Publicité

Histoire du peuplement de Peter Both à Cilaos

Publié le 15 janvier 2012
974

L’îlet de Peter Both doit son nom à la similitude du piton qui le surplombe avec l’une des principales montagnes de l’île Maurice qui fut la première à porter
ce nom. Le piton a sans doute été baptisé par les curistes mauriciens que rencontrait le docteur Mac Auliffe et qui lui ont inspiré le fameux slogan “Cilaos for ever ”.

Histoire des familles de la Réunion

Extrait de Histoire des familles de la Réunion (éditions Desormeaux) :

Amiral hollandais, premier gouverneur des Indes Néerlandaises, Peter Both (1610-1615), il fit naufrage avec la moitié de son équipage au large de la baie du Tombeau, à Maurice, alors qu’il rentrait en Europe.

Le premier occupant de l’îlet est Paul Payet qui, au début du 19ème siècle, défriche et cultive l’îlet, bien que le gouvernement lui ait refusé la concession qu’il a demandée. En 1857, l’Administration ordonne à ses enfants et aux familles vivant sur l’îlet de déguerpir. Les Payet, Hoareau, Morel et Técher n’en font rien mais, soutenus par le maire de Saint-Louis, revendiquent, en 1859, la concession
gratuite et définitive des terres qu’ils occupent arguant de leur misère, de leurs nombreux enfants et de la prescription. Ils obtiennent gain de cause le 12 août 1862, par un arrêté du gouverneur, le baron Darricau.

A la fin du XIXe siècle, le Peter Both est un passage obligé pour se rendre à Cilaos. Les voyageurs, harassés par le long trajet, à pied, à cheval, à dos de mulets ou le plus souvent en chaise à porteurs, y font halte généralement pour déjeuner.
On peut aussi y trouver le vivre et le couvert à l’auberge de Nativel.

COMMANDER CE LIVRE ELECTRONIQUE (paiement sécurisé)

Lire un autre extrait : Les premiers habitants de l’Etang-Salé

"15 années de recherches bibliographiques, 1200 pages d’informations dont 4000 photos", près de 200 familles citées" à découvrir sur le site www.histoiredelareunion.com

Publicité