Publicité

Défi Terre-Lune : Lettre ouverte aux entrepreneurs de La Réunion

Publié le 5 septembre 2017 974

A moins d’une semaine d’un congrès au Japon où sera décidée la possibilité d’un voilier solaire réunionnais...


Ca ne sert à rien, mais on en a besoin ! Lancer un voilier solaire « que nou la fé » et le faire naviguer pendant plus d’un an autour de la Terre pour aller photographier la face cachée de la Lune, ce n’est qu’un jeu, un rêve de grands enfants, et c’est précisément ce que nous sommes,

Avec le « New Space » de la miniaturisation, de l’informatique et de la communication, contrairement à ce que s’imaginent beaucoup de professionnels, fabriquer et lancer un voilier solaire de 3 kg sur la ligne de départ en orbite géostationnaire, c’est simple et ce n’est pas cher. Nous avons la capacité de le faire à La Réunion.

Mais ce n’est pas là le plus important. Notre monde est en train de changer, les organisations du vieux monde craquent de toutes parts, et de nouvelles formes de « management », par les réseaux de toute nature, avec des initiatives citoyennes à l’opposé des pyramides avec lesquelles le monde est géré depuis vingt-cinq siècles.

La gestion du changement n’est pas facile. Le défi Terre-Lune est un exercice de style grandeur nature dans lequel les entreprises participantes vont avoir l’occasion de s’initier aux modes de management du futur et de pratiquer la dimension mondiale de la Planète Réunion.

Il faut une réactivité et un dynamisme que n’ont pas les institutions et les associations classiques, malgré toute leur bonne volonté et leur sympathie pour la nouveauté. Alors, il faut renverser la dynamique, et partir de la base, pour coordonner plutôt que diriger, et construire des projets plutôt qu’exécuter des ordres. Tous n’ont pas cette vision. Cette lettre ouverte est pour la minorité grandissante de ceux qui ont l’action au cœur, et qui n’ont pas peur de prendre des risques pour avancer. Vous vous y reconnaissez ? Dites-le et formez le groupe réunionnais du Défi Terre-Lune.

La course Terre-Lune en voilier solaire est un spectacle, et comme toute organisation, elle a besoin de trésorerie pour garantir son déroulement harmonieux. Un demi-million d’euros. Avec cette lettre ouverte, nous lançons le financement participatif par la base. Que vous soyez un individuel, ou une entreprise, un industriel, un informaticien, un artiste, un sportif, voire même un banquier, comme au Téléthon, écrivez-nous, non pas pour déjà vous engager, mais pour soutenir « votre projet ».

Dites-nous : vos noms et prénoms, vos adresses, postale et email pour que nous puissions vous recontacter, pourquoi vous vous lancez dans ce projet, vos textes seront un jour inscrits sur une mémoire embarquée vers la Lune, et dites-nous à quelle hauteur financière vous pouvez soutenir le défi d’un Terre-Lune avec un voilier réunionnais. Si chaque Réunionnais met une euro, c’est fait. Ou si un riche Réunionnais met un demi-million pour le plaisir de faire voler le « Papang » lunaire au lieu de s’acheter un tableau de grand maître, c’est fait. Mais ça ne se passera peut-être pas comme ça.

Deux adresses pour écrire : l’adresse email à <[email protected]>
et l’adresse postale à « Guy Pignolet, 14 allée Vladimir Syromiatnikov, 97439 Saint-Rose ».

Ne perdez pas de temps, nous avons une échéance dans moins d’une semaine avant de rencontrer nos partenaires japonais dans un grand congrès international. Lundi prochain, 11 septembre nous ferons le compte des promesses de financement que nous aurons reçues. Si nous avons alors atteint le demi-million d’euros, le défi sera lancé.

Pour voir loin, il faut regarder de haut !

Ambre N’Guyen
Erika Vélio
Guy Pignolet

Avec l’U3P et la Fondation Jacques Rougerie


En savoir plus sur le site www.science-sainte-rose.net

Lire aussi :

Voilier solaire réunionnais : un rêve à portée de main
Un rond point Porte des mondes à Saint-Denis
Contrôler les cyclones grâce aux centrales solaires spatiales
Guy Pignolet, 64 ans, scientifique, chercheur et citoyen du monde
Un letchi dans l’espace : des millions de km parcourus en orbite
Sainte-Rose : "site analogue" pour l’exploration de la Lune et de Mars
Le Site Analogue Lune Mars de Sainte-Rose inauguré

Publicité