulier. Pour moi Montpellier devait être champion l’année dernière déjà, mais ils ont chuté en deuxième partie de championnat, sans doute par manque de maturité. Aujourd’hui les choses sont justement rétablies.

Parlez-nous de votre passion pour le football.

Je vais voir les matchs à la Mosson quand j’en ai la possibilité. C’est toujours sympa de voir une équipe qui joue le haut du classement. L’ambiance dans le stade est électrique. On chante et scande le nom des joueurs. Je suis aussi responsable des moins de 20 ans au Stade Lunaret, une équipe de quartier. Souvent mes joueurs s’identifient aux joueurs du MHSC et et je trouve ça positif que ces jeunes puissent s’identifier à des personnalité qui restent accessibles. Dans les vestiaires, on discute les résultats du week end, on refait les matchs. Les premières minutes de la séance d’entrainement du mardi devient rapidement un moment de debrefing ou de commentaire digne des experts du “Canal FootBall Club”. On se chambre mais ça reste bon enfant.

En tant que Réunionnais à Montpellier, qu’est ce qui vous fait aimer cette ville ?

Il y a d’abord son climat et son cadre géographique : à moins de 20 minutes de la mer et de belles plages, à moins de 20 minutes de la montagne, à deux heures d’une station de ski et quasiment à mi chemin entre l’Espagne et l’Italie ! Et puis il y a bien sûr son dynamisme. Montpellier possède une grosse population d’étudiants et de jeunes. Ca bouge beaucoup et toute l’année : en hiver les étudiants et en été les touristes en vacances. Cela donne une ville à deux facettes. Montpellier est aussi riche pour son histoire - la première faculté de médecine d’Europe a été créée ici – et pour son contraste ville / campagne. En 15 minutes on peut passer d’une ville ultra moderne à un “arrière pays” très attachant.

Selon vous, qu’est ce qui explique le lien particulier qui existe entre la Réunion et Montpellier ?

Montpellier reste une grande ville métropolitaine ; il n’y a pas autant de diversité culturelle et ethnique que sur notre petit bout de paradis. Mais de toutes les villes que j’ai visitées, c’est celle où on voit et on ressent le plus de “mixité”. Et puis cela ne date pas d’hier : on croise des Réunionnais partout ici, parfois même des amis qu’on n’a pas vu depuis des années ! La Réunion et Montpellier se ressemblent sur le plan de la qualité de vie. On a l’impression de ne pas avoir tout à fait quitté notre île quand on vit ici.

Article publié dans Le Quotidien du 27 mai 2012


Lire aussi :
Dimitri Smith, en DUT Informatique à Lille (2007)
Dimitri Smith, développeur Apple à Montpellier (2011)
- Le profil de Dimitri

Les infos réunionnaises à Montpellier

D’autres Regards sur l’actualité

Publicité