Publicité

Site Internet, réseaux sociaux : virage digital pour Free Dom

Publié le 14 juillet 2016
974

« Ce que vous entendez à la radio... vous le verrez sur le web ! ». Pour ses 35 ans la radio historique et N°1 à la Réunion - 35,6 % de part d’audience (Mediametrie) - s’offre un site Internet, une Appli mobile, une présence sur les réseaux sociaux… en attendant un grand retour de Télé Freedom. Lancement le 14 juillet 2016 sur www.freedom.fr , la page facebook.com/Radio-Free-Dom et Twitter @974radiofreedom.


35 ans de radio en 2016 et un virage numérique pour Free Dom. Le nouveau site internet lancé en juillet a pour objectif d’accentuer l’interactivité avec les auditeurs / internautes. Que ce soit par le biais d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un téléphone portable, il est possible d’écouter Free Dom partout dans le monde et de participer à l’actualité en envoyant ses photos et ses vidéos.

Avec ce nouveau site, Free Dom souhaite « réinventer l’info de proximité, de façon très réactive et imagée » en faisant la part belle aux auditeurs qui chaque jour appellent la radio. Toutes les rubriques de la radio sont augmentées sur le web : Actus, Zot Quartier, Vidéos, Auditeurs à la Une, Saga Freedom, Perdus / trouvés / volés, Consommation, Info Trafic, Chaleur Tropicale…

Extrait du communiqué de presse : « www.freedom.fr vous offre le meilleur de votre radio avec la vidéo et les images en plus ! D’un clic, vous pourrez réentendre les meilleurs moments de la journée via les PODCAST, découvrir la grille des programmes, le visage des animateurs et des journalistes, réagir en commentant l’actualité à toute heure du jour et de la nuit, sur le site mais aussi, via vos réseaux sociaux avec @974radiofreedom ».

Enfin, le communiqué est explicite sur le retour de la TV : « Radio Free Dom déploie ses ailes vers un de ses objectifs : le retour de Télé Freedom. Cette emblématique télévision, chère au coeur des Réunionnais, verra le jour en 2017 par le biais d’internet. Prochaine étape vers l’expansion de la liberté et la mort de la langue de bois : le retour de Télé Free Dom », conclut Camille Sudre.


Publicité