Publicité

Un marathon contre les violences faites aux femmes réunionnaise

Publié le 16 avril 2012 France Paris

Ludovic Sautron, 32 ans, était l’un des 40 000 coureurs du Marathon de Paris 2012 et le premier Réunionnais à s’engager contre la violence faite aux femmes réunionnaises lors de cet événement mondial. "Femme la Réunion, Femme debout !" était le slogan avec lequel il a paradé dans les rues de la capitale, terminant 17 954e du marathon.

Ludovic Sautron

En 2010, la lutte contre les violences faites aux femmes a été décrétée « grande cause nationale », et de nombreux événements dramatiques à La Réunion ont montré l’accroissement de la maltraitance faite aux réunionnaises. Le Dionysien Ludovic Sautron a choisi d’alerter sur ce phénomène universel à travers une épreuve sportive emblématique : plus de 42 km pour lutter contre la violence faite aux femmes réunionnaises dans le cadre de la 36ème édition du MARATHON DE PARIS le dimanche 15 avril 2012.

Ce jeune Réunionnais investi depuis de nombreuses années dans le milieu associatif sportif qui aide les jeunes à s’insérer par le sport, s’engage aujourd’hui à travers cette action. Le Marathon de Paris, l’un des cinq plus importants marathons du monde (New-York, Londres, Berlin, Chicago, Paris) était l’occasion pour lui d’alerter l’opinion publique, les sponsors et tous les acteurs liés à cet événement mondial.

Il a couru sous les couleurs de l’Union des Femmes Réunionnaises qui soutient son action.

Lire aussi : Droits des femmes à la Réunion : dates et chiffres clés

Publicité