Publicité

L’Etang-Salé sous la boue : la faute aux roches prélevées pour la NRL ?

Publié le 25 février 2016
974

En quelques heures les eaux boueuses ont dévasté la ville, la plage mais aussi une partie de Saint-Louis. Riverains et associations environnementales relient de plus en plus l’inondation soudaine au prélèvement massif d’andains ces derniers mois pour alimenter le chantier de la Nouvelle Route du Littoral.

Photos et commentaires suite aux fortes pluie du 24 février 2016 - Sources : Pages Facebook Plongée salée / Touch pa nout Roch / Spot


14h30 le 24 février 2016 : La ravine des Avirons, au niveau du spot des galets, entre en crue. Une impressionnante coulée de boue dévale sur la plage touristique de l’Etang-Salé. 24h de fortes pluies peuvent-elles avoir de telles conséquences ? Sur les réseaux sociaux, une hypothèse prend de l’ampleur : les agriculteurs ayant trouvé depuis 2015 une nouvelle source de revenus dans la vente de roche au chantier de la NRL, l’eau de pluie n’est plus retenue par les andains, et déferle sur les bas.


Coulée de boue, fermeture d’écoles et chaussées impraticables. Les riverains payent l’addition, mais aussi la précieuse nature réunionnaises. Si on en croit certaines associations environnementales et d’amoureux de la mer, le cycle infernal est lancé : érosion, inondations, destruction des récifs, asphyxie des fonds marins, prolifération des requins...


Pour le Collectif « Touch », les conséquences pourraient être pire en cas d’ouverture de nouvelles carrières : « Sachant qu’il est prévu de reverser le "trop plein" des bassins de décantation directement dans les ravines, à quoi ressemblera l’océan lors de fortes pluies s’ils font la carrière de Bois Blanc ? »


Plus d’infos ENVIRONNEMENT




Graphique créé par la page Nouvelle Bi-route du littoral, Big digues et Mégas carrières : STOP
commentaires suite aux fortes pluie du 24 février 2016 - Sources : Pages Facebook Plongée salée / Touch pa nout Roch / Spot


Publicité